Église de la Résurrection de Tomsk

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Église de la Résurrection.

Église de la Résurrection de Tomsk
Воскресенска́я це́рковь
Église de la Résurrection
Présentation
Culte Église orthodoxe russe
Rattachement Éparchie de Tomsk
Début de la construction 1789
Fin des travaux 1807
Style dominant Baroque russe
Protection Monument culturel d'intérêt fédéral russe 7010031000
Site web voskresenie-tomsk.ruVoir et modifier les données sur Wikidata
Géographie
Pays Drapeau de la Russie Russie
Ville Tomsk
Coordonnées 56° 29′ 38″ nord, 84° 57′ 17″ est

Géolocalisation sur la carte : [[Modèle:Géolocalisation/Tomsk]]

[[Fichier:Modèle:Géolocalisation/Tomsk|280px|(Voir situation sur carte : [[Modèle:Géolocalisation/Tomsk]])|class=noviewer]]
Église de la Résurrection de Tomsk

Géolocalisation sur la carte : Russie

(Voir situation sur carte : Russie)
Église de la Résurrection de Tomsk

L'église de la Résurrection (en russe : Воскресенская церковь) est un édifice religieux orthodoxe de la ville de Tomsk, appelé aussi simplement mont de la Résurrection du nom de la colline sur laquelle elle est construite. Le style de l'édifice est baroque sibérien.

Histoire[modifier | modifier le code]

Les dômes

À l'origine, l'église construite en 1626, était en bois et se trouvait dans l'enceinte du monastère de la Dormition de la Vierge. Son fondateur est Cyprien, le premier évêque de Tomsk en 1622. En raison de son état de délabrement du à des incendies répétées elle est reconstruite à plusieurs reprises. Aussi, en 1789, Egor Domonevski et Petrov Baranov décident de la reconstruire en pierre. Les travaux sont terminés en 1807. À la fin du XIXe siècle, l'étage supérieur non-chauffé est transformé et se voit doté d'un chauffage. Les frais sont réalisés grâce aux dons des paroissiens et de riches marchands locaux P. B. Choumilov et A.E. Koukhteriny

En 1897, une cloche d'un poids de 16 tonnes est installée dans le clocher[1].

En 1922, au début de la période soviétique, les biens de l'église sont confisqués : le bâtiment, mais aussi toutes les argenteries, les croix, les bougeoirs, les encensoirs, les lustres et en 1930 la cloche est enlevée et refondue.

Le 4 août 1936, l'église est fermée, mais à la demande des paroissiens elle est rouverte 21 jours plus tard, pour être définitivement fermée le 3 novembre. En 1937, un projet de démolition a été établi mais n'a finalement pas été exécuté à l'exception de la démolition d'une clôture. Devenu un bâtiment de l'État l'église est affectée à différentes fonctions : classe pour les élèves, logements sociaux, garage pour voitures, et finalement entrepôt à grain durant les années 1930.

Dans les années 1980 et 1990 la restauration a porté sur : la façade, l'autel, la structure , l'iconostase, la coupole, la toiture et la croix dorée. En 2004 une copie de la cloche a été installée dans le clocher reconstruit lui aussi.

Références[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]