Tara (Russie)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Tara (homonymie).
Tara
Тара
Blason de Tara
Héraldique
Image illustrative de l'article Tara (Russie)
Administration
Pays Drapeau de la Russie Russie
Région économique Sibérie de l’Ouest
District fédéral Sibérien
Sujet fédéral Drapeau de l'oblast d'Omsk Oblast d'Omsk
Code postal 646501 — 646529
Code OKATO 52 415
Indicatif (+7) 38171
Démographie
Population 26 618 hab. (2008)
Densité 266 hab./km2
Géographie
Coordonnées 56° 54′ nord, 74° 22′ est
Altitude 70 m
Superficie 10 000 ha = 100 km2
Fuseau horaire UTC+07:00 (KRAT)
Heure de Krasnoïarsk
Divers
Fondation 1594
Statut Ville depuis 1782
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Oblast d'Omsk

Voir sur la carte administrative de l'Oblast d'Omsk
City locator 14.svg
Tara

Géolocalisation sur la carte : Russie

Voir la carte administrative de Russie
City locator 14.svg
Tara

Géolocalisation sur la carte : Russie

Voir la carte topographique de Russie
City locator 14.svg
Tara
Sources
Liste des villes de Russie

Tara (en russe : Тара) est une ville de l'oblast d'Omsk, en Russie. Sa population s'élevait à 26 618 habitants en 2013.

Géographie[modifier | modifier le code]

Tara est située dans le sud de la plaine de Sibérie occidentale, à la confluence de la rivière Tara et de l'Irtych, à 219 km — 302 km par la route — au nord-est d'Omsk.

Histoire[modifier | modifier le code]

Tara est une des plus anciennes villes de la région. Elle fut d'abord un fort érigé par Yermak à la fin du XVIe siècle, au cours de ses expéditions en Sibérie. Tara a contribué à la naissance de nombreuses autres villes de Sibérie, y compris Omsk, grâce à des expéditions militaires conduites à la demande des chefs militaires de Tara, dès 1600. Cependant la Route de Sibérie au XVIIIe siècle puis le chemin de fer Transsibérien à la fin du XIXe siècle passèrent loin de la ville.

Depuis 1943, Tara est le centre administratif du raïon Tarski. La ville a reculé dans le classement des villes de l'oblast selon leur population, dépassée par Issilkoul, Kalatchinsk et Nazyvaïevsk, qui ont bénéficié de leur desserte par le Transsibérien.

Depuis le début de ce siècle, Tara bénéficie de l'ouverture d'un pont routier permanent, qui franchit l'Irtych, complétant la liaison routière Tomsk-Tara-Tobolsk, et de la mise en exploitation des champs pétrolifères de Krapivinskoïe, au nord de l'oblast.

Population[modifier | modifier le code]

Recensements (*) ou estimations de la population[1]

Évolution démographique
1897* 1926* 1939* 1959* 1970* 1979*
7 223 10 300 15 372 22 646 22 358 23 248
1989* 2002* 2006 2010* 2012 2013
26 152 26 888 26 778 27 318 24 641 27 740

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :