Okha

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Okha
(ru) Оха
Blason de Okha
Héraldique
Drapeau de Okha
Drapeau
Okha
Une rue d'Okha.
Administration
Pays Drapeau de la Russie Russie
Région économique Extrême-Orient
District fédéral Extrême-oriental
Sujet fédéral Drapeau de l'oblast de Sakhaline Oblast de Sakhaline
Code OKATO 64 425
Indicatif (+7) 42437
Démographie
Population 19 783 hab. (2021)
Densité 450 hab./km2
Géographie
Coordonnées 53° 35′ nord, 142° 56′ est
Altitude 30 m
Superficie 4 400 ha = 44 km2
Fuseau horaire UTC+11:00 (MAGT)
Heure de Magadan
Divers
Fondation 1880
Statut Ville depuis 1938
Ancien(s) nom(s) Okhe
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Oblast de Sakhaline
Voir sur la carte administrative de l'Oblast de Sakhaline
City locator 14.svg
Okha
Géolocalisation sur la carte : Russie
Voir sur la carte administrative de Russie
City locator 14.svg
Okha
Géolocalisation sur la carte : Russie
Voir sur la carte topographique de Russie
City locator 14.svg
Okha
Liens
Site web www.okhacity.ru
Sources

Okha (en russe : Оха) est une ville de l'oblast de Sakhaline, en Russie, et le centre administratif du raïon d'Okha. Sa population s'élevait à 19 783 habitants en 2021.

Géographie[modifier | modifier le code]

Okha est située sur la côte nord-est de l'île Sakhaline, à 740 km au nord de Ioujno-Sakhalinsk, capitale de l'oblast, à 794 km au nord-est de Khabarovsk et à 6 096 km à l'est de Moscou[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Du pétrole a été découvert sur le territoire de l'actuelle ville d'Okha en 1880, ce qui a marqué la naissance de la localité, qui a d'abord porté le nom d'Okhe puis Okha. Dans le dialecte local, ce nom signifierait « mauvaises eaux ». L'essor de l'industrie pétrolière a commencé en 1923, au moment de l'occupation japonaise (1920-1925) et l'Empire du Japon se fait octroyer des concessions, la production en 1927 est de 68 000 t réservé à la Marine impériale japonaise[2]. En 1938, Okha a obtenu le statut de ville.

Okha, accueillit les nombreuses victimes du séisme de Neftegorsk, qui fut particulièrement dévastateur (magnitude de 7,6 sur l'échelle de Richter). Il eut lieu à Neftegorsk, dans la partie sud du raïon Okhinski, le . Ce village fut entièrement détruit et plus de 2 000 habitants perdirent la vie. Un séisme deux fois moins violent eut lieu le près de la cité pétrolière de Sabo et de la ville d'Okha, mais ne fit ni victimes ni dégâts.

L'ancien maire de la ville d'Okha, Alexandre Khorochavine, a été nommé gouverneur de l'oblast de Sakhaline en août 2007.

Population[modifier | modifier le code]

Recensements (*) ou estimations de la population[3]

Évolution démographique
1931 1939 1959 1967 1970 1979 1989 1992
7 70019 60127 63630 00030 98032 92536 10437 000
1996 1998 2000 2001 2002 2003 2004 2005
13 70029 40028 20028 40027 96328 00027 50027 512
2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013
26 68326 65126 38826 41923 00823 00022 34921 830
2014 2015 2016 2017 2018 2019 2020 2021
21 49521 20321 08120 91620 71520 39120 01619 783

Économie[modifier | modifier le code]

Située près de la capitale de l'oblast de Sakhaline, Okha est un centre de l'industrie pétrolière et gazière et le point de départ de l'oléoduc vers Komsomolsk-sur-l'Amour. Rosneft exploite 3 000 forages dans la région. Cette activité inquiète les défenseurs de l'environnement, en raison des rejets de boues de forage et de l'état des oléoducs.

Les autres activités économiques sont une centrale thermique, le travail du bois, la construction, l'industrie agroalimentaire.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Distances à vol d'oiseau ou distances orthodromiques.
  2. Jules Sion, « Le pétrole au Japon et la Mantchourie », Annales de Géographie, vol. 38, no 215,‎ , p. 521 (lire en ligne).
  3. « Recensements et estimations de la population depuis 1897 », sur pop-stat.mashke.org« Народная энциклопедия "Мой город". Оха (Сахалинская область) », sur www.mojgorod.ru (consulté le )(ru) « Office fédéral de statistiques, Recensement de la population russe de 2010 », sur www.ru(ru) « Population résidente par municipalité de la Fédération de Russie au 1er janvier 2012 » [rar], sur gks.ru(ru) « Population résidente par municipalité de la Fédération de Russie au 1er janvier 2013 » [rar], sur gks.ru(ru) Population résidente par municipalité de la Fédération de Russie au 1er janvier 2020 (lire en ligne [rar])(ru) Population résidente par municipalité de la Fédération de Russie au 1er janvier 2021 (lire en ligne [xlsx]).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :