Ostachkov

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une ville russe
Cet article est une ébauche concernant une ville russe.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Ostachkov
Осташков
Blason de Ostachkov
Héraldique
Drapeau de Ostachkov
Drapeau
Administration
Pays Drapeau de la Russie Russie
Région économique Centre
District fédéral Central
Sujet fédéral Drapeau de l'Oblast de Tver Oblast de Tver
Code postal 172740
Code OKATO 28 440
Indicatif (+7) 48235
Démographie
Population 17 109 hab. (2014)
Densité 1 316 hab./km2
Géographie
Coordonnées 57° 09′ N 33° 06′ E / 57.15, 33.157° 09′ Nord 33° 06′ Est / 57.15, 33.1
Altitude 210 m
Superficie 1 300 ha = 13 km2
Fuseau horaire UTC+04:00
Divers
Fondation XIVe siècle
Statut Ville depuis 1770
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Russie

Voir sur la carte administrative de Russie
City locator 14.svg
Ostachkov

Géolocalisation sur la carte : Oblast de Tver

Voir sur la carte administrative de l'Oblast de Tver
City locator 14.svg
Ostachkov

Géolocalisation sur la carte : Russie européenne

Voir la carte administrative de Russie européenne
City locator 14.svg
Ostachkov

Géolocalisation sur la carte : Russie européenne

Voir la carte topographique de Russie européenne
City locator 14.svg
Ostachkov
Liens
Site web ostashkovadm.ru
Sources
Liste des villes de Russie

Ostachkov (en russe : Осташков) est une ville de l’oblast de Tver, en Russie, située au bord du lac Seliger. Elle est le chef-lieu du raïon d’Ostachkov. Sa population s’élevait à 17 109 habitants en 2014.

Géographie[modifier | modifier le code]

Ostachkov est située au bord du lac Seliger, à 174 km à l’ouest-nord-ouest de Tver et à 319 km au nord-ouest de Moscou[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Une lettre du grand-duc de Lithuanie Olgierd (1296-1377) au Patriarche de Constantinople Philothée, datée de 1371, évoque un village de pêcheurs sur l'île de Klitchno, sur le lac Seliger, comme poste-frontière avec la grande principauté de Moscou ; ce village est aujourd'hui relié à la ville par un pont.

Après la prise et la mise à sac d’Ostachkov par l'armée de la République de Novgorod, en 1393, l'un des survivants, le pêcheur Ostaschko (« Eustache ») décida de reconstruire un village, Ostachkovo, sur le continent, face à la presqu'île de Klitchno. Le village devint ensuite fief du Patriarcat de Moscou. Un autre village, Timofeïevo (cité dès 1434), échut au monastère Saint-Joseph de Volokolamsk.

Les deux villages prospérèrent comme comptoirs de commerce, jusqu'à se doter de fortifications en 1587 pour former le bourg d’Ostachkov (Ostachkovski gorodok). Ce bourg obtint une charte urbaine en 1770, et devint même en 1772 chef-lieu d’un ouïezd d'abord dépendant du Gouvernement de Novgorod, avant d'être rattaché au Gouvernement de Tver en 1775.

En 1939 et 1940, la police politique soviétique, le NKVD, contrôlait un camp de prisonniers de guerre polonais à Ostachkov. Environ 7 000 personnes y furent détenues, puis assassinées à Tver (Kalinine). Les détenus étaient principalement des fonctionnaires de la police, de la garde frontière, de la gendarmerie, des gardiens de prisons, des curés et des employés des cours de justice polonaises[2].

Population[modifier | modifier le code]

Recensements (*) ou estimations de la population[3]

Évolution démographique
1825 1840 1856 1870 1897* 1923*
7 852 10 502 9 163 10 806 10 445 10 421
1926* 1931 1939* 1959* 1970* 1979*
12 892 13 100 19 003 19 542 23 419 24 380
1989* 2002* 2010* 2012 2013 2014
27 401 20 660 18 088 17 724 17 321 17 109

Culture et tourisme[modifier | modifier le code]

Musée d’Ostachkov.

Ostachkov est l'une des villes les plus pittoresques de Russie. Le plan hippodamien de ses rues et le style classique des édifices civils sont l’œuvre de l'architecte pétersbourgeois Ivan Starov (1772 ).

Parmi les plus beaux monuments, il y a la cathédrale de la Résurrection (Воскресенский собор/Voskressenski sobor) de 1689, la cathédrale de la Sainte-Trinité (Троицкий собор/Troïtski sobor) de 1697, le monastère de la Vierge en prière (Знаменский монастырь/Snamenski monastyr) de 1673 (agrandi dans les années 1730 puis dans les années 1880) avec sa chapelle de l'Ascension (Vosnessenski sobor) construite entre 1730 et 1748 et le monastère Chitenny (Житенный монастырь, 1716) et sa chapelle de la Vierge de Smolensk, sur l'île Klitschno, construite entre 1737 et 1743 ; enfin l'hôtel de ville (1720).

À 10 km à vol d'oiseau au nord de la ville, le monastère Nilov se dresse sur l'île Stolobny au milieu du lac Seliger.

Depuis 1889, Ostachkov possède son musée, ainsi qu'un écomusée consacré au lac Seliger, dans le village de Rogoscha, à 10 km de là.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Distances à vol d'oiseau ou distances orthodromiques.
  2. Alexandra Viatteau, Staline assassine la Pologne, 1939-1947, Paris, éd. Seuil, 1999. — « Katyn : la négation d'un massacre », L'Histoire, no 35, juin 1981, pp. 6-17. — « Katyn : archives d'un massacre », L'Histoire, no 243, mai 2000. [1]
  3. « Recensements et estimations de la population depuis 1897 sur », sur pop-stat.mashke.org(ru) « Office fédéral de statistiques, Recensement de la population russe de 2010 », sur www.ru(ru) « Population résidente par municipalité de la Fédération de Russie au 1er janvier 2012 » [rar], sur gks.ru(ru) « Population résidente par municipalité de la Fédération de Russie au 1er janvier 2013 » [rar], sur gks.ru

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :