Bilibino

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Bilibino
(ru) Билибино
Blason de Bilibino
Héraldique
Bilibino
Vue aérienne de Bilibino
Administration
Pays Drapeau de la Russie Russie
Région économique Extrême-Orient
District fédéral Extrême-oriental
Sujet fédéral Flag of Chukotka.svg Tchoukotka
Code OKATO 77 209 501
Indicatif (+7) 42738
Démographie
Population 5 588 hab. (2014)
Densité 310 hab./km2
Géographie
Coordonnées 68° 03′ nord, 166° 27′ est
Altitude 300 m
Superficie 1 800 ha = 18 km2
Fuseau horaire UTC+12:00
Divers
Fondation 1955
Statut Ville depuis 1993
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Tchoukotka

Voir sur la carte administrative de Tchoukotka
City locator 14.svg
Bilibino

Géolocalisation sur la carte : Russie

Voir la carte administrative de Russie
City locator 14.svg
Bilibino

Géolocalisation sur la carte : Russie

Voir la carte topographique de Russie
City locator 14.svg
Bilibino
Sources

Bilibino (en russe : Билибино) est une ville du district autonome de Tchoukotka, en Russie. Sa population s'élevait à 5 588 habitants en 2014. La ville est le centre administratif du district de Bilibino.

Géographie[modifier | modifier le code]

Bilibino est située au nord-est de la Sibérie, à la confluence des rivières Karalveïem et Bolchoï Keperveïem, dans le bassin de la Kolyma. Elle se trouve à 615 km au nord-ouest d'Anadyr et à 5 632 km de Moscou[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

La construction de Bilibino débuta en 1955 et elle acquit le statut de ville en 1993. Elle a été baptisée en mémoire du géologue russe Iouri Bilibine (1901-1952).

La ville abrite la centrale nucléaire la plus septentrionale au monde, mise en service en 1976.

Population[modifier | modifier le code]

Recensements (*) ou estimations de la population[2]

Évolution démographique
1959 1970 1979 1989 2002
63510 69312 71115 5586 181
2006 2010 2012 2013 2014
5 7175 5065 4865 4515 588

Économie[modifier | modifier le code]

L'extraction d'or est l'une des seules industries restées actives en Tchoukotka, depuis la dislocation de l'Union soviétique. Les principales mines sont situées autour de la ville de Bilibino. Elles sont exploitées uniquement en été et on ne peut y accéder que par hélicoptère. Les réserves sont immenses, estimées par le gouvernement américain à environ 2 000 tonnes dans l'ensemble de l'Extrême-Orient russe.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :