Au cœur de l'océan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Au cœur de l'océan
Titre original In the Heart of the Sea
Réalisation Ron Howard
Scénario Rick Jaffa
Charles Leavitt
Peter Morgan
Amanda Silver
Acteurs principaux
Sociétés de production Imagine Entertainment
Warner Bros.
Village Roadshow Pictures
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Aventure maritime drame
Durée 121 minutes
Sortie 2015

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Au cœur de l'océan (In the Heart of the Sea) est un film américain réalisé par Ron Howard, sorti en 2015.

Il s'agit de l'adaptation cinématographique du livre homonyme de Nathaniel Philbrick publié en 2000, qui narrait le naufrage du baleinier Essex en 1820, histoire qui inspira Herman Melville pour son célèbre roman Moby Dick.

Synopsis[modifier | modifier le code]

En 1850, Herman Melville rend visite à l'aubergiste Thomas Nickerson (en), le dernier survivant du baleinier Essex coulé par un cachalot. Melville veut construire le roman qui le consacrera sur le récit du Nickerson qui n'a jamais voulu se livrer jusqu'ici. Bien que le romancier lui offre de l'argent, l'ancien mousse de l'Essex refuse d'abord, puis finalement, sur l'intervention de sa femme, accepte[1].

Son récit débute en 1819, quand Nickerson, orphelin alors âgé de 14 ans, embarque pour la première fois sur le baleinier Essex comme mousse. Le jeune George Pollard, dont le père est affréteur, reçoit le titre de capitaine auquel aspirait Owen Chase, fils de fermier plus expérimenté, qui accepte le poste de second. Le bateau, avec un équipage de vingt-deux hommes, embarque pour une expédition de chasse à la baleine, de Nantucket, une île au large de la Nouvelle-Angleterre et qui est devenue la capitale mondiale de l'industrie baleinière au début du XIXe siècle[2]. L'objectif est de ramener en moins de deux ans de campagne, 2 000 tonneaux d’huile de baleine qui devraient faire leur fortune[1]. Mais à l'hiver 1820, le bateau est heurté par un grand cachalot aux dimensions redoutables (26 mètres) fonçant droit sur lui à une vitesse impressionnante.

Le naufrage du bateau contraint l'équipage à embarquer à bord de trois embarcations de fortune. Loin des îles et des côtes les plus proches, avec des vivres en quantité limitée, les hommes remettent leurs destins entre les mains de leur capitaine.

Leur dissension marque le début d'une lutte acharnée pour la survie qui, durant 90 jours, confronte les marins aux limites de la faim, de la soif et de leur humanité. Le baleinier coulé par le cachalot, quelque hommes embarquent à bord de trois barques mais l'animal continue à les poursuivre jusqu'à ce que Chase, dans une ultime confrontation, refuse de harponner l'animal, si bien que le cachalot les épargne. De retour à Nantucket, les armateurs du baleinier refusent d’admettre que l’Essex a été défait sous les coups de queue du cachalot, sous peine de voir leur industrie menacée, les assureurs refusant de garantir de tels risques. Mais Chase et Pollard, enfin d'accord, refusent de voiler la vérité comme leur demandent les armateurs. Nickerson termine son récit en racontant que Chase est devenu capitaine dans la marine marchande et que Pollard meurt lors de sa seconde campagne baleinière.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

L'équipage de l’Essex[modifier | modifier le code]

Autres personnages significatifs[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

Illustration du roman Moby Dick, qui s'inspire des aventures de l’Essex.

Développement[modifier | modifier le code]

Le film est l'adaptation cinématographique du roman In the Heart of the Sea de Nathaniel Philbrick, lui-même inspiré des mésaventures réelles de l’Essex. Cette histoire a également inspiré le célèbre roman Moby Dick d'Herman Melville.

Avant Ron Howard, le projet avait failli être concrétisé en 2000 avec Barry Levinson comme réalisateur et The Weinstein Company comme studio[7]. Comme beaucoup d'Américains, Ron Howard avait lu le livre De Melville à l'école mais ignorait que le récit était inspiré d'une histoire vraie, narrée Philbrick. C'est l'acteur australien Chris Hemsworth qui lui a signalé un script tiré de l'ouvrage, qui végétait à Hollywood depuis plus de dix ans[8].

Attribution des rôles[modifier | modifier le code]

Avant que Benjamin Walker ne soit choisi pour incarner le Capitaine George Pollard, les noms de Benedict Cumberbatch, Tom Hiddleston et Henry Cavill ont été évoqués[9].

Tournage[modifier | modifier le code]

Le tournage a débuté le 10 septembre 2013 à proximité de Londres, dans les bassins des Warner Bros. Studios Leavesden dans le comté de Hertfordshire en Angleterre[10],[11]. À partir du 13 novembre 2013, il s'est poursuivi sur et au large de la Playa de Santiago sur l'île de La Gomera dans les Îles Canaries[12]. Enfin, quelques scènes ont été tournées en décembre 2013 à Lanzarote.

Les acteurs ont dû se soumettre à un régime pauvre en calories (500 à 600 calories par jour) afin de perdre du poids pour incarner les marins en détresse[13].

Accueil[modifier | modifier le code]

Sorties internationales[modifier | modifier le code]

Le film devait initialement sortir aux États-Unis le et en France le [4]. Cependant, en janvier 2014, il est annoncé que la sortie est repoussée à [14].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Corinne Renou-Nativel, « « Au cœur de l’océan », aux origines de Moby Dick », sur la-croix.com, .
  2. Daniel Royot, Nouvelle-Angleterre, Presses universitaires de Nancy, , p. 44.
  3. (en) Dates de sortie sur l’Internet Movie Database
  4. a et b Heart Of The Sea : changement de date - Warner Bros Newsroom
  5. « Fiche du doublage français du film », sur AlloDoublage, .
  6. Version québécoise sur Doublage.qc.ca. « Fiche du doublage québécois du film » sur Doublage.qc.ca, consulté le 23 décembre 2015.
  7. (en) Kevin Jagernauth, « Chris Hemsworth To Topline Maritime Adventure 'In The Heart Of The Sea,' DreamWorks Circling », sur Indie Wire, (consulté le 24 juillet 2014)
  8. « Cinéma: "Au cœur de l'océan", l'histoire vraie qui a inspiré "Moby Dick" », sur la-croix.com, .
  9. (en) Justin Kroll, « Ben Walker in Talks for ‘The Heart of the Sea’ with Chris Hemsworth », sur Variety, (consulté le 24 juillet 2014)
  10. (en) « Ron Howard starts shooting 'Heart of the Sea' in the U.K. », sur United Press International, (consulté le 24 juillet 2014)
  11. (en) Alex Godfrey, « Chris Hemsworth on Rush, Thor and being a God », sur The Guardian,
  12. (en) « Production Begins on Ron Howard's Heart of the Sea », sur ComingSoon.net,
  13. (en) « Chris Hemsworth on 500 - 600 calorie crash diet to get 'rather skinny' for new role », sur Today, (consulté le 18 octobre 2014)
  14. « Au cœur de l'océan, le prochain Ron Howard, face à Star Wars 7 ? », sur Allociné (consulté le 15 janvier 2015)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]