Killer Elite

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un film <adj> image illustrant américain
image illustrant l’Australie image illustrant le pays de Galles
Cet article est une ébauche concernant un film américain, l’Australie et le pays de Galles.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les conventions filmographiques.

Killer Elite
Description de cette image, également commentée ci-après

Dominic Purcell, Jason Statham, Yvonne Strahovski et Adewale Akinnuoye-Agbaje au Edwards Air Force Base (septembre 2011)

Titre québécois Tueur d'Élite
Titre original Killer Elite
Réalisation Gary McKendry
Scénario Gary McKendry
Matt Sherring (en).
Acteurs principaux
Sociétés de production Omnilab Media
Ambience Entertaiment
Current Entertaiment
Palomar Pictures
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau de l'Australie Australie
Genre Action
Thriller
Durée 116 minutes
Sortie 2011

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Killer Elite ou Tueur d'élite au Québec est un film d'action australo-américain réalisé par Gary McKendry et sorti le .

Résumé[modifier | modifier le code]

1980. Danny Bryce est un mercenaire travaillant avec son équipe constitué de son mentor, Hunter et de deux associés, Davies et Meier. Le groupe se rend au Mexique afin d'assassiner un homme, mais la mission prend une autre tournure lorsque Danny abat la cible devant le fils de ce dernier et blessé au cours d'une fusillade qui s'en est suivie. Il parvient à fuir avec Hunter et le reste de l'équipe, mais affecté par l'issue de la mission, il décide de prendre sa retraite.

Un an plus tard, Danny, qui vit en Australie, reçoit une enveloppe montrant une photo de Hunter prisonnier et un billet d'avion pour Oman. Sur place, il rencontre l'« agent », organisateur de missions pour des assassins, qui lui révèle qu'Hunter a accepté une mission pour six millions de $, mais ne l'a pas accomplie. Par la suite, il rencontre le cheikh Amr, roi déchu d'une petite région d'Oman, qui veut qu'il tue trois anciens soldats du SAS, Steven Harris, Steven Cregg et Simon McCann, qui ont tout trois tué trois de ses quatre fils durant la guerre du Dhofar. Danny doit filmer leurs aveux et maquiller les assassinats en accidents et accomplir ces tâches avant le décès du cheikh, atteint d'une maladie en phase terminale, ce qui permettrait au Bakhait, le quatrième fils encore en vie, de reprendre le contrôle de la région. Toutefois, si Danny n'accomplit pas la mission ou échoue, Hunter sera exécuté.

Danny reprend contact avec Davies et Meier, qui acceptent de l'aider en échange d'une part de l'argent. Pendant que Danny et Meier partent à Oman afin d'exécuter Harris, Davies questionne des clients dans des bars locaux du SAS, éveillant la suspicion, ce qui est rapporté au Feathermen, société secrète composée d'anciens agents surveillant leurs propres intérêts. Un exécutant en chef, Spike Logan, est envoyé pour enquêter. Après avoir filmé les aveux de Harris, Danny et Meier l'emmènent dans la salle de bains afin de le tuer avec un marteau issu des carrelages de la douche, pour faire croire qu'il avait glissé et s'est cogné la tête. Harris tente de se libérer quand sa petite amie débarque devant la porte de sa maison, mais Meier le tue en toute hâte au cours d'une lutte. Parallèlement, Spike et son équipe repère le groupe et met sous protection les autres cibles.

À Londres, Davies apprend que Cregg se prépare à une longue nuit de marche dans des conditions hivernales au Brecon Beacons. Tandis que Davies crée une diversion, Danny infiltre la base, drogue le café de Cregg, causant un état de choc et une mort par hypothermie durant la marche, après qu'il a filmé ses aveux. La dernière cible, McCann, instable depuis un attentat, est devenu un mercenaire. Le plan est de trafiquer un camion pour qu'il provoque un accident de la circulation qui tuera McCann. Avec l'aide d'un autre membre inexpérimenté, Jake, Meier tue McCann avec succès, mais découvrent que Logan et ses sbires surveillaient McCann. Au cours d'une fusillade dans les docks après une course-poursuite avec un homme de Logan, Jake abat accidentellement Meier. Danny et Davies décident que l'affaire est terminée et se séparent chacun de leurs côtés. Mais Davies est repéré par les hommes de Logan et est heurté par un camion, qui le tue sur le coup.

Danny part à Oman afin de donner la dernière confession filmée, qui a été truquée. Hunter est libéré et retourne auprès de sa famille et Danny repart en Australie, où il retrouve Anne Frazier, une connaissance de son enfance avec qui il est en couple. Mais son retour est de courte durée lorsque l'« agent » l'informe qu'un autre homme, Ranulph Fiennes, a participé aux meurtres des fils du cheikh et qu'il va publier un livre relatant son expérience chez les SAS. Danny emmène Anne à Paris, surveillée par Hunter pour la protéger, pendant qu'il part à Londres effectuer la mission, où il rencontre Bakhait qui lui confirme que Harris n'était pas impliqué dans les meurtres de ses frères. Logan, quant à lui, retrace Danny via l'« agent » et envoie une équipe pour protéger Fiennes, mais Jake les distrait, permettant à Danny d'entrer dans le bâtiment où se trouve l'auteur. Danny blesse Fiennes, mais prend des photos pour faire croire à sa mort. Logan poursuit et capture Danny en l’emmenant dans un entrepôt abandonné, mais est interrompu par un agent du MI-6, qui lui révèle que le gouvernement britannique est derrière l'opératin en raison des précieuses réserves de pétroles du cheikh. Une bagarre s'ensuit au cours duquel l'agent du MI-6 est tué par Spike, Danny, quant à lui, réussit à fuir. Parallèlement, à Paris, Hunter repère l'« agent » et un homme de main qui suit Anne, qui a prévu de la kidnapper contre rançon. Hunter réussit à les maîtriser, notamment en tirant dans la jambe de l'« agent », qui voulait une part de l'argent de la mission et le menace s'il s'en prend à nouveau à Danny et Anne.

Aidé de Hunter, Danny part à Oman donner les photos au cheikh, mais est devancé par Logan, qui poignarde à mort le vieil homme tout en lui avouant que Fiennes est encore vivant et que les photos sont truquées et laisse Bakhait en vie, ce dernier refusant de respecter les traditions. Bakhait lui donne l'argent destiné à Danny et Hunter. L'ancien SAS, poursuivi par les hommes du cheikh, est repéré par Hunter. Danny et Hunter part à sa poursuite, tout en neutralisant les sbires du cheikh, et le stoppe dans une route du désert. Danny décide de laisser l'argent à Logan, bien que Hunter prend une partie pour ses dépenses et sa famille, en lui disant qu'il en aura besoin pour changer de vie loin de Londres après avoir tué l'agent du MI-6 et avoir agi contre la volonté des Feathermen et laisse sur la route, disant qu'ils vont lui envoyer un taxi dès qu'ils seront à l'aéroport afin de partir d'Oman. Danny retrouve Anne à Paris afin de commencer une nouvelle vie.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Source : Informations sur le film[1]

Distribution[modifier | modifier le code]

L'acteur Jason Statham, pour la présentation du film au Festival international du film de Toronto 2011.
L'actrice Yvonne Strahovski, également au TIFF 2011.
L'acteur Robert De Niro, au TIFF 2011.
Légende doublage : Version Française = VF[2] et Version Québécoise = VQ[3]

Autour du film[modifier | modifier le code]

Le film est tiré du best-seller The Feather Men de Ranulph Fiennes publié en 1991 et qui défraya la chronique en Angleterre lors de sa sortie. De nombreuses controverses eurent lieu alors, principalement concentrées sur l'annonce d'un récit basé sur des faits réels. Le Ministère de la Défense Britannique avait à l'époque dénoncé les faits qui impliquait le rôle des SAS dans des assassinats ayant été perpétrés des années après sa participation à la guerre du Dhofar.

Production[modifier | modifier le code]

Réception critique[modifier | modifier le code]

Dans l'ensemble des critiques, Killer Elite a rencontré un accueil mitigé dans les pays anglophones, avec un score de 44/100 sur le site Metacritic, pour 29 critiques [4] et 25% d'opinions faborables le site Rotten Tomatoes, pour 122 critiques et une moyenne de 4,7/10[5]. En France, le site AlloCiné lui attribue une note moyenne de 2,1/5, pour 16 commentaires collectés[6].

Box-office[modifier | modifier le code]

Killer Elite rencontre un échec commercial lors de sa sortie en salles, rapportant que 56 383 756 $ de recettes mondiales, dont 25 124 966 $ rien qu'aux États-Unis, pour un budget de 70 millions de $[7]. En France, le film passe également inaperçu, puisqu'il n'a réuni que 238 066 entrées[8].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Informations techniques » consulté le 4 juillet 2011
  2. « Fiche de doublage VF du film » consulté le 15 novembre 2011
  3. « Carton de doublage québécoise » consulté le 7 octobre 2011
  4. (en) « Killer Elite », sur Metacritic (consulté le 29 juin 2014).
  5. (en) « Killer Elite », sur Rotten Tomatoes (consulté le 29 juin 2014).
  6. « Killer Elite : critiques presse », sur AlloCiné (consulté le 23 septembre 2014).
  7. (en) « Killer Elite (2011) », sur Box Office Mojo, IMDb (consulté le 4 septembre 2015)
  8. http://www.jpbox-office.com/fichfilm.php?id=12279

Annexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]