Andromède XXX

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Andromède XXX
Découverte
Découvreur(s) M. J. Irwin??
Désignations Cassiopée II
Observation
(Époque J2000.0)
Vitesse radiale −139,8 ± 6,0 km/s
Distance 681 ± 78 kpc
Dimensions app. arcmin
Constellation Cassiopée
Caractéristiques
Type dSph

Andromède XXX (Andromeda XXX), aussi nommée Cassiopée II (Cassiopeia II), est une galaxie naine du Groupe local proche de la galaxie d'Andromède, située à 145 ± 95 kpc [1] et découverte en 2012. Sa brillance de surface centrale est de ??mag arcsec−2, sa magnitude absolue en bande V est de −8,0 mag et son rayon effectif et de 267 ± 36 pc. La vitesse radiale héliocentrique d'Andromède XXX est de −139,8 ± 6,0 km s−1 et sa dispersion de vitesse centrale est de 11,8 ± 7,7 km s−1 [2]. Enfin sa métallicité est de −1,7 ± 0,4 [2].

Du fait de sa proximité spatiale et cinématique, Cassiopée II semble être liée avec deux autres galaxies de M31 que sont NGC 185 et NGC 147 [3],[4].

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) A. R. Conn, R. A. Ibata, G. F. Lewis et Q. A. Parker, « A Bayesian Approach to Locating the Red Giant Branch Tip Magnitude. II. Distances to the Satellites of M31 », The Astrophysical Journal, vol. 758,‎ , p. 11 (ISSN 0004-637X, DOI 10.1088/0004-637X/758/1/11, lire en ligne, consulté le 10 mai 2016)
  2. a et b (en) Michelle L. M. Collins, Scott C. Chapman, R. Michael Rich et Rodrigo A. Ibata, « A Kinematic Study of the Andromeda Dwarf Spheroidal System », The Astrophysical Journal, vol. 768,‎ , p. 172 (ISSN 0004-637X, DOI 10.1088/0004-637X/768/2/172, lire en ligne, consulté le 10 mai 2016)
  3. (en) Laura L. Watkins, N. Wyn Evans et Glenn van de Ven, « A census of orbital properties of the M31 satellites », Monthly Notices of the Royal Astronomical Society, vol. 430,‎ , p. 971–985 (ISSN 0035-8711 et 1365-2966, DOI 10.1093/mnras/sts634, lire en ligne, consulté le 10 mai 2016)
  4. (en) Veronica Arias, Magda Guglielmo, Nuwanthika Fernando et Geraint F. Lewis, « NGC 147, NGC 185 and CassII: a genetic approach to orbital properties, star formation and tidal debris », Monthly Notices of the Royal Astronomical Society, vol. 456,‎ , p. 1654–1665 (ISSN 0035-8711 et 1365-2966, DOI 10.1093/mnras/stv2781, lire en ligne, consulté le 10 mai 2016)