Galaxie naine d'Hercule

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Hercule (homonymie).

Galaxie naine d'Hercule
image illustrative de l’article Galaxie naine d'Hercule
Vue de la galaxie naine d'Hercule
par le Large Binocular Telescope (LBT)[1]
Observation
(Époque J2000.0)
Ascension droite 16h 31m 02,0s[6]
Déclinaison +12° 47′ 30″[6]
Coordonnées galactiques = 28,7280 · b = +36,8713[6]
Vitesse radiale 45,0 ± 1,1 km/s[2]
Distance 479 450+26 100−22 800 années-lumière (147+8−7 kpc)[3]
433 800 ± 19 600 années-lumière (133 ± 6 kpc)[4]
Magnitude app. 14.7[5]
Constellation Hercule

Localisation dans la constellation : Hercule

(Voir situation dans la constellation : Hercule)
Hercules IAU.svg
Caractéristiques
Type dSph[5]

La galaxie naine d'Hercule est une galaxie naine sphéroïdale du Groupe local située à environ 450 000 années-lumière (140 kpc) de la Voie lactée dans la constellation d'Hercule. Il s'agit d'une galaxie à faible brillance de surface de forme allongée, peut-être sous l'effet des forces de marée galactique exercées par la Voie lactée. Elle est constituée d'étoiles de population II, âgées et de faible métallicité ; la formation stellaire a cessé dans cette galaxie depuis plusieurs milliards d'années. Aucune région H I n'a été détectée dans cette galaxie, la limite supérieure de la masse d'hydrogène neutre étant évaluée à 466 M[7].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (de) Max-Planck-Institut für Astronomie – 14 septembre 2007 « Warum ist die Herkules-Zwerggalaxie so flach? ».
  2. (en) Joshua D. Simon and Marla Geha, « The Kinematics of the Ultra-faint Milky Way Satellites: Solving the Missing Satellite Problem », The Astrophysical Journal, vol. 670, no 1,‎ , p. 313-331 (lire en ligne) DOI:10.1086/521816
  3. (en) D. Adén, S. Feltzing, A. Koch, M. I. Wilkinson, E. K. Grebe, I. Lundström, G. F. Gilmore, D. B. Zucker, V. Belokurov, N. W. Evans et D. Faria, « A photometric and spectroscopic study of the new dwarf spheroidal galaxy in Hercules », Astronomy and Astrophysics, vol. 506, no 3,‎ , p. 1147-1168 (lire en ligne) DOI:10.1051/0004-6361/200912718
  4. (en) David J. Sand, Edward W. Olszewski, Beth Willman, Dennis Zaritsky, Anil Seth, Jason Harris, Slawomir Piatek et Abi Saha, « THE STAR FORMATION HISTORY AND EXTENDED STRUCTURE OF THE HERCULES MILKY WAY SATELLITE », The Astrophysical Journal, vol. 704, no 2,‎ , p. 898-914 (lire en ligne) DOI:10.1088/0004-637X/704/2/898
  5. a et b (en) NASA/IPAC EXTRAGALACTIC DATABASE « Hercules dSph ».
  6. a, b et c (en) Galaxie naine d'Hercule sur la base de données Simbad du Centre de données astronomiques de Strasbourg.
  7. (en) Jana Grcevich et Mary E Putman, « H I IN LOCAL GROUP DWARF GALAXIES AND STRIPPING BY THE GALACTIC HALO », The Astrophysical Journal, vol. 696, no 1,‎ , p. 385-395 (lire en ligne) DOI:10.1088/0004-637X/696/1/385
Sextans BSextans AVoie lactéeLeo IGalaxie naine du Grand ChienLeo IINGC 6822Galaxie naine du PhénixGalaxie naine du ToucanGalaxie de Wolf-Lundmark-MelotteGalaxie naine de la BaleineIC 1613Galaxie naine irrégulière du SagittaireGalaxie naine du VerseauGalaxie du TriangleNGC 185NGC 147IC 10Galaxie d'AndromèdeNGC 205Leo ANGC 3109Galaxie naine de la Machine pneumatiqueGalaxie naine des PoissonsPégase (galaxie naine)Andromeda IIAndromeda IIIndromeda I
À propos de cette image
Carte interactive du Groupe local. Cliquer sur les galaxies elles-mêmes — et non sur leur libellé — pour accéder à leur page.

Sur les autres projets Wikimedia :