Maisons Comtoises de Nancray

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Maisons comtoises de Nancray
Image illustrative de l'article Maisons Comtoises de Nancray
Informations géographiques
Pays Drapeau de la France France
Ville Nancray
Adresse Rue du musée - Nancray
Coordonnées 47° 14′ 22″ nord, 6° 11′ 06″ est
Informations générales
Date d’inauguration 1988
Collections Vingt-neuf maisons rurales meublées
Superficie 15 hectares
Informations visiteurs
Nb. de visiteurs/an 35 000 (2007)
Site web maisons-comtoises.org

Géolocalisation sur la carte : Doubs

(Voir situation sur carte : Doubs)
Maisons comtoises de Nancray

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Maisons comtoises de Nancray

Les maisons comtoises de Nancray sont un écomusée de 15 hectares fondé en 1988 par l'abbé Jean Garneret. Vingt-neuf maisons rurales typiques de Franche-Comté sont ouvertes à la visite du mois de mars au mois de novembre, à Nancray (15 km à l’est de Besançon).

Histoire[modifier | modifier le code]

Le musée de plein air des Maisons comtoises est né de la volonté d’un Comtois passionné : l’abbé Jean Garneret (1907-2002). L’homme est soucieux de conserver un modèle de vie en voie de disparition et de « rendre au peuple son butin » en restituant ses connaissances au plus grand nombre.

L'histoire et l'architecture[modifier | modifier le code]

Le musée présente une trentaine d'édifices représentant la façon d'habiter des Comtois aux XVIIe, XVIIIe et XIXe siècles. Tous ces édifices sont authentiques. Ils ont été soigneusement démontés sur leur lieu d'origine, puis transportés et remontés sur le site du musée.

Les jardins[modifier | modifier le code]

Autour des maisons sont cultivés biologiquement des jardins à thèmes : potager de la sorcière, jardin des légumes oubliés, jardin des simples, jardin des plantes textiles et tinctoriales, potager de montagne, jardin de nutrition, jardinets des cinq sens. Un support idéal pour répondre aux questions sur l'usage et la nécessité des végétaux.

Les animaux[modifier | modifier le code]

Le musée témoigne des liens qui se sont établis entre l'homme et les animaux de la ferme et contribue à la présentation et à la sauvegarde d'anciennes races domestiques. Il accueille également des abeilles au sein d'un rucher de montagne du XIXe siècle.

Développement durable[modifier | modifier le code]

De par sa diversité, le musée est un outil idéal pour aborder concrètement le concept du développement durable. Vivre, gérer les ressources et préserver son environnement… les façons d'habiter en adéquation avec son milieu sont ainsi observées à la lueur de l'histoire locale. Comprendre comment on vivait au XVIIIe siècle… ça peut donner des idées pour mieux se projeter dans le XXIe siècle.

Un Syndicat Mixte associant le Conseil Général du Doubs et la CAGB (Communauté d’Agglomération du Grand Besançon), assure la gestion du musée depuis septembre 1997.

De animations différentes sont prévues chaque jour: visite des maisons et des jardins, torchis, cuisson du pain, filage et tissage de la laine... . Le musée est ouvert de mi-mars à début novembre.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]