Cuisine franc-comtoise

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cuisine franc-comtoise
Image illustrative de l'article Cuisine franc-comtoise
Produits régionaux de Franche-Comté

Lieu d’origine Franche-Comté (Bourgogne-Franche-Comté)
Ingrédients Fromages, charcuteries / salaison, vins du Jura ...
Classification Cuisine traditionnelle, cuisine française

La cuisine franc-comtoise est une cuisine traditionnelle qui allie essentiellement les produits de l'ancienne Franche-Comté, en Bourgogne-Franche-Comté, issus des différentes zones géographiques de la région (Jura occidental, Vosges du sud, plaine de Saône, Bresse) composée en majorité de fromages, de charcuteries et de vins. Les produits de prédilection sont le comté, le vin jaune et les morilles.

Description[modifier | modifier le code]

Les recettes traditionnelles de la Franche-Comté sont plutôt caloriques. Cela s'explique par la presque autarcie dans laquelle vivaient autrefois les francs-comtois. Au cours des longs hivers de montagnes (dans le Haut-Doubs par exemple), les paysans devaient produire eux-mêmes la quasi-totalité de leur nourriture. Ils élevaient beaucoup de vaches et de cochons, et produisaient donc leur propre charcuterie et leurs propres produits laitiers. Les menus étaient donc plus souvent composés de jambon et de fromage que de haricots verts, difficiles à faire pousser dans les zones les plus froides.

Il ne faut toutefois pas oublier que la Franche-Comté est une région aux paysages très diversifiés. Les hommes ne vivent pas de la même façon dans les plaines de Haute-Saône et dans les montagnes du Jura. Par conséquent, ils se nourrissent de façon parfois complètement différente. On produit par exemple beaucoup plus de fruits dans les vergers du nord de la Haute-Saône que dans le reste du département.

La dernière particularité de la Franche-Comté culinaire est sa disparité : il n'y a pratiquement aucune spécialité gastronomique à Besançon ou à Belfort, qui sont pourtant parmi les plus grandes villes de la région. Par ailleurs, dans le Territoire de Belfort, qui fut longtemps rattaché à l'Alsace et dont une partie importante de la population est d'origine alsacienne, on utilise des recettes aussi bien typiquement comtoises que typiquement alsaciennes (la choucroute par exemple, bien que le chou soit souvent remplacé par des raves salées).

Les campagnes sont beaucoup plus riches que les villes en petits plats gourmands. La cuisine comtoise est avant tout une cuisine rustique, donc d'origine paysanne, passée par un embourgeoisement villageois qui a permis de figer un certain nombre de recettes traditionnelles et de les élever au rang de spécialités régionales.

Plats typiques de Franche-Comté[modifier | modifier le code]

Charcuteries de Franche-Comté[modifier | modifier le code]

La charcuterie comtoise est issue en particulier de l'industrie de salaison du massif du Jura et de fumage des tuyés du Haut-Doubs.

Fromages franc-comtois[modifier | modifier le code]

Desserts et pâtisseries de Franche-Comté[modifier | modifier le code]

Spécialités villageoises locales[modifier | modifier le code]

  • Pâte de coing
  • Cochon en pain d'épices de Vesoul
  • Cuniu (brioche aux fruits secs, spécialité du Canton de Giromagny, dont l'origine serait alsacienne)
  • Toutché (Montbéliard et Belfort : le toutché ou totché de poirottes est un gâteau aux pommes de terre)
  • Jeanbonhommes : petites brioches en forme de bonhomme, identiques au Mannala alsacien, on ne les trouve guère que dans le Territoire de Belfort où elles sont associées à l'Avent, et donc fabriquées seulement de la Saint-Nicolas à Noël, du moins en théorie.

La plupart de ces desserts ne sont connus que très localement. Les pâtes de coing par exemple sont vendues dans toutes les pâtisseries de Baume-les-Dames, mais sont pratiquement inconnues dans le reste de la Franche-Comté. De même, les jeanbonhommes ne sont connus que dans le nord de la région, où ils ont probablement été apportés pas les nombreux alsaciens venus s'installer là après l'annexion de l'Alsace en 1871.

Vins, liqueurs et alcools produits en Franche-Comté[modifier | modifier le code]

La Franche-Comté produits de nombreux vins, bières et alcools avec le vignoble du Jura (avec entre autres son cépage typique savagnin), distillerie les fils d'Émile Pernot, distillerie Pierre Guy de Pontarlier, distilleries d'eau de vie de cerise de Fougerolles, Kirsch de Fougerolles, brasserie La Rouget de Lisle, La Franche... Ces vins et alcools entrent dans la composition de nombreuses recettes de la gastronomie franc-comtoise.

Quelques lieux et événements[modifier | modifier le code]

Restauration gastronomique[modifier | modifier le code]

Confréries et associations bachiques[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Lien externe[modifier | modifier le code]