Échoppe bordelaise

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

L'échoppe bordelaise est un type de maison urbaine communément répandu dans la ville de Bordeaux et les communes périphériques.

Description[modifier | modifier le code]

Dès le XVe siècle, Bordeaux possède des échoppes où travaillent et vivent commerçants et artisans ; au XVIIIe siècle, les Bordelais vont vouer leurs échoppes quasi exclusivement à l'habitation en les transformant en maisons de ville.

Construites entre le Second Empire et l'immédiat avant-guerre, les échoppes bordelaises se définissent comme étant des maisons basses (de plain pied), à développement en profondeur, à façade en gouttereau donnant sur rue, à toiture à deux pentes couvertes en tuiles et ligne de faîtage parallèle à la façade. Celle-ci, en pierres de taille calcaires, de 5 à 20 m de large, est souvent ornée de motifs sculptés au-dessus des ouvertures ou en bandeau. Si les échoppes bordelaises sont généralement dépourvues d'étage, elles possèdent souvent une cave.

À Talence, une échoppe double.

Selon l'ordonnance de la façade, on distingue :

  • les échoppes simples (entre 5 et 6 m de façade), qui ont un couloir latéral desservant une chambre côté rue, une pièce sombre et la salle commune côté cour ;
  • les échoppes doubles (entre 8 et 10 m de façade), qui ont un couloir central desservant les diverses pièces de part et d'autre.

La salle de vie, à l'arrière, donne sur un jardin potager ou d'agrément. La souillarde et les toilettes forment un ou deux appendices sur la façade arrière, souvent reliés par une véranda[1]. Un puits complétait l'installation. Le recensement effectué en 1995 dénombrait 10 936 échoppes à Bordeaux.

L'échoppe bordelaise n'est pas sans présenter des similitudes de plan et de forme avec d'autres habitations populaires construites à la même époque dans d'autres villes du Sud-ouest, à Toulouse par exemple (« Toulousaine »).

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

L'échoppe, un art de vivre, Jacques Tribalat - Michel Pétuaud-Létang - Dominique Le Lann, A édition, 2003 (ISBN 2909656403)

Liens externes[modifier | modifier le code]