Maison-cage

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Une maison-cage ou maison-cercueil est un type de logement destiné aux classes les plus pauvres des Chinois de Hong Kong.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Une maison-cage[1], aussi appelée « maison-cercueil »[2], consiste en une série de lits empilés, chacun étant entouré d’un grillage métallique, afin d’abriter les possessions du locataire. Chaque lit ou maison-cage est accessible par une porte découpée dans le grillage ; ces abris individuels sont rassemblés dans des dortoirs, jusqu’à onze le plus souvent (effet de seuil, la législation imposant des contrôles à partir de douze lits par pièce). Ces chambres ne mesurent pas plus de 1,80 mètre sur 60 centimètres. Les habitants dorment dans ces chambres et y cuisinent également[3].

Historique[modifier | modifier le code]

Ce type d’hébergement est apparu dans les années 1950[4], d’abord comme couchage provisoire destiné aux travailleurs migrants.

En 1950, les autorités reconnaissent officiellement la présence d'uniquement 30 maisons-cages. Voici les nombres de résidents dans celles-ci de 1981 à 2007[5] :

  • 1981 : 2 400 personnes ;
  • 1986 : 3 903 personnes ;
  • 1998 : 100 000 personnes ;
  • 2007 : 53 200 personnes.

En 2009, selon des médias, environ 100 000 Hong-Kongais y sont logés[4] et en 2017, environ 200 000 personnes y vivent[3].

Documentaire[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Hong Kong, la vie en cage ».
  2. « GRAND FORMAT. Hongkong : l'enfer des "maisons-cages" d'un mètre carré ».
  3. a et b « À Hong Kong, 200 000 personnes vivent dans des « maisons-cages » », sur À Hong Kong, 200 000 personnes vivent dans des « maisons-cages » | National Geographic (consulté le 18 août 2017).
  4. a et b Florence de Changy-HONGKONG CORRESPONDANCE, « Maisons-cages à louer à Hongkong », Le Monde.fr,‎ (ISSN 1950-6244, lire en ligne).
  5. (en) « Number of persons living in cage housing », sur The Hong Kong Council of Social Service (en) (consulté le 21 aout 2017).

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Chris Blundell, Hong Kong's hidden homeless: street sleepers and cage house men, City Polytechnic of Hong Kong, Hong Kong, 1993, 56 p.