Maison-cage

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Une maison-cage est un type de logement destiné aux classes les plus pauvres des Chinois de Hong Kong. Elle consiste en une série de lits empilés, chacun étant entouré d’un grillage, afin d’abriter les possessions du locataire. Chaque lit ou maison-cage est accessible par une porte découpée dans le grillage ; ces abris individuels sont rassemblés dans des dortoirs, jusqu’à onze le plus souvent (effet de seuil, la législation imposant des contrôles à partir de douze lits par pièce).

Ce type d’hébergement est apparu dans les années 1950, d’abord comme couchage provisoire destiné aux travailleurs migrants. Actuellement, environ 100 000 Hong-Kongais sont logés dans des maisons-cages.

Documentaire[modifier | modifier le code]

Source[modifier | modifier le code]

  • Florence de Changy, « Maisons-cages à louer à Hong-Kong », Le Monde, 4 juillet 2009, p 3

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Chris Blundell, Hong Kong's hidden homeless: street sleepers and cage house men, City Polytechnic of Hong Kong, Hong Kong, 1993, 56 p.