Habitation traditionnelle du Jura

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Une habitation traditionnelle du haut Jura est un type d'architecture vernaculaire traditionnelle du Jura en Franche-Comté.

Architecture[modifier | modifier le code]

Les fermes jurassiennes isolées sont construites sur le bord des combes sous forme de « monobloc » pour aller et venir entre l'étable et le logement sans avoir à sortir durant les hivers rigoureux et fortement enneigés.

L'étable se situe au sud-ouest, plus exposé aux intempéries, avec au-dessus du rez-de-chaussée la grange qui avec une importante capacité de stockage de foin assure une bonne isolation thermique au logis situé coté pignon nord-est. Le mur sud-ouest est recouvert de bardage de tavaillons. Le faîtage est orienté en direction des vents dominants (climat du département du Jura).

La maçonnerie en pierre apparaît aux XVIe et XVIIe siècle et la toiture est alors couverte d'ancelles de 50 à 80 cm de long en épicéa, d'une durée de vie de 10 à 20 ans, non clouées et retenues par des pierres et de grandes poutres posées sur le toit.

Aux XVIIe et XVIIIe siècle les toits en « demi-croupe » se répandent (cassure de l'angle du toit aux extrémités du faîtage) et l'usage de tavaillons cloués, de 30 à 40 cm de long en épicéa, d'une durée de vie de 30 à 40 ans, remplace l'usage des ancelles.

Au XIXe siècle les tuiles, le zinc et la tôle remplacent le bois.

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Lien externe[modifier | modifier le code]