Ferme comtoise

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Une ferme comtoise[1] est une ferme agricole traditionnelle de Franche-Comté (particulièrement du Haut-Doubs).

Architecture[modifier | modifier le code]

Une ferme comtoise traditionnelle est un bâtiment « monobloc » (pour se protéger de la dureté du climat franc-comtois), avec une structure et une charpente en sapin ou en épicéa et des murs du rez-de-chaussée en pierre.

Elle est recouverte sur les faces les plus exposées aux intempéries de bardeaux ou de tavaillons (planchettes d'épicéa ou de métal, souvent valables plusieurs centaines d'années, disposées comme des tuiles pour isoler du froid). Le toit descend généralement très bas pour mieux supporter le poids d'importantes couches de neige (isolant thermique). Son importante surface permet de recueillir l'eau de pluie ou de fonte des neiges par des chéneaux traditionnellement en bois raccordés à une citerne (complément d'eau de source).

L'étable est contigüe à la partie habitation pour la réchauffer naturellement et pour éviter de sortir nourrir le bétail durant l'hiver. La grange à l'étage, est suffisamment grande pour contenir suffisamment de fourrage (isolant thermique) pour des hivers qui peuvent durer 6 mois.

Les fermes comtoises sont souvent équipées de tuyé (pièce et cheminée en bois pour le fumage et la salaison) et d'une levée de grange (plan incliné permettant aux véhicules agricoles d'accéder à la grange).

Écomusées[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « CAUE Franche-Comté », sur www.caue-franche-comte.fr (consulté le )

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Lien externe[modifier | modifier le code]