Montagnais du Lac Saint-Jean

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Montagnais du Lac Saint-Jean
Nom officiel Première Nation des Pekuakamiulnuatsh
Numéro 76
Géographie
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec
Réserve(s) Mashteuiatsh
Superficie totale 15,22 km2
Démographie
Ethnie Innus
Langue Innu-aimun
Population inscrite 6 718
Population inscrite
vivant hors réserve
4 623
Administration
Chef Clifford Moar
(2017-)
Conseil tribal Conseil tribal Mamuitun
Site officiel www.mashteuiatsh.ca

Les Montagnais du Lac Saint-Jean ou Pekuakamiulnuatsh sont une bande indienne de la Première Nation des Innus, également appelés Montagnais, du Québec au Canada. Celle-ci possède une réserve indienne, Mashteuiatsh, située au Saguenay–Lac-Saint-Jean, mais la majorité de sa population vit hors réserve. En 2017, elle a une population inscrite de 6 718 membres. Elle est affiliée au Conseil tribal Mamuitun.

Démographie[modifier | modifier le code]

Les membres de la Première Nation du Lac Saint-Jean sont des Innus, également appelés Montagnais. En , la bande a une population inscrite totale de 6 718 membres dont 4 623 vivent hors réserve[1]. Selon le recensement de 2011 de Statistique Canada, l'âge médian de la population est de 35,6 ans[2].

Géographie[modifier | modifier le code]

Les Montagnais du Lac Saint-Jean possèdent une seule réserve indienne, mais la majorité de sa population vit hors réserve. Il s'agit de Mashteuiatsh située à 8 km à l'ouest de Roberval dans la région du Saguenay–Lac-Saint-Jean au Québec. Elle couvre une superficie de 1 522 hectares[3]. Le centre de services situé le plus près est la ville de Roberval et la ville importante la plus proche est Québec[4].

Langues[modifier | modifier le code]

La langue des Montagnais est l'innu-aimun. Selon le recensement de 2011 de Statistique Canada, sur une population totale de 2 195 personnes, 16,6 % de la population connaissent une langue autochtone. Plus précisément, 13,4 % ont une langue autochtone encore parlée et comprise en tant que langue maternelle et 11,2 % parlent une langue autochtone à la maison. En ce qui a trait aux langues officielles, 13,7 % de la population connaissent les deux et 86,1 % connaissent seulement le français[5].

Gouvernement[modifier | modifier le code]

Les Montagnais du Lac-Saint-Jean sont gouvernés par un conseil de bande élu selon un système électoral selon la coutume basé sur la section 11 de la Loi sur les Indiens. Pour le mandat de 2013 à 2017, ce conseil est composé du chef Gilbert Dominique et de six conseillers[6]. Ils sont affiliés au Conseil tribal Mamuitun[7].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]