Liste d'attentats de la guerre du Mali

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Lors de la guerre du Mali, à la suite de l'intervention militaire étrangère de 2013, les jihadistes, et en particulier les insurgés du MUJAO, lancent à partir de février 2013, une série d'attentat-suicide contre les forces de la MISMA, de l'armée française et du MNLA.

Liste d'attentats[modifier | modifier le code]

2013[modifier | modifier le code]

  • Le , lors du deuxième combat de Gao, un pick-up du MUJAO, chargé d'explosif et conduit par deux kamikazes fonce sur les troupes françaises, il est cependant détruit par les tirs des forces spéciales avant d'atteindre sa cible[1].
  • Le , un kamikaze du MUJAO se fait exploser à Gao, à proximité de soldats maliens, l'un d'entre eux est légèrement blessé. C'est le premier attentat-suicide de l'histoire du Mali[2].
  • Le , un deuxième kamikaze du MUJAO explose à Gao sans faire de victime[3].
  • Le , à Kidal, un véhicule piégé explose à près de cinq cents mètres d'un camp militaire. Celui-ci regroupe des militaires français et tchadiens. Le bilan fait état de deux blessés et un tué (le conducteur du véhicule). L'attentat est revendiqué par le MUJAO[4].
  • Le , attentat d'In Khalil ; deux kamikazes du MUJAO se font exploser avec leur véhicule à In Khalil. Trois combattants du MNLA sont tués, quatre autres grièvement blessés et trois véhicules détruits[5].
  • Le , 2e attentat de Kidal ; un kamikaze fait exploser son véhicule à un poste de contrôle. 7 combattants du MNLA sont tués dans l'explosion[6]. L'attaque est revendiquée par le MUJAO, sans donner plus de détails[7].
  • Le , lors du premier combat de Tombouctou, une attaque d'un groupe de rebelles du MUJAO commence par l'envoi d'une voiture piégée conduite par un kamikaze sur l'aéroport de Tombouctou, trois soldats maliens sont blessés, dont un mortellement[8].
  • Le , lors du deuxième combat de Tombouctou, une cinquantaine de combattants d'Al-Qaïda au Maghreb islamique, dont plusieurs sont munis de ceintures explosives, effectuent une attaque sur Tombouctou. Le combat commence par l'attentat-suicide d'un kamikaze qui blesse un soldat malien. Quelques heures plus tard, un kamikaze prend en otage un civil nigérian près de la banque, il fait exploser sa charge lors de l'intervention de l'armée malienne, tuant avec lui le civil. Selon un officier malien, deux autres kamikazes se font exploser sans pouvoir atteindre de militaire[9],[10],[11].
  • Le , 3e attentat de Kidal, un kamikaze se fait exploser dans un échoppe lors du passage de soldats tchadiens. Quatre soldats tchadiens sont tués, trois sont blessés, ainsi que cinq civils. L'attentat aurait été commis par un homme du MUJAO[12],[13],[14].
  • Le , attentat d'Hamakouladji ; une patrouille de militaires maliens est attaquée par trois ou cinq kamikazes. Alors qu'un motocycliste est arrêté pour un contrôle d'identité, un véhicule 4X4 chargé d'explosifs fonce sur le groupe. Les passagers du véhicule commencent par ouvrir le feu sur les soldats tandis que le jihadiste sur scooter se fait exploser le premier. Deux soldats maliens sont tués et quatre ou huit sont blessés[15],[16],[17].
  • Le , attentats de Gossi et Ménaka ; l'armée nigérienne est visée à Ménaka par un kamikaze. Une voiture piégée entre dans le camp militaire. Selon le récit d'une source militaire nigérienne à l'AFP : « Vers 5 heures locales, un kamikaze à bord d'une voiture a forcé l'entrée de notre camp militaire à Ménaka. Nous avons fait usage de nos armes, le kamikaze s'est fait exploser. Il est mort, mais nous n'avons pas de victimes dans nos rangs »[18],[19]. Une deuxième attaque a lieu le même jour le même jour à Gossi contre l'armée malienne. Trois kamikazes à pied attaquent un barrage. Ils se font exploser devant les militaires, ou bien sont abattus par les soldats maliens. Trois kamikazes sont tués sur le coup, un quatrième meurt de ses blessures. Deux soldats maliens sont également blessés[18],[19].
  • Le , à Kidal, un kamikaze tente d'assassiner un colonel du MNLA, il se fait exploser devant sa maison mais ne fait qu'un blessé[20].
  • Le , attentat de Tombouctou ; quatre kamikazes conduisant un véhicule piégé se font exploser devant une caserne, deux civils sont tués et six militaires blessés[21],[22]. L'attentat est revendiqué par AQMI[23].
  • Le , à Kidal, selon des militaires maliens, un kamikaze se tue accidentellement, sans faire de victimes, en faisant une fausse manipulation avec sa ceinture explosive dans un entrepôt abandonné[24]. Cependant, d'après le gouverneur de Kidal, il semble plus probable que les fortes chaleurs aient provoqué accidentellement une explosion dans un dépôt de munitions, aucun corps n'a été retrouvé[25].
  • Le , Attentat de Tessalit, deux Casques bleus tchadiens de la MINUSMA et cinq djihadistes sont tués lors d'un attaque-suicide revendiquée par Sultan Ould Bady[26].
  • Le , sept djihadistes sont repérés par des soldats français à Ménaka, près d'un camp où 500 à 700 soldats nigériens et 24 soldats français sont présents. L'un d'eux se fait exploser sans faire de victimes et les autres prennent la fuite[27],[28],[29].
  • Le , 3e attentat de Kidal, deux Casques bleus sénégalais sont tués par un kamikaze[30]. L'attaque est revendiquée par Sultan Ould Bady[31].

2014[modifier | modifier le code]

  • Le , attentat d'Aguel'hoc, quatre Casques bleus tchadiens sont tués par un kamikaze conduisant un véhicule piégé[32].
  • Le en fin d'après-midi, un pick-up piégé conduit par un kamikaze attaque une patrouille blindée française près d'Almoustarat, entre Bourem et Anéfis. Sept soldats français sont blessés dans l'explosion, dont un mortellement et deux autres grièvement[33],[34]. Le colonel Jaron déclare : « Un véhicule s’est approché à vive allure, on a ouvert le feu, ce qui a permis de stopper le véhicule à 10 mètres de là où nous étions, mais le terroriste a activé sa charge explosive »[35]. L'attaque est revendiquée le 17 juillet par Al-Mourabitoune[36],[37].
  • Le , à Ber, deux soldats burkinabè sont tués et quatre autres blessés par l'explosion d'un pick-up conduit par deux kamikazes[38],[39],[40],[41].
  • Le , à Bourem, un jeune kamikaze se fait exploser accidentellement sans faire de victimes[42].

2015[modifier | modifier le code]

2016[modifier | modifier le code]

2017[modifier | modifier le code]

2018[modifier | modifier le code]

  • Le  : un kamikaze au volant d'un véhicule piégé attaque un convoi de l'armée française entre Idelimane et Ménaka : trois soldats sont blessés[67]. L'attaque est revendiquée par l'État islamique dans le Grand Sahara[68].
  • Le  : le quartier-général du G5 Sahel à Sévaré est attaqué par un commando de six djihadistes. Deux des assaillants sont tués, dont un kamikaze au volant d'un véhicule piégé, ainsi que deux soldats et un civil[69],[70],[71]. Onze membres de la Force conjointe du G5 Sahel sont blessés : 5 Tchadiens, 4 Nigériens et 2 Maliens[72].
Un VBCI en feu à Gao le 1er juillet 2018 après une attaque.
Le lendemain de l'attentat du 12 novembre 2018.

2019[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Attentat de Diankabou.
  • Le  : l'explosion d'un cadavre piégé fait 17 morts et 15 blessés parmi des civils[84].

Liens internes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Le Nouvel Observateur : MALI. L'acte 2 de la guerre
  2. 20 Minutes : Mali: Un kamikaze s'est fait exploser à proximité de soldats maliens à Gao
  3. Libération : Mali : un commando islamiste ouvre le feu au centre de Gao
  4. Mali: le Mujao affirme avoir commis un "attentat" à Kidal
  5. Le Point : Un attentat suicide fait au moins cinq morts au Mali
  6. MNLAMOV : Attentat kamikaze contre le MNLA à Kidal
  7. France 24 : Exclusif : premières images de l’attentat-suicide à Kidal
  8. RFI : Attentat de Tombouctou: la menace terroriste perdure au Mali
  9. Le Monde : Au Mali, Tombouctou replonge dans la terreur d'attaques islamistes
  10. L'Express : Mali: violents affrontements entre armées et djihadistes infiltrés à Tombouctou
  11. CRI : Mali: fin des combats entre l'armée malienne et les terroristes à Tombouctou
  12. APA news : Deux à trois soldats tchadiens tués dans un nouvel attentat-suicide au Mali
  13. VOA : Attentat à Kidal : 3 soldats tchadiens tués et au moins 4 grièvement blessés
  14. Jeune Afrique : Guerre au Mali : décès d'un quatrième soldat tchadien après l'attentat de Kidal
  15. 98,5fm Montréal : Mali: cinq personnes sont tuées lors d'un affrontement au nord de Gao
  16. BBC : Des soldats maliens tués dans un attentat
  17. Libération : Les jihadistes continuent de viser Gao
  18. a et b Le Monde : Mali : attentats-suicides dans le nord, 5 kamikazes tués
  19. a et b Le Parisien : Mali : des attaques de kamikazes blessent deux soldats maliens
  20. rfi : Mali: attentat-suicide dans la maison d'un chef du MNLA à Kidal
  21. rfi : Mali : attentat-suicide meurtrier contre un camp de l’armée à Tombouctou
  22. Le Parisien : Mali : deux civils tués et six soldats blessés dans un attentat suicide
  23. rfi : Mali : Aqmi revendique l'attentat suicide à Tombouctou (média mauritanien)
  24. Le Parisien : Mali : tentative avortée d'attaque suicide à Kidal, le kamikaze tué
  25. rfi : Mali: situation tendue à Kidal après des échanges de tirs entre l'armée et le MNLA
  26. AFP : Mali: nouvelle attaque jihadiste meurtrière, les soldats tchadiens visés
  27. TF1 : Mali : attentat-suicide raté près de soldats français
  28. L'Express : Mali: attentat-suicide près d'une position française
  29. RFI : Mali : attentat-suicide près d'une position française au Nord
  30. RFI : Mali: attentat meurtrier à Kidal contre des forces de la Minusma
  31. Le Parisien : Mali : l'attentat contre les soldats de l'ONU revendiqué par un jihadiste du MUJAO
  32. RFI : Mali: quatre soldats de la Minusma tués dans un attentat à Aguelhok
  33. Ministère de la Défense : Mali : décès d’un soldat français
  34. AFP : Un soldat français tué au Mali
  35. Reuters : Un soldat français tué au Mali dans une attaque suicide
  36. Alakhbar : Nord du Mali: El-Mourabitoune revendique l’attentat suicide contre l'armée française
  37. AFP : Mali: le groupe de Belmokhtar revendique l’attentat qui a tué un soldat français
  38. AFP : Nord du Mali: deux soldats burkinabè tués, 4 blessés dans un attentat suicide
  39. []
  40. RFI : Mali: attaque meurtrière contre les forces burkinabè de l'ONU
  41. RFI : Nord du Mali: attaques répétées contre les forces de la Minusma
  42. AFP : Attentat manqué dans le Nord, l’auteur tué par sa bombe
  43. RFI : Mali: attaque terroriste contre la Minusma à Kidal
  44. Le Monde avec AFP : Mali : un casque bleu tué dans une attaque contre le camp de l'ONU à Kidal
  45. RFI : Au moins cinq morts dans une fusillade au cœur de Bamako
  46. RFI : Bamako frappée au cœur: une première depuis l'opération Serval
  47. Le Figaro : Un groupe islamiste revendique l'attentat de Bamako
  48. MINUSMA : NEUF CASQUES BLEUS BLESSÉS, TROIS CIVILS TUÉS ET SEPT BLESSÉS LORS D’UNE ATTAQUE SUICIDE À ANSONGO
  49. RFI : Mali: attentat-suicide contre une base de l'ONU
  50. Alakhbar : Mali: El-Mourabitoune revendique l’attaque d'Asongo (Enregistrement audio)
  51. Mali : trois jours de deuil après l’attaque du Radisson, doublement revendiquée, France 24, 23 novembre 2015.
  52. Mali: la base de l’ONU à Kidal attaquée, RFI, 12 février 2016.
  53. [Mali: six Casques bleus et trois militaires maliens tués dans des attaques jihadistes Mali: cinq Casques bleus et trois militaires maliens tués dans des attaques jihadistes], AFP, 12 février 2016.
  54. Mali: sanglantes attaques contre l’ONU et l’armée malienne, RFI, 13 février 2016.
  55. Gilles N., twitter.
  56. Mali : Informations exclusives sur le mauritanien auteur de l’attaque de Kidal, Alakhbar, 14 février 2016.
  57. Militaires tués dans le nord du Mali: les Guinéens s'interrogent, RFI, 15 février 2016.
  58. Mali: dernier hommage rendu aux casques bleus guinéens tombés à Kidal, RFI, 17 février 2016.
  59. Guinée: l'hommage national aux casques bleus tombés à Kidal, RFI, 20 février 2016.
  60. [vidéo] Vidéo : le camp de la Minusma de Kidal, cible privilégiée des jihadistes au Mali, France 24, 26 février 2016.
  61. Mali: attaque kamikaze déjouée contre la Minusma à Tombouctou, RFI, 11 octobre 2016.
  62. Mali: un kamikaze tué dans une attaque contre les Casques bleus suédois, AFP, 11 octobre 2016.
  63. Mali : le groupe de Belmokhtar revendique la tentative d’attentat suicide contre l’aéroport de Gao, Jeune Afrique avec AFP, 30 novembre 2016.
  64. Christophe Châtelot, Au Mali, les djihadistes ont attaqué un symbole du processus de paix, Le Monde, 19 janvier 2017.
  65. Baba Ahmed, Mali : le bilan de l’attentat contre le camp militaire de Gao revu à la baisse, Jeune Afrique, 24 février 2017.
  66. Mali : l’organisation jihadiste d’Iyad Ag Ghali revendique l’attaque de Kangaba, Jeune Afrique avec AFP, 20 juin 2017.
  67. Mali : 3 soldats français blessés dans un attentat, Le Point avec AFP, 12 janvier 2018.
  68. Mali : un groupe lié à l'EI revendique l'attaque contre des militaires français, Le Point avec AFP, 12 janvier 2018.
  69. Attaque contre le QG de la force régionale G5 Sahel, dans le centre du Mali, France 24 avec AFP, AP et Reuters, 29 juin 2018.
  70. Mali: le QG de la force du G5 Sahel frappé par un attentat-suicide, RFI, 29 juin 2018.
  71. Mali : cinq morts dans une attaque contre le QG de la force militaire G5 Sahel, Le Monde avec AFP, 29 juin 2018.
  72. Rapport du Secrétaire général, Nations Unies, 25 septembre 2018, p.7.
  73. Attaque "terroriste" au Mali contre des soldats français pendant le sommet de l'UA en Mauritanie, AFP, 2 juillet 2018.
  74. Mali : attaque "terroriste" contre les soldats français de Barkhane à Gao, Europe 1 avec AFP, 2 juillet 2018.
  75. Mali: attaque contre des militaires français de la force Barkhane, RFI, 1er juillet 2018.
  76. Mali : le GSIM revendique l'attaque contre l'opération Barkhane à Gao, France 24 avec AFP et Reuters, 2 juillet 2018.
  77. Au Mali, trois civils tués dans un attentat-suicide contre un sous-traitant de l’ONU, Le Monde avec AFP, 13 novembre 2018.
  78. Mali: au moins 3 morts dans un attentat à la voiture piégée à Gao, RFI, 13 novembre 2018.
  79. Gao : Le JNIM revendique l’attentat-suicide d’hier soir, Kibaru, 13 novembre 2018.
  80. Attentat-suicide de Gao : Le JNIM diffuse l’image du kamikaze, Kibaru, 15 novembre 2018.
  81. Rapport du Secrétaire général sur la situation au Mali, Nations unies, 28 décembre 2018, p.8.
  82. Mali: des blessés dans une attaque contre un camp de formation militaire, RFI, 25 février 2019.
  83. Mohamed Salaha, Mali : le JNIM revendique l’attaque contre un camp militaire à Koulikoro, Nord Sud Journal, 27 février 2019.
  84. Mali: 17 civils tués par l'explosion d'un cadavre piégé, Le Figaro avec AFP, 27 février 2019.