Attentat de Tombouctou

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Attentat de Tombouctou
image illustrative de l’article Attentat de Tombouctou
La mosquée Djingareyber

Localisation Tombouctou, Drapeau du Mali Mali
Cible Drapeau du Mali Armée malienne
Coordonnées 16° 46′ 00″ nord, 3° 00′ 00″ ouest
Date
Type Attentat-suicide au véhicule piégé
Morts 4 (2 civils et 2 kamikazes)[1],[2],[3]
Blessés 7 (tous militaires)[4]
Auteurs 2 kamikazes[1],[3]
Organisations ShababFlag.svg AQMI

Géolocalisation sur la carte : Afrique

(Voir situation sur carte : Afrique)
Attentat de Tombouctou

Géolocalisation sur la carte : Mali

(Voir situation sur carte : Mali)
Attentat de Tombouctou

L'attentat de Tombouctou a lieu le , lors de la guerre du Mali.

Déroulement[modifier | modifier le code]

Le 28 septembre 2013, à Tombouctou, un pick-up conduit par des kamikazes parvient à pénétrer jusqu'au centre de la ville. Vers 13 heures, les jihadistes se font exploser devant la caserne de l'armée malienne, près de la mosquée Djingareyber. Plusieurs soldats sont blessés et deux civils qui sortaient du camp avec une charrette sont tués[5],[6].

Selon un communiqué du gouvernement malien, quatre kamikazes et deux civils sont tués sur le coup lors de l'attaque, six soldats sont également blessés[2]. Le bilan passe ensuite à 7 blessés[4].

Selon l'armée française, l'attaque a fait quatre morts, dont deux civils et deux kamikazes. Après l'explosion, des soldats burkinabés de la MINUSMA et des Français du bataillon Serval sont déployés pour sécuriser la zone de l'attentat[3].

Le 30 septembre, l'attentat est revendiqué par Al-Qaïda au Maghreb islamique qui affirme que l'attaque a été commise par deux kamikazes à bord d'un véhicule transportant plus d'une tonne d'explosifs. Selon les jihadistes l'explosion a fait « 16 morts parmi les militaires maliens et plusieurs blessés. L'opération a également conduit à la destruction de plusieurs engins militaires et soufflé une partie des bâtiments de la caserne[1],[7]. »

Notes et références[modifier | modifier le code]