Combat de Tabrichat

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Combat de Tabrichat

Informations générales
Date
Lieu Entre Tabankort et Tabrichat, près d'Anéfis
Issue Victoire revendiquée par les deux camps
Belligérants
GATIA flag.svg GATIAFlag of the Arab Movement of Azawad.svg MAA
Forces en présence
~ 50 à 100 hommes
7 pick-up
(selon les loyalistes)

9 hommes au moins
(selon les rebelles)[1],[2]
inconnues
Pertes
aucune
(selon les loyalistes)[2]

7 morts
2 prisonniers
(selon les rebelles)[1],[2]
6 morts
2 pick-up détruits
(selon les rebelles)[2]

8 morts
2 pick-up détruits
1 pick-up capturé
(selon les loyalistes)[2]

Guerre du Mali

Coordonnées 17° 43′ 46″ nord, 0° 12′ 22″ est

Géolocalisation sur la carte : Monde

(Voir situation sur carte : Monde)
Combat de Tabrichat

Géolocalisation sur la carte : Afrique

(Voir situation sur carte : Afrique)
Combat de Tabrichat

Géolocalisation sur la carte : Mali

(Voir situation sur carte : Mali)
Combat de Tabrichat

Le combat de Tabrichat se déroule lors de la guerre du Mali. La nuit du , des loyalistes attaquent une position rebelle entre Tabankort et Tabrichat.

Déroulement[modifier | modifier le code]

Le combat a lieu une semaine après une tentative des rebelles de prendre Tabankort, tenue par les loyalistes. Le , ces derniers lancent une attaque contre une position tenue par le MAA rebelle au sud-est de Tabrichat. Le combat s'engage à minuit quarante[2].

Cependant les versions sur le déroulement du combat diffèrent totalement selon les belligérants[2]. Le Gatia revendique l'attaque, qu'il affirme avoir lancé avec sept véhicules chargés de combattants. Il déclare que huit rebelles ont été tués, deux de leurs véhicules détruits, un autre capturé contre aucune perte dans ses rangs[2],[3].

De leur côté, les rebelles de la Coordination des mouvements de l'Azawad affirment que leurs troupes ont été attaqués par au moins huit ou neuf hommes. Six ou sept sont tués dont au moins quatre kamikazes, deux autres assaillants sont faits prisonniers. Les rebelles reconnaissent avoir perdu six hommes tués et deux véhicules brûlés. Ils précisent qu'un Algérien figure parmi les assaillants tués et que les prisonniers sont des Peuls maliens[2],[1],[4],[5],[6].

Les rebelles accusent alors les loyalistes de Tabankort de complicité avec les « narco-terroristes »[1]. Le Gatia répond et dément s'être servi de kamikazes, affirmant qu'il s'agit d'une manipulation des rebelles pour les amalgamer à des terroristes[3]. Cependant l'AFP et Reuters indiquent qu'une « une source militaire occidentale » et « une source sécuritaire de l'ONU » confirment l'implication de kamikazes aux côtés des hommes du Gatia[7],[8],[9]. Officiellement, la MINUSMA confirme l'attaque mais refuse de donner un bilan[2].

Suites[modifier | modifier le code]

Des combats reprennent près de Tabrichat le 4 février, les deux camps revendiquent la victoire, le GATIA affirme notamment avoir pris le contrôle de Tabrichat et plusieurs positions rebelles, tué une dizaine d'hommes du MNLA et fait quatre prisonniers sans aucune perte dans ses rangs[10],[11],[12],[13],[14],[15].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d MNLAMOV : Attentat kamikaze contre les forces de la Coordination
  2. a b c d e f g h i et j RFI : Attaques et attentats-suicides meurtriers se succèdent au Mali
  3. a et b Malijet La plateforme annonce avoir tué 8 rebelles dans des combats au Sud-est de Tabrichat ce mercredi et dément s’être servie de Kamikazes
  4. Jeune Afrique : Mali : une dizaine de morts dans une attaque contre des rebelles de l'Azawad, par Tiphaine Le Liboux et Dorothée Thiénot.
  5. Sahélien : Mali : Nouveaux affrontements meurtriers près de Tabakort
  6. RFI : Mali: situation tendue à Tabankort après une série de violences
  7. Le Figaro avec Reuters : Accrochage au nord du Mali, 10 morts
  8. AFP : Mali: une dizaine de morts dans une attaque contre les rebelles
  9. Reuters : Au moins cinq morts dans un attentat dans le nord du Mali
  10. RFI : Nord du Mali: nouveaux combats pour le contrôle de Tabankort
  11. AFP : Nord du Mali: reprise des combats entre groupes rivaux près de Gao
  12. L'Indicateur du Renouveau : Tabankort : Le Gatia a brisé hier le siège du MNLA et de ses alliés
  13. Malijet : Bilan des combats de ce mercredi au Nord : une dizaine de morts, 2 véhicules détruits 3 récupérés et 4 prisonniers dans les rangs du MNLA
  14. Malijet : Après sa déroute à Tabrichat : le MNLA accuse l’armée malienne
  15. Malijet : Fahad Ag Almahmoud, secrétaire général du GATIA : « rien ne nous empêche plus d’aller à Kidal dans les prochains jours »