Embuscade de Dogofry (2018)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Embuscade de Dogofry

Informations générales
Date
Lieu Entre Dogofry et Nampala
Issue Victoire malienne
Belligérants
Drapeau du Mali MaliShababFlag.svg Groupe de soutien à l'islam et aux musulmans
Forces en présence
inconnuesinconnues
Pertes
4 morts[1]8 morts[1]

Guerre du Mali

Coordonnées 14° 48′ 21″ nord, 6° 01′ 06″ ouest

Géolocalisation sur la carte : Monde

(Voir situation sur carte : Monde)
Embuscade de Dogofry

Géolocalisation sur la carte : Afrique

(Voir situation sur carte : Afrique)
Embuscade de Dogofry

Géolocalisation sur la carte : Mali

(Voir situation sur carte : Mali)
Embuscade de Dogofry

L'embuscade de Dogofry a lieu le pendant la guerre du Mali.

Déroulement[modifier | modifier le code]

Le soir du , deux jours après le premier tour de l'élection présidentielle malienne, un convoi de véhicule de l'armée malienne chargé de transporter du matériel et des documents électoraux, tombe dans une embuscade tendue par des djihadistes entre Dogofry et Nampala[1],[2],[3]. L'attaque débute par l'explosion d'une mine au passage du convoi et suivie par une fusillade déclenchées par les djihadistes embusqués[2],[4].

Les pertes[modifier | modifier le code]

Le 1er août, le ministère malien de la Défense annonce que le combat a fait quatre morts dans les rangs de l'armée, ainsi que huit tués du côté des djihadistes[1],[5]. Des sources militaires et administratives citées la vieille par l'AFP donnent également ce bilan[2]. Kibaru évoque pour sa part la mort de six militaires[4].

Références[modifier | modifier le code]