Embuscade de Goumakoura

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Embuscade de Goumakoura

Informations générales
Date
Lieu Goma Coura, entre Nampala et Diabaly
Issue Indécise
Belligérants
Drapeau du Mali MaliShababFlag.svg Ansar Dine
Forces en présence
inconnuesinconnues
Pertes
4 morts[1]
7 blessés[1]
1 mort[2]

Guerre du Mali

Coordonnées 14° 41′ 09,4″ nord, 6° 03′ 20,4″ ouest

Géolocalisation sur la carte : Monde

(Voir situation sur carte : Monde)
Embuscade de Goumakoura

Géolocalisation sur la carte : Afrique

(Voir situation sur carte : Afrique)
Embuscade de Goumakoura

Géolocalisation sur la carte : Mali

(Voir situation sur carte : Mali)
Embuscade de Goumakoura

L'embuscade de Goumakoura ou Goma Coura a lieu le pendant la guerre du Mali.

Déroulement[modifier | modifier le code]

Le 13 octobre 2016, un détachement de la garnison Nampala en mission de ravitaillement tombe dans une embuscade près du village de Goma Coura, situé entre Nampala et Diabaly[3],[4],[1]. L'attaque débute lorsque deux véhicules, un camion-citerne et un véhicule de transport de troupes, sautent sur trois mines[3],[5]. Des assaillants, au nombre « conséquent » selon le ministère malien de l'Intérieur, passent ensuite à l'attaque en tirant avec des roquettes et des armes automatiques[3]. Des renforts sont ensuite dépêchés sur place pour secourir les blessés et ratisser la zone[3].

Les pertes[modifier | modifier le code]

Selon des sources militaires de l'Agence France-Presse, l'attaque fait quatre morts et sept blessés dans les rangs de l'armée malienne[3],[1]. Ce bilan est ensuite officiellement confirmé par le ministère malien de la Défense[6].

L'attaque est revendiquée le 15 octobre par Ansar Dine, qui affirme avoir tué quatre soldats, détruit deux véhicules et capturé deux autres, contre un « martyr » dans ses rangs[2],[7].

Références[modifier | modifier le code]