La Grande Hermine (Yawl)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir La Grande Hermine.

La Grande Hermine
Image illustrative de l’article La Grande Hermine (Yawl)
La Grande Hermine dans l'estuaire de la Loire.
Autres noms La route est belle, Ménestrel
Gréement Yawl
Histoire
Chantier naval Fidèle Marseille
Lancement 1932
Équipage
Équipage 7 membres d'équipage
Caractéristiques techniques
Longueur 18,10 m
Longueur de coque 12,78 m
Maître-bau 4,10 m
Tirant d'eau 2 m
Déplacement 14 tonnes
Tonnage 7 tx
Voilure 142 m² (6 voiles + 1 spinnaker)
Propulsion diesel MWM (55 ch)
Carrière
Port d'attache Brest Drapeau de la France France

La Grande Hermine est un yawl à gréement aurique, désormais navire-école de la Marine nationale française.

Histoire[modifier | modifier le code]

Ce navire fut mis sur cale en 1931, le lancement eut lieu le du chantier naval Fidèle à Marseille où il fut construit sur les plans de Léon Sebille, architecte naval. Il portait alors le nom de La route est belle, une chanson du répertoire du chanteur André Baugé, propriétaire de ce voilier.

En 1957, il devint Ménestrel à l'occasion d'un changement de propriétaire.

En 1959 il est racheté par l'École nationale de la Marine marchande de Saint-Malo et rebaptisé La Grande Hermine, du nom de plusieurs navires de Jacques Cartier.

La Grande Hermine est ensuite achetée en 1963 par la Marine nationale en tant que navire-école et rattachée directement au Centre d'instruction naval de Brest où elle est basée.

En 2000, elle rejoint les trois autres voiliers de l'École navale. Elle sert, comme la Belle Poule, l’Étoile et le Mutin à la formation des élèves du Groupe des écoles du Lanvéoc-Poulmic.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Les autres bateaux école à voile de la Marine :

Liens externes[modifier | modifier le code]