Argonaute (2003)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les autres navires du même nom, voir Argonaute (navire).
BSAD Argonaute
Image illustrative de l'article Argonaute (2003)
La proue du BSAD Argonaute

Autres noms Island Patriot Drapeau de la Norvège Norvège
Type remorqueur d'intervention et d'assistance
Histoire
Chantier naval Aker Tulcea Tulcea Drapeau de la Roumanie Roumanie

Brevik Construction Brevik Drapeau de la Suède Suède

Quille posée
Lancement
Mise en service
Statut actif
Équipage
Équipage 9 marins
Caractéristiques techniques
Longueur 68,95 m
Maître-bau 15,5 m
Tirant d'eau 5,95 m
Déplacement 2 100 tonnes
Port en lourd 4 220 tonnes
Propulsion 2 moteurs diesels Bergen BRM9
2 propulseurs d'étrave Rolls-Royce Marine
1 propulseur transversal Rolls-Royce Marine
Puissance 2 × 5 400 ch
Vitesse 15,5 nœuds
Caractéristiques commerciales
Capacité 132 tonnes de traction au point fixe
Carrière
Armateur Bourbon Offshore (Surf)
Affréteur République française
Pavillon Drapeau de la France France
Port d'attache Brest
IMO 9269518

Le BSAD Argonaute est un navire de services français, servant avec le remorqueur Abeille Bourbon. Il a été construit entre 2001 et 2003 sur le chantier naval roumain Aker Tulcea pour la coque et complété sur le chantier naval suédois Brevik Construction.

Acquis par la France en janvier 2004, il est basé à Brest, armé par Bourbon Offshore (Surf) et affrété par la Marine nationale comme bâtiment de soutien, d'assistance et de dépollution (BSAD)[1].

Service[modifier | modifier le code]

La Marine nationale se dote en 2004 d'un bâtiment capable de répondre aux différentes tâches qui lui sont dévolues dans le domaine de la lutte antipollution. La zone d'action du BSAD Argonaute va de la Manche au golfe de Gascogne.

Il porte sur sa proue le marquage AEM (Action de l'État en mer)[2], les trois bandes inclinées bleu, blanc, rouge.

Caractéristiques techniques[modifier | modifier le code]

Le BSAD Argonaute peut héberger jusqu'à trente personnes (sept cabines individuelles, deux cabines double, une cabine triple, quatre cabines quadruples). C'est un navire multitâches[3], de la famille des navires de ravitaillement offshore, un AHTS (oil recovery DP1 anchor handling tug supply)[4] de la série des UT710. Il est à la fois remorqueur, ravitailleur, releveur d'ancres et navire dépollueur.

Assistance en mer et ravitaillement[modifier | modifier le code]

Il possède un pont arrière de 420 m2 pouvant stocker jusqu'à 2 000 tonnes de matériels, avec deux treuils de remorquage et deux treuils de relevage d'ancres. Une grue hydraulique de 22 tonnes et une autre de 5 tonnes complètent le matériel de levage.

Lutte anti-pollution[modifier | modifier le code]

Son matériel antipollution comprend deux pompes de 150 m3/h avec une capacité de récupération de 1 500 m3 d'hydrocarbure et d'une réserve de 80 m3 de dispersant. Deux sweeping-arms (bras aspirateur) permettent de traiter jusqu'à 400 m3 d'eau sur une surface de balayage de 28 hectares à l'heure en condition maximum. Il dispose d'une embarcation motorisée équipée d'une pompe de récupération d'hydrocarbure.

Lutte incendie[modifier | modifier le code]

Il est aussi classé FiFi 1[5] avec des moyens anti-incendie reposant sur deux canons à eau de 1 300 m3/h et deux pompes de 1 000 m3/h.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]