Classe Loire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Bâtiment de soutien et d'assistance métropolitain (BSAM)

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Loire (homonymie).

Classe Loire
Image illustrative de l’article Classe Loire
BSAH Loire en finition aux chantiers Piriou de Concarneau.
  • Bâtiment de soutien et d'assistance hauturier (BSAH)
  • Bâtiment de soutien et d'assistance métropolitain (BSAM)
Caractéristiques techniques
Type Bâtiment de soutien
Longueur 70,3 m
Maître-bau 15,8 m
Tirant d'eau m
Déplacement 2960 tonnes
Port en lourd environ 1000 tonnes
Propulsion 2 moteurs diesels
Puissance 2 × 2 650 kW
Vitesse 14 nœuds
Autres caractéristiques
Équipage 17 marins + 12 plongeurs (option)
Histoire
Constructeurs Kership (Piriou et DCNS) (Concarneau)
A servi dans Civil and Naval Ensign of France.svg Marine nationale
Commanditaire Direction générale de l'Armement
Date début commande 2015
Navires prévus 4

La classe Loire ou bâtiments de soutien et d’assistance métropolitains (BSAM), nommés bâtiments de soutien et d’assistance hauturiers (BSAH) jusqu’en janvier 2019[1], est une classe de bâtiments de soutien non armés de la marine nationale française, développée et produite par Kership, coentreprise créée en 2013 par Piriou (55%) et DCNS (45%).

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Le BSAM Rhône en cours de construction aux chantiers Piriou de Concarneau
  • Longueur 70,3 m
  • Bau (Largeur) 15,8 m
  • Tirant d'eau 5 m
  • Déplacement 2 960 t en pleine charge
  • Équipage de 17 hommes

Ils disposent d'une capacité de remorquage de 80 tonnes, d'une grue de levage et pourront embarquer 12 personnes supplémentaires. L'autonomie à la mer prévue est de 30 jours[2].

Destination[modifier | modifier le code]

La Direction générale de l'Armement (DGA) a commandé le 17 août 2015 à Kership, co-entreprise des groupes Piriou et Naval Group, la construction de deux unités de ce type[2]. Deux autres bâtiments l'ont été le 11 octobre 2016[3]. Les quatre unités sont construites en Bretagne, aux Chantiers Piriou à Concarneau et Kership à Lorient.

Ces quatre patrouilleurs hauturiers sont destinés à remplacer les BSR Gazelle, Élan et Taape et les RHM Tenace et Malabar mis en service entre 1973 et 1983.

Nom Construction Lancement Réception Mise en service Port d'attache
Loire[3] A602 avril 2016[4] 1er juin 2017[5] 22 mars 2018[6] 26 juillet 2018[7] Toulon
Rhône A603 2017 13 novembre 2017[8] 25 juillet 2018[9] 22 janvier 2019[10] Brest
Seine A604 2016-2017 4 décembre 2017[11] 5 mars 2019[12] 2019 Toulon
Garonne A605 2017-2018 5 novembre 2018[13] 4 juillet 2019[14] 2019 Brest

Missions[modifier | modifier le code]

Les bâtiments de soutien et d’assistance métropolitains (BSAM) accompliront trois types de missions :

  • le soutien des forces (remorquage d’antennes, de cibles, accompagnement d’un groupe aéronaval ou amphibie ou encore d’un sous-marin),
  • la sauvegarde des personnes et des biens (sauvetage en mer, assistance à navires en détresse, protection de l’environnement, lutte contre les pollutions maritimes)
  • et le soutien de région (remorquages d’engins, travaux dans les ports militaires…)[15].

Engagements[modifier | modifier le code]

Afin d’évaluer ses capacités militaires avant son admission au service actif, le BSAH Rhône a effectué un déploiement de longue durée en août-septembre 2018. Deuxième unité de la série de quatre bâtiments, le Rhône a été livré en avril 2018 à la Marine nationale, et devrait être admis au service actif en décembre 2018. Il a quitté son port-base de Brest le [16], a rejoint Tromsø en Norvège[15], et a effectué une navigation circumpolaire en empruntant notamment le passage du Nord-Est, de la mer de Norvège au détroit de Béring, en passant par la mer de Barents, la mer de Kara, la mer de Laptev, la mer de Sibérie orientale, la mer des Tchouktches. Le , le Rhône a franchi le détroit de Béring entre la pointe de la Russie et l’Alaska. Il a ensuite rallié l’Alaska et Dutch Harbor, dans les Îles Aléoutiennes[15]. Il est revenu à Brest en transitant par les océans Pacifique et Atlantique. Ce déploiement de longue durée est exceptionnel car c’est la première fois qu’un bâtiment de la Marine nationale emprunte cette route. Il illustre la capacité des BSAH à se déployer loin et longtemps dans un milieu aux conditions météorologiques extrêmes et changeant rapidement. Au-delà du renforcement de l’expertise des équipages de la Marine nationale à naviguer et à opérer dans la zone arctique, ce type de déploiement permet d’accroître les connaissances météorologiques et océanographiques des zones traversées[16].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Vincent Groizeleau, « La Marine nationale change les appellations de nombreux bâtiments », sur Mer et Marine, (consulté le 16 janvier 2019).
  2. a et b « La commande des BSAH notifiée à Piriou et DCNS », sur mermetmarine.com (consulté le 4 septembre 2015)
  3. a et b « Kership. La DGA confirme la commande de deux bâtiments hauturiers », sur ouest-france.fr (consulté le 14 octobre 2015)
  4. « Piriou met sur cale le premier BSAH », Mer et Marine,‎ (lire en ligne)
  5. « Concarneau. Mise à l'eau du premier Bâtiment de soutien et d'assistance hauturière », Le Télégramme,‎ (lire en ligne)
  6. « La Marine nationale prend livraison de son premier BSAH », Mer et Marine,‎ (lire en ligne)
  7. « Le BSAH Loire admis au service actif », Mer et Marine,‎ (lire en ligne)
  8. « Concarneau : Mise à l’eau du BSAH Rhône », Mer et Marine,‎ (lire en ligne)
  9. « Kership livre le BSAH Rhône », Mer et Marine,‎ (lire en ligne)
  10. [1]
  11. « Lanester. Le Seine se jette dans les eaux du Rohu », Ouest France,‎ (lire en ligne)
  12. « Kership livre le BSAM Seine », Mer et Marine,‎ (lire en ligne)
  13. Vincent Groizeleau, « Le BSAH Seine a rallié Toulon », Mer et Marine,‎ (lire en ligne)
  14. « Le dernier BSAM livré à la Marine nationale », Mer et Marine,‎ (lire en ligne)
  15. a b et c Vincent Groizeleau, « Le BSAH Rhône franchit le passage du nord-est », sur Mer et Marine, (consulté le 28 septembre 2018).
  16. a et b « Le Bâtiment de Soutien et d’Assistance Hauturier (BSAH) Rhône en Arctique, de l’Atlantique au Pacifique », sur Ministère des Armées, (consulté le 28 septembre 2018).

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • « DCNS et Piriou se partagent un contrat de 160 millions d'euros », La Tribune,‎ (lire en ligne)