Thétis (BEGM)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Thétis (homonymie).
Thétis (A785)
Image illustrative de l'article Thétis (BEGM)
Type Bâtiment d'expérimentation de la guerre des mines
Histoire
Chantier naval Direction des constructions navales de Lorient
Quille posée
Lancement
Mise en service
Statut actif
Équipage
Équipage 2 officiers, 36 hommes (+10 techniciens)
Caractéristiques techniques
Longueur 59 m
Maître-bau 10,9 m
Tirant d'eau 3,8 m
Déplacement 900 tonnes
Port en lourd 1 050 tonnes
Propulsion 2 moteurs diesels SACM-WärtsiläUD V12M6
2 moteurs électriques (en vitesse lente)
1 propulseur d'étrave 200 ch
Puissance 2 500 ch
Vitesse 15 nœuds
Caractéristiques militaires
Armement 2 mitrailleuses Browning M2-HB de 12,7 mm
Rayon d'action 6 000 miles à 12 nœuds
Carrière
Armateur Civil and Naval Ensign of France.svg Marine nationale française
Port d'attache Brest
Indicatif A 785

Le BEGM Thétis (A785) est un navire de guerre des mines de type Lapérouse. Il avait été mis sur cale au chantier DCNS de Lorient sous le nom de Néréide.
Garches (Hauts-de-Seine) est sa ville marraine depuis 1999.

Service[modifier | modifier le code]

Ce bâtiment d'expérimentation de la guerre des mines (BEGM) de la Marine nationale française est basé à l'Arsenal de Brest.
Sa mission principale est l'évaluation des futurs systèmes de détection des mines par l'expérimentation de drones sous-marins. Ses missions secondaires sont : commandement d'un groupe de chasseurs de mines, mouilleur de mines, support d'un groupe de plongeurs-démineurs, guidage de convoi en zone côtière.

Il a d'abord été affecté à la Force de Guerre des Mines (FGM)[1]
Depuis 2000 il a intégré la Force d'action navale (FAN) [2] regroupant de nombreux bâtiments de différentes catégories.

Caractéristiques techniques[modifier | modifier le code]

Son rayon d'action à 12 nœuds est de 6000 milles nautiques.

Armement[modifier | modifier le code]

  • 2 mitrailleuses de 12,7 mm

Équipement électronique[modifier | modifier le code]

  • 1 radar Decca plein jour
  • 1 sonar de chasse aux mines remorqué TSM 2022 Mk 3 (embarqué sur un engin sous-marin Double Eagle)
  • 1 sonar Redermor (pour les futurs bâtiments antimines)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]