Classe La Confiance

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Confiance (homonymie).
Classe La Confiance
Patrouilleurs légers guyanais
Caractéristiques techniques
Type Patrouilleur
Longueur 60,8 m
Maître-bau 9,55 m
Tirant d'eau 3,20 m
Déplacement 700 tonnes à pleine charge
Puissance 6 000 kW
Vitesse 21 nœuds
Caractéristiques militaires
Armement 1 × canon télé-opéré Narwhal de 20 mm[1]
2 mitrailleuses 12,7mm et 7,62mm.
Rayon d’action 3 500 nautiques à 12 nœuds.
Autres caractéristiques
Équipage 24 marins
Histoire
Constructeurs Socarenam (Saint-Malo)[2].
A servi dans Civil and Naval Ensign of France.svg Marine nationale française
Commanditaire Direction générale de l'Armement
Date début commande 2015
Période de
construction
2015 - présent
Période de service 2016 - présent
Navires construits 2
Navires prévus 3

La classe La Confiance ou patrouilleurs légers guyanais (PLG) est une classe de patrouilleurs hauturiers développée et produite par Socarenam. Cette classe porte le nom de La Confiance, navire commandé par Robert Surcouf.

Historique[modifier | modifier le code]

La Direction générale de l'Armement (DGA) a commandé à Socarenam, en 2015, deux patrouilleurs légers guyanais, ainsi que six ans de soutien initial pour chaque navire qui sera effectué par CNN MCO pour remplacer les P400 La Gracieuse et La Capricieuse basés en Guyane[2] . Ils auront pour tache principale de surveiller les zones de pêche et des côtes guyanaises lors des tirs de la fusée Ariane[3]. Leur polyvalence les rendra également capable de réaliser des missions de lutte contre de narcotrafic, grâce à leurs deux embarcations rapides et à leur capacité d'emport de personnel supplémentaire (forces spéciales). En septembre 2017, un troisième bâtiment est commandé pour livraison en 2019[4].

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Outre son équipage de 24 marins, ils peuvent recevoir 14 personnes supplémentaires. Ils peuvent opérer une douzaine de jour en mer. Ils disposent de trois embarcations dont deux rapides, prévues pour les interventions en mer.

Utilisateurs[modifier | modifier le code]

Marine nationale française[modifier | modifier le code]

La France devrait construire 3 bâtiments[2],[5].

Nom no  Construction Lancement Réception Mise en service Port d'attache
La Confiance P733 2015 18 décembre 2015 25 octobre 2016 27 avril 2017[6] Dégrad des Cannes
La Résolue P734 2016 30 mai 2017[7],[8] août 2017 Dégrad des Cannes
2019[4] Fort Saint Louis

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Vincent Groizeleau, « Le premier patrouilleur léger guyanais en achèvement à Boulogne », sur Mer et Marine, .
  2. a, b et c Vincent Groizeleau, « Socarenam réalisera à Saint-Malo les futurs patrouilleurs guyanais », sur Mer et Marine, .
  3. Laurent Lagneau, « Focus sur les futurs patrouilleurs légers pour la Guyane de la Marine nationale », sur Mer et Marine, .
  4. a et b Vincent Groizeleau, « Un troisième patrouilleur du type PLG sera construit pour les Antilles », sur Mer et Marine, .
  5. Vincent Groizeleau, « Le premier patrouilleur léger guyanais en achèvement à Boulogne », sur Mer et Marine, .
  6. Sirpa Marine, « Le CEMM décide l’admission au service actif du patrouilleur léger guyannais la Confiance », sur Ministère des Armées - Marine nationale, .
  7. Vincent Groizeleau, « La marine prend la barre du PLG La Résolue, baptisé par Miss France », sur Mer et Marine, .
  8. Sirpa Marine, « 1ère cérémonie des couleurs et prise de commandement à bord de La Résolue », sur Ministère des Armées - Marine nationale, .

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]