Lucy Liu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Liu.
Lucy Liu
Description de cette image, également commentée ci-après
Lucy Liu au Comic-Con, en 2012.
Nom de naissance Lucy Alexis Liu
劉玉玲
Liú Yùlíng
Surnom Lucy Liu
Naissance (48 ans)
New York, NY, États-Unis
Nationalité Drapeau des États-Unis Américaine
Profession Actrice
Productrice
Réalisatrice
Films notables Payback
Slevin
Kill Bill
Charlie et ses drôles de dames
Séries notables Ally McBeal
Elementary

Lucy Alexis Liu (劉玉玲 pinyin : Liú Yùlíng) est une actrice, productrice et réalisatrice américaine, née le à Jackson Heights (New York).

Révélée par son rôle dans la série Ally McBeal, elle est également connue pour ses rôles au cinéma dans des films comme Payback, Charlie et ses drôles de dames et Kill Bill.

Elle est également célèbre pour son interprétation du Dr Joan Watson dans la série policière Elementary.

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfance & formation[modifier | modifier le code]

Une photographie de Lucy Liu, lors de ses études supérieures.

Elle est née et a grandi dans le quartier de Queens à New York, élevée par ses parents immigrés de Taïwan. En tant que sino-américaine, Lucy Liu a toujours montré beaucoup d'intérêt pour l'héritage culturel de sa famille, et parle couramment le mandarin. Sa mère, Cécilia, originaire de Pékin, est biochimiste et son père, Tom Liu, est un ingénieur civil de Shanghai[1]. Elle étudie à l'université du Michigan, et y est diplômée en cultures et langues orientales. Parallèlement à ses études, elle développe ses aptitudes artistiques en danse, chant et théâtre, et elle obtient le rôle principal d'une pièce produite par son université : Alice au pays des merveilles. Cette expérience l'oriente vers la comédie, elle part s'installer à Los Angeles pour y enchaîner les auditions, bien décidée à entamer sa carrière d'actrice[1].

Carrière[modifier | modifier le code]

Débuts hollywoodiens (années 1990)[modifier | modifier le code]

Elle fait ses premiers pas à la télévision en décrochant un petit rôle dans la série Beverly Hills 90210, qui rencontre un réel succès au niveau mondial et qui est considérée comme culte[2]. Cette première incursion marque le début d'une successions d’apparitions. En effet, elle fait ses armes dans des séries comme La Loi de Los Angeles, Hercule, le show médical Urgences, elle côtoie les extraterrestres pour X-Files avant d'obtenir un rôle régulier dans la série, inédite en France, Pearl. L'actrice signe également ses débuts sur grand écran via des productions inédites et méconnues du grand public : on la retrouve dans les longs métrages Ban wo zong heng, Protozoa et Bang.

Mais elle décroche son premier rôle important dans le film Jerry Maguire, en 1996, dans lequel elle joue le rôle d'une ex-petite amie du personnage joué par Tom Cruise. Par la suite, elle multiplie les apparitions dans plusieurs séries (Nash Bridges, Michael Hayes, New York Police Blues), mais c'est en 1998, avec le personnage de Ling Woo, dans la série télévisée Ally McBeal que sa carrière sera vraiment lancée.

Révélation télévisuelle et percée au cinéma (1998-2004)[modifier | modifier le code]

Lucy Liu auditionne, dans un premier temps, pour le rôle de Nelle Porter (finalement interprétée par Portia de Rossi), un autre personnage introduit en début de saison 2, mais le créateur de la série est tout de même impressionné par son talent et lui promet d'écrire un épisode pour elle. Et c'est ainsi qu'est né le personnage de Ling Woo qui finit par devenir membre du casting régulier suite à l’approbation des fans du show[1]. La série rencontre un succès critique et public important. Écrite par un avocat de formation, David E. Kelley, la série prend place au cœur d'un cabinet d'avocats et nous dévoile les coulisses judiciaires et sentimentales des héros. Elle bénéficie d'un ton décalé, d'une image pop et luminaire et d'un cadre propice à la comédie[3]. La prestation de Lucy est saluée par les critiques. Elle reçoit une pluie de nominations et récompenses à de prestigieuses cérémonies : elle est notamment nommée lors des Emmy Awards (l'équivalent des Oscars pour la télévision) et la distribution repart lauréate dans la catégorie Meilleure distribution lors des Screen Actors Guild Awards.

Forte d'une notoriété publique plus importante, l'actrice se retrouve dans des productions de premiers plans : En 1998, elle apparaît dans un rôle de dominatrice sado-maso dans le film Payback avec Mel Gibson, ce thriller dramatique génère plus de 160 millions de dollars au box office[4] et séduit la critique[5]. En 2000, elle devient l'une des « drôles de dames » dans la première adaptation cinématographique de la série télévisée, Charlie et ses drôles de dames. Aux côtés des actrices Drew Barrymore et Cameron Diaz, Lucy signe l'un de ses plus gros succès commercial, doté d'un budget de 92 millions de dollars, il en remportera plus de 263 millions en fin d'exploitation[6]. Lucy Liu est nommée pour le titre de meilleure actrice lors des Saturn Awards et le trio d'actrices est récompensé lors de la cérémonie des MTV Movie Awards et celle des Blockbuster Entertainment Awards. La même année, elle rejoint Jackie Chan et Owen Wilson pour la comédie d'action Shanghai Kid qui rencontre également un succès critique[7] et public[8].

Afin de se concentrer sur le cinéma, elle quitte Ally McBeal en début de saison 5, après quelques épisodes. Côté télévision, elle n'apparaît ensuite, que le temps d'un épisode, dans la populaire série télévisée Sex and the City.

En 2002, l'actrice est à l'affiche de trois films Cypher, Ecks contre Sever : Affrontement mortel et Chicago. Le premier, pour lequel elle a réalisé elle-même ses cascades, devant subir un entrainement spécial qui lui a permis d'assurer les séquences les plus dangereuses, notamment un sauvetage spectaculaire en hélicoptère, est salué par la critique mais un cuisant échec au box office[9]. Le second est un échec commercial retentissant[10] malgré la présence de l'espagnol Antonio Banderas tandis que le troisième est acclamé par la critique[11] et rencontre un fulgurant succès au box office[10]. Chicago - dans lequel elle tient un rôle secondaire, contrairement aux deux autres - est d'ailleurs le film le plus nommé lors de la 75e cérémonie des Oscars avec 13 nominations, 6 prix ont été gagnés[12].

En 2003, elle parvient à renouer avec un rôle de femme d'action important en incarnant la tueuse O-Ren Ishii, dans Kill Bill, l'acclamé septième long-métragedu célèbre réalisateur Quentin Tarantino. Le film génère plus de 180 millions de dollars[10] et est considéré comme culte[13]. Lucy est récompensée lors des MTV Movie Awards et nommée pour le Saturn Award du meilleur second rôle féminin.

Elle enchaîne ensuite avec deux suites : elle retrouve d'abord ses copines drôles de dames pour les besoins de Charlie's Angels 2, qui rencontre également un succès important en salles, avant de retrouver le costume d'O-Ren Ishii pour Kill Bill : Volume 2, son personnage apparaissant en flash back.

À noter que l'actrice officie également en tant que doubleuse de personnage d'animations et participe, entre autres, aux séries télévisées Futurama, "Les Simpson" et elle double un des personnages du film Mulan 2.

Perte de vitesse (2005-2009)[modifier | modifier le code]

Lucy Liu, lors de l'avant première du film Watching the Detectives, au Tribeca Film Festival, en 2007.

L'actrice enchaîne, entre 2005 et 2007, les déconvenues sur grand écran. En effet, elle est l'héroïne du drame méconnu du public 3 Needles, mais reconnu par la critique[14], elle obtient un second rôle dans le film d'action Domino, porté par l'actrice Keira Knightley, qui ne rencontre pas le succès espéré[15], puis elle joue la comédie pour Code Name: The Cleaner qui est un échec retentissant[16].

Elle apparaît dans la série télévisée Joey pour un arc de plusieurs épisodes, mais la série est annulée en raisons de mauvaises audiences.

En revanche, elle connait un succès surprise, mais isolé[17] avec le thriller d'action Slevin. Elle incarne le premier rôle féminin aux côtés des acteurs reconnus Morgan Freeman, Bruce Willis et Ben Kingsley, le film est également salué par la critique[18]. L'année d'après, elle tient le rôle principal du film fantastique Rise mais le film est boudé par la critique[19] et ne séduit pas non plus au box office[20].

En 2007, elle joue les guest star pour deux épisodes de la première saison de la série Ugly Betty, avant d'obtenir l'un des rôles principaux de la série Cashmere Mafia sur ABC. Produite par Darren Star, devenu célèbre grâce à Sex and the City, la série est finalement annulée, suite à la diffusion de 7 épisodes. Une annulation principalement due à la Grève de la Writers Guild of America.

Elle obtient ensuite un rôle régulier dans la deuxième saison de Dirty Sexy Money, Nola Lyons. Mais la série est annulée, fin 2008. Cette année-là marque les débuts sur grand écran de la saga d'animation Kung Fu Panda, dans lequel Lucy officie en tant que doubleuse de l'un des personnages principaux, la Vipère. Le film est un énorme succès commercial et critique.

En 2010, elle est à l'affiche de la comédie dramatique The Trouble with Bliss aux côtés de Michael C. Hall (interprète principal de la série Dexter) et de Brie Larson[21].

Retour télévisuel et succès (années 2010)[modifier | modifier le code]

Lucy Liu en 2011 à une avant-première de Kung Fu Panda 2.

En 2010, l'actrice occupe le rôle principal de la mini série Trois bagues au doigt, produite par la chaîne Lifetime, qui rencontre un joli succès lors de sa diffusion[22],[23] et elle reçoit une nomination au titre de meilleure actrice dans une série dramatique lors de la prestigieuse cérémonie des NAACP Image Awards.

Parallèlement, elle continue le doublage pour Kung Fu Panda 2, qui renouvelle le succès du premier opus et déclenche donc une saga à laquelle Lucy restera fidèle (y compris pour les films dérivés). Elle travaille également sur la saga centrée sur le personnage de La Fée Clochette et double le personnage d'Ondine.

En 2012, elle fait une prestation remarquée dans la quatrième saison de Southland. Lucy reçoit le Critics' Choice Television Awards de la meilleure performance par une guest et elle est nommée lors des Gold Derby Awards et une nouvelle fois pour le NAACP Image Awards. Cette année-là, elle reçoit un Muse Awards lors du Festival New York Women in Film & Television qui récompense l'ensemble de sa carrière.

Toujours en 2012, elle obtient le premier rôle féminin dans la série Elementary, une version moderne et américaine de Sherlock Holmes. La série est un vrai succès outre-atlantique, elle reçoit des critiques positives et réalise de bonnes audiences[24], permettant à son interprète d'être nommée lors des People's Choice Awards et d'être lauréate dans la catégorie Meilleure actrice lors des Teen Choice Awards.

En 2017, elle rejoint le film Future World avec Snoop Dogg, thriller post-apocalyptique réalisé par James Franco[25].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Lucy Liu a eu une relation avec le scénariste Zach Helm, de 2002 à 2004[26]. Elle est ensuite en couple, de 2005 à 2007, avec l'acteur américain Will McCormark[27].

De 2012 à 2013, elle est sortie avec l'homme d'affaires Noam Gottesman[28].

En août 2015, elle devient maman pour la première fois d'un petit garçon, nommé Rockwell Lloyd, né par mère porteuse[29].

Engagements humanitaires[modifier | modifier le code]

Lucy Liu, en 2009, lors d'une conférence de presse organisée par l'UNICEF autour du trafic d'être humains.

Lucy Liu est engagée dans diverses activités humanitaires :

  • en 2001, elle est la porte-parole du Lee National Denim Day, dont le but est de réunir des fonds pour la recherche et la sensibilisation contre le cancer du sein[30],[31] ;
  • en 2004, elle est nommée ambassadrice de l’UNICEF, chargée de la collecte des fonds américains[32] ;
  • en 2007, elle produit The Road to Traffik[33], un documentaire pour sensibiliser le public sur la traite des êtres humains en Asie[34] ;
  • en 2011, elle est nommée porte-parole pour Human Rights Campaign, un lobby très influent aux États-Unis en matière d’égalité des droits[35] ;
  • le , elle se voit remettre le Champion of Peace Award, lors du gala annuel de Women for Women International[36] à New York, pour ses actions en tant qu’ambassadrice de l’UNICEF et ses efforts continuels depuis 2001 pour diverses causes humanitaires. Avec ce prix, Lucy Liu succède à Bill Clinton, lauréat du même prix, l’année précédente[37].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Films[modifier | modifier le code]

Films d'animation[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Séries télévisées[modifier | modifier le code]

Téléfilms[modifier | modifier le code]

Comme productrice[modifier | modifier le code]

Comme réalisatrice[modifier | modifier le code]

Voix françaises[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section proviennent de la base de données IMDb[1].

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

  • Emmy Award 1999 : Meilleur second rôle féminin dans une série comédie Ally McBeal.
  • Screen Actors Guild 1999 : Meilleure actrice dans une série comédie Ally McBeal.
  • NAACP Image Awards 2000 : Meilleure actrice dans un second rôle pour une série dramatique pour Ally McBeal.
  • Screen Actors Guild Awards 2000 : Meilleure distribution pour la série Ally McBeal
  • Screen Actors Guild Awards 2001 : Meilleure distribution pour la série Ally McBeal
  • MTV Movie Award 2001 : Meilleure costume pour Charlie et ses drôles de dames.
  • Saturn Award 2001 : Meilleure actrice pour Charlie et ses drôles de dames
  • Blockbuster Entertainment Awards 2001 : Meilleure actrice de film d'action dans un second rôle pour Shanghai Kid.
  • MTV Movie Awards 2001 : Meilleures Costumes pour Charlie et ses drôles de dames
  • Phoenix Film Critics Society Awards 2003 : Meilleur casting pour le film Chicago
  • Gold Derby Awards 2003 : Meilleure Distribution pour le film Chicago
  • Saturn Award 2004 : Meilleure actrice dans un second rôle féminin pour Kill Bill (Volume 1).
  • MTV Movie Awards 2004 : Meilleure séquence de danse dans Charlie's Angels 2 (2003) Drew Barrymore et, Cameron Diaz.
  • NAACP Image Awards 2011 : Meilleure actrice dans une série dramatique pour Trois bagues au doigt
  • Gold Derby Awards 2012 : Meilleure interprétation par une guest star pour la série Southland
  • NAACP Image Awards 2013 : Meilleure actrice dans une série dramatique pour Southland
  • Prism Awards 2014 : Meilleure interprétation par une actrice dans une série télé dramatique pour Elementary
  • People's Choice Awards 2015 : Meilleure actrice dans une série télé dramatique pour Elementary
  • People's Choice Awards 2017 : Meilleure actrice dans une série télé dramatique pour Elementary

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d (en) « Lucy Liu - Biography - IMDb », sur http://www.imdb.com/
  2. « Beverly Hills, la série culte de toute une génération.... », sur http://www.puretrend.com/
  3. « ALLY MCBEAL, DOUCE FOLIE », sur http://seriesaddict.fr/,
  4. (en) « BOX Office Payback », sur http://www.boxofficemojo.com/
  5. (en) « Review Payback (1999) », sur https://www.rottentomatoes.com/
  6. « BOX Office Charlie et ses drôles de dames », sur http://www.jpbox-office.com
  7. (en) « Review Shanghai Noon », sur https://www.rottentomatoes.com
  8. « BOX Office Shanghai Kid », sur http://www.jpbox-office.com
  9. « BOX Office Cypher », sur http://www.jpbox-office.com
  10. a, b et c (en) « Lucy Liu - Box Office Mojo », sur http://www.boxofficemojo.com/
  11. (en) « Review Chicago », sur https://www.rottentomatoes.com
  12. (en) « Chicago - IMDb », sur http://www.imdb.com/
  13. « Le cinéma de Tarantino à la médiathèque », sur http://www.ladepeche.fr/,
  14. (en) « Review Three Needles », sur https://www.rottentomatoes.com
  15. « BOX Office Domino », sur http://www.jpbox-office.com
  16. (en) « BOX Office Code Name : The Cleaner », sur http://www.boxofficemojo.com
  17. « BOX Office Slevin », sur http://www.jpbox-office.coM
  18. (en) « Review Slevin 2006 », sur https://www.rottentomatoes.com
  19. (en) « Review Rise : Blood Hunter », sur https://www.rottentomatoes.com
  20. (en) « BOX Office Rise : Blood Hunter », sur http://www.boxofficemojo.com/
  21. Fanny, « Lucy Liu rejoint Michael C. Hall dans The Trouble with Bliss », sur Dexter-addict.com, .
  22. (en) « Monday's Cable Ratings: No Stopping "MNF" on ESPN », sur http://thefutoncritic.com/,
  23. (en) « Sunday's Cable Ratings: "Atlanta" Puts Bravo on the Map », sur http://thefutoncritic.com/,
  24. Yann Faucher, « Cinq choses à savoir sur Elementary, nouvelle série diffusée sur M6 », sur http://www.lexpress.fr/,
  25. « Lucy Liu et Snoop Dog dans le prochain film de James Franco, "Future World" », sur http://www.leparisien.fr/,
  26. http://wdw.famousfix.com/p1575/lucy-liu/
  27. (en) « Lucy Liu Dating History », sur http://www.zimbio.com/
  28. (en) Richard Johnson, « Lucy Liu’s secret love life », sur http://pagesix.com/,
  29. http://www.elle.fr/People/La-vie-des-people/News/Lucy-Liu-devient-mere-a-46-ans-grace-a-une-mere-porteuse-2980125
  30. (en) « DHS asked to help raise money for breast cancer awareness », sur web.archive.org, (consulté le 9 janvier 2016)
  31. (en) American Cancer Society, « Finish the fight », sur denimday.com (consulté le 11 février 2016).
  32. (en) UNICEF, « UNICEF Ambassadors : Lucy Liu », sur unicefusa.org (consulté le 11 février 2016).
  33. (en) Eric Dye - Finding Justice, « The Road to Traffik », sur findingjustice.org, (consulté le 14 février 2016).
  34. (en) Lucy Liu - New York Times, « Lucy Liu's Directorial Debut on Human Trafficking », sur kristof.blogs.nytimes.com, (consulté le 11 février 2016).
  35. Closer, « Lucy Liu : elle milite pour le mariage gay ! », sur closermag.fr, (consulté le 11 février 2016).
  36. (en) Women for Women International, « Women for Women International Will Honor Lucy Liu with the 2012 Champion of Peace Award », sur womenforwomen.org, (consulté le 11 février 2016).
  37. (en) Look to the stars, « Lucy Liu To Be Honored By Women For Women International », sur looktothestars.org, (consulté le 11 février 2016).
  38. (en) « Lucy Liu - Filmography - IMDb », sur http://www.imdb.com/
  39. http://www.rsdoublage.com/acteur-12443-Lucy-Liu.html
  40. http://symphonia-films-web.pagesperso-orange.fr/Doublages/Films/RISE.html
  41. http://www.doublage.qc.ca/p.php?i=164&idacteuren=2396

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]