L'Histoire sans fin 3 : Retour à Fantasia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir L'Histoire sans fin.
L'Histoire sans fin 3, Retour à Fantasia
Titre original The NeverEnding Story III: Escape from Fantasia
Die Unendliche Geschichte III - Rettung aus Phantasien
Réalisation Peter MacDonald
Scénario Karin Howard
Jeff Lieberman
Acteurs principaux
Sociétés de production Warner Bros. Pictures
Pays d’origine Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Fantasy
Durée 90 minutes
Sortie 1994

Série

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

L'Histoire sans fin 3, Retour à Fantasia (titre original : The NeverEnding Story III: Escape from Fantasia) est un film germano-américain réalisé par Peter MacDonald, sorti en 1994.

Il fait suite au film L'Histoire sans fin (1984) de Wolfgang Petersen et L'Histoire sans fin 2 : Un nouveau chapitre de George Trumbull Miller (1991).

Le film est détesté de la plupart des fans en raison de l'absence de fidélité à l'œuvre originale mais également à la suppression du personnage d'Atreju. Souvent mentionné sur Internet comme l'un des pires films de tous les temps, il est également considéré comme une mauvaise adaptation du roman.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Alors que Bastien s'entend très mal avec la fille de sa belle-mère, Nicole, ce dernier doit échapper aux Nasties, un gang de jeunes, en se réfugiant dans L'Histoire sans fin, le livre magique qu'il a lu et vécu autrefois. Mais les Nasties prennent possession du livre et jettent le chaos sur Fantasia, le Pays Fantastique.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

  • Titre anglais : The NeverEnding Story III: Escape from Fantasia
  • Titre allemand : Die Unendliche Geschichte III - Rettung aus Phantasien
  • Titre français : L'Histoire sans fin 3: Retour à Fantasia
  • Réalisation : Peter MacDonald
  • Musique : Peter Wolf
  • Effets spéciaux : John Stephenson
  • Production : Heinz Bibo et Dieter Geissler
  • Format : Couleurs
  • Genre : fantasy
  • Durée : 90 minutes
  • Sortie : 1995

Distribution[modifier | modifier le code]

Sources et légende : Version française (V. F.) sur Voxofilm[1]

Famille de Bastien[modifier | modifier le code]

Fantasiens[modifier | modifier le code]

Les mauvais garçons[modifier | modifier le code]

Autres personnages[modifier | modifier le code]

Conception du film[modifier | modifier le code]

Scénario[modifier | modifier le code]

Contrairement au premier volet qui adaptait quasi-fidèlement la première moitié du livre original de Michael Ende, et au second qui s'inspirait légèrement de la deuxième moitié, L'Histoire sans fin 3, Retour à Fantasia se fonde sur un scénario original, qui ne reprend que certains personnages et l'univers du livre. Pour la première fois, la majeure partie de l'aventure se déroule dans l'univers réel de Bastien ; ce dernier est accompagné de Falkor et d'un fantasien encore inconnu -Barky- auxquels s'ajoutent accidentellement Junior et le couple de gnomes.

Casting[modifier | modifier le code]

Jason James Richter est le troisième acteur à avoir incarné Bastien après Barret Oliver dans le premier opus et Jonathan Brandis dans le deuxième. Atreju n'est pas présent dans ce film, contrairement aux deux premiers.

Le film marque les débuts de Jack Black qui par la suite connut de grands succès comme Mars Attacks!, King Kong ou Les Voyages de Gulliver.

Effets spéciaux[modifier | modifier le code]

Les effets spéciaux du film sont conçus par l'entreprise Jim Henson's Creature Shop.

Accueil critique[modifier | modifier le code]

Dans le magazine américain Variety[2], Derek Elley livre une critique très défavorable au film, qu'elle qualifie de « réélaboration sans charme et désespérée de la franchise qui aurait pu s'appeler aussi bien Bastien va à la fac »[3]. Selon elle, « cet effort raté brise le charme du premier film de 1984 et la magie plus sombre de sa suite de 1990 en faveur d'un récit vaguement branché bricolé par un comité de marketing »[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Fiche du doublage français du film » sur Voxofilm
  2. The Neverending Story III, article de Derek Elley dans Viariety le 26 décembre 1994.
  3. « a charmless, desperate reworking of the franchise that might just as well be subtitled “Bastian Goes to High School. »
  4. « this lame effort throws over the magical charm of the 1984 original and darker fantasy of the 1990 sequel for a semi-hip yarn patched together by a marketing committee ».

Liens externes[modifier | modifier le code]