R. L. Stine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Stine.
R. L. Stine
Description de cette image, également commentée ci-après
R. L. Stine en 2019
Nom de naissance Robert Lawrence Stine
Alias
Eric Affabee
Jovial Bob Stine
Zachary Blue
Naissance (76 ans)
Columbus, Ohio, Drapeau des États-Unis États-Unis
Activité principale
Distinctions
Prix Bram Stoker grand maître (2014)
Prix Inkpot (2017)
Auteur
Langue d’écriture Anglais américain
Genres
Romans d'horreur pour la jeunesse

Œuvres principales

Robert Lawrence Stine, connu sous le nom de R. L. Stine, né le à Columbus en Ohio, est un écrivain américain. Il est l'auteur de nombreuses histoires d'horreur « grand public », notamment à travers les collections Frissons et Chair de poule. Il se décrit souvent comme le Stephen King des enfants.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et formation[modifier | modifier le code]

R.L. Stine est né en 1943 à Colombus (Ohio, États-Unis)[1], il est le fils de Lewis Stine et d'Anne Feinstein Stine[2],[3]. Il grandit à Bexley avec son frère cadet et sa soeur[4].

La famille Stine vit dans la pauvreté, ainsi, il doit porter les vêtements usagés de son cousin pour aller en classe[5].

Alors qu'il a 9 ans, il découvre une machine à écrire dans son grenier et entame l'écriture de son premier recueil d'histoires drôles[6].

Pendant son enfance et son adolescence il lit Edgar Allan Poe, les thrillers de Ray Bradbury, les bandes dessinées comme Tales from The Crypt et The Vault of Horror et écoute assidûment les émissions de science-fiction à la radio[7].

En 1965 il obtient le Bachelor of Arts (licence) à l'université d'état de l'Ohio[3]. Pendant ses études universitaires, il crée le magazine humoristique The Sundial, édité par l'université de l'Ohio[7].

Carrière[modifier | modifier le code]

Il part pour New York en 1967 dans l'espoir de devenir écrivain. Dans un premier temps, il écrit plusieurs livres humoristiques pour enfants, sous le nom de Jovial Bob Stine et crée le magazine humoristique pour la jeunesse Bananas éditée par les éditions Scholastic Corporation (en) dont il sera le rédacteur en chef durant dix ans[8]. Son premier livre pour enfants a pour titre How to be funny / Comment être drôle[9].

En 1968, il rencontre sa future épouse, Jane Waldhorn, avec qui fonde les éditions Parachute Publishing (en)[8]. Il change alors de voie et décide d'écrire des livres d'épouvante pour les enfants.

En 1986, il écrit sa première histoire d'horreur pour adolescents, Blind Date, qui devient immédiatement un best seller, suivi d'autres succès comme Beach House, The Babysitter et Hit and Run[10].

En 1989, il crée la série Fear Street (en), qui publiera 51 titres qui totalisent en 2014, 80 millions d'exemplaires de vendus[11],[12].

En 1992, il crée la série Goosebumps / Chair de poule les titres sont édités par les éditions Parachute Press, et qui seront traduits et diffusés en France par les éditions Bayard Presse[13].

Goosebumps / Chair de poule est la série pour enfants et adolescents la plus vendue au monde, totalisant plus des 400 millions de titres vendus[14].

En 1999, il voyage en Angleterre et y est resté trois ans. Il est resté là-bas pour rencontrer d'autres écrivains anglais.

En 2007, Stephen King dit à son sujet qu'il est perhaps the best-selling children’s author of the 20th century / probablement l’auteur pour enfants le plus vendu du XXe siècle, et si on le compare à d'autres best-sellers comme les sagas Harry Potter de J. K. Rowling et The Hunger Games de Suzanne Collins, Stine a de loin écrit le plus grand nombre de livres[15].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Le , il épouse Jane Waldhorn, le couple a un fils Matthew Daniel né en 1980[16].

R. L. Stine habite dans l'Upper West Side, à Manhattan, avec son épouse, Jane, et leur épagneul King Charles, Minnie[14].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Stéphane Manfredo, « R.L. Stine, portrait robot », Science-Fiction Magazine no 3, OZONE, juin 1999, p. 43,
  • (en-US) Jen Doll, « R.L. Stine Has Been Giving Us Goosebumps for 20 Years », The Atlantic,‎ (lire en ligne),
  • (en-US) « R. L. Stine: By the Book », The New York Times,‎ (lire en ligne)
  • (en) Michelle Dean, « RL Stine: the nice guy who gave children Goosebumps », The Guardian,‎ (lire en ligne),
  • (en-US) Ed Symkus, « How ‘Goosebumps’ author R.L. Stine became the king of kids’ horror », Boston Globe,‎ (lire en ligne),
  • (en-GB) Kira Bindrim, « RL Stine on Fear Street, Young Adult fiction, and why he doesn't like writing about zombies », Independant,‎ (lire en ligne)
  • (en-US) Joanne Kaufman, « What Frightens the ‘Goosebumps’ Writer R. L. Stine? », The New York Times,‎ (lire en ligne),
  • (en) « Remembering RL Stine, the bestselling 'Goosebumps' author who gave nightmares to children », India ToDay,‎ (lire en ligne),
  • (en-US) Adrienne Lafrance, « The Everlasting Joy of Terrifying Children », The Atlantic,‎ (lire en ligne).

Œuvres[modifier | modifier le code]

Filmographie[modifier | modifier le code]

Séries télévisées[modifier | modifier le code]

  • 1995-1998 : Chair de poule (Goosebumps), série télévisée canadienne en 74 épisodes de 21 minutes, créée par Deborah Forte, adaptée de la série de romans Chair de poule de R. L. Stine.
  • 2001-2002 : Aux portes du cauchemar (The Nightmare Room), série télévisée américaine en 13 épisodes de 23 minutes, créée par David Jackson et Ron Oliver, d'après la collection de livre Aux portes du cauchemar.
  • 2010-2014 : L'Heure de la peur ( R.L. Stine's The Haunting Hour), série télévisée américano-canadienne en 76 épisodes de 22 minutes créée par R. L. Stine.

Téléfilms[modifier | modifier le code]

Longs métrages[modifier | modifier le code]

Caméos[modifier | modifier le code]

  • Un homme coiffé d'un chapeau, habillé d'un imperméable noir et portant un attaché-case aux initiales R. L. Stine figure au début du générique de la série télévisée Chair de poule adaptée de ses romans. R. L. Stine a déclaré dans une interview qu'il ne s'agissait pas de lui mais d'un acteur, le générique ayant été tourné à Toronto, au Canada, à un moment où il ne pouvait s'y rendre[17].
  • Il apparaît dans son propre rôle d'écrivain au début et à la fin de certains des épisodes qui sont en deux parties dans les saisons 1 et 2 de la série télévisée Chair de poule. Il s'agit d'épisodes qui ont d'abord été diffusés aux États-Unis en une seule partie lors de soirées spéciales : Le Masque hanté, Le Masque Hanté II, La Tour de la terreur, La Maison des morts, Le Pantin maléfique et Le Loup-garou des marécages. Il présente l'épisode, avec un humour noir à la manière d'Alfred Hitchcock. Il revient en épilogue pour exposer sa morale de l'histoire.
  • Dans la série télévisée Aux portes du cauchemar (2001-2002) adaptée de ses romans du même nom, il prononce des propos d'ouverture pendant le générique et une morale à la fin de chaque épisode. En réalité, il est incarné par James Avery, doublé en français par Pascal Renwick.
  • L'acteur Jack Black incarne R. L. Stine en 2015 dans le film Chair de poule, le film. On peut apercevoir très brièvement tout à la fin du film R. L. Stine dans le rôle de M. Black, le nouveau professeur de théâtre.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « R.L. Stine | Biography, Books, & Facts », sur Encyclopedia Britannica (consulté le 8 octobre 2019)
  2. (en-US) « Stine, R. L. 1943- | Encyclopedia.com », sur www.encyclopedia.com (consulté le 8 octobre 2019)
  3. a et b (en-US) « Stine, R. L. 1943– », sur Encyclopedia, (consulté le 21 janvier 2020)
  4. (en-US) « 13 Things You Want to Know About R.L. Stine | Scholastic », sur www.scholastic.com (consulté le 8 octobre 2019)
  5. (en) India Today Web Desk New DelhiOctober 8 et 2018UPDATED: October 8, « Remembering RL Stine, the bestselling 'Goosebumps' author who gave nightmares to children », sur India Today (consulté le 8 octobre 2019)
  6. (en-US) « R.L. Stine », sur Biography (consulté le 8 octobre 2019)
  7. a et b (en) « Ohio Reading Road Trip | R.L. Stine Biography », sur www.orrt.org (consulté le 8 octobre 2019)
  8. a et b (en-US) « Who is R. L. Stine? Everything You Need to Know », sur www.thefamouspeople.com (consulté le 8 octobre 2019)
  9. (en-US) « How ‘Goosebumps’ author R.L. Stine became the king of kids’ horror - The Boston Globe », sur BostonGlobe.com (consulté le 8 octobre 2019)
  10. (en-US) « RL Stine », sur www.kidsreads.com (consulté le 8 octobre 2019)
  11. (en-US) « R. L. Stine », sur www.teenreads.com (consulté le 8 octobre 2019)
  12. (en) « 14 Freaky Facts About R.L. Stine's Fear Street Books », sur mentalfloss.com, (consulté le 8 octobre 2019)
  13. « R.L STINE », sur Bayard Editions (consulté le 8 octobre 2019)
  14. a et b (en-US) Joanne Kaufman, « What Frightens the ‘Goosebumps’ Writer R. L. Stine? », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne, consulté le 8 octobre 2019)
  15. (en-US) Jen Doll, « R.L. Stine Has Been Giving Us Goosebumps for 20 Years », sur The Atlantic, (consulté le 8 octobre 2019)
  16. (en-US) « R. L. Stine | Biography, Books and Facts », sur www.famousauthors.org (consulté le 8 octobre 2019)
  17. Entretien exclusif de l'auteur sur le site sur la collection Chair de poule

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]