Hadol

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Hadol
Église Saint-Gengoult.
Église Saint-Gengoult.
Blason de Hadol
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Vosges
Arrondissement Épinal
Canton Le Val-d'Ajol
Intercommunalité Communauté de communes de la Vôge vers les Rives de la Moselle
Maire
Mandat
Roger Colin
2014-2020
Code postal 88220
Code commune 88225
Démographie
Gentilé Hadolais(es)
Population
municipale
2 381 hab. (2014)
Densité 49 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 05′ 31″ nord, 6° 28′ 45″ est
Altitude 500 m (min. : 340 m) (max. : 586 m)
Superficie 49,05 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Vosges

Voir sur la carte administrative des Vosges
City locator 14.svg
Hadol

Géolocalisation sur la carte : Vosges

Voir sur la carte topographique des Vosges
City locator 14.svg
Hadol

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Hadol

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Hadol
Liens
Site web www.hadol.fr

Hadol est une commune française située dans le département des Vosges, en région Grand Est.

Ses habitants sont appelés les Hadolais.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Hadol est situé à 12 km au sud d'Épinal, entre Arches et Xertigny. Le relief de petites collines, faisant partie des monts Faucilles, est parcouru par divers ruisseaux rejoignant soit la Moselle, soit le Coney. La ligne de partage des eaux mer du Nord-Méditerranée traverse donc le village. Les ruisseaux, le Cône, les Nauves, Rainjumenil, Buzegney, la Niche, constituent souvent les limites du territoire communal. Hadol ne compte pas moins d’une quarantaine d’étangs dont deux sont communaux.

Hadol dans les Vosges

La partie centrale du territoire communal est formée d’une vaste cuvette, au paysage très vallonné mais peu pentu sauf aux abords de certains vallons. En revanche, les bords de cette cuvette se relèvent au nord et surtout au sud (Bois des Rossieux, le Haumont) en suivant des versants boisés. À l’ouest et à l’est, ils sont formés de crêtes douces et peu boisées.
Un réseau convergent de vallons est la seule articulation du secteur. Cette caractéristique a déterminé l’implantation des voies de communications. Cependant, la ligne de chemin de fer a ignoré Hadol au bénéfice de Dounoux.

Le bourg de Hadol est pratiquement implanté au centre de son territoire. Toutefois, la caractéristique fondamentale de la commune est l’urbanisation éparse. Les lieudits sont Buzegney, Grandfaing, Guménil, Géroménil, La Houssière, La Quinfaing, Le Digneul, Le Roulier, Les Étangs, Hadol-Haute, Hadol-Basse, Les Près-Français, Le Sautez, Les Vieux-Moulins, Le Taillon, Rougerupt et Senade.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Épinal / Arches Rose des vents
Dounoux / Uriménil N Arches (Aneuménil) / Eloyes
O    Hadol    E
S
Xertigny / Raon-aux-Bois

Histoire[modifier | modifier le code]

La commune s'est constituée après la Révolution de plusieurs hameaux dispersés, regroupant les anciennes localités de Hadol-la-Haute, Hadol-la-Basse et Hadol-la-Tour. Le nom Hadol vient du patois, signifie sec et do est une arête. Hadol est situé sur une ancienne moraine sableuse.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Budget et fiscalité 2014[modifier | modifier le code]

La mairie d'Hadol.

En 2014, le budget de la commune était constitué ainsi[1] :

  • total des produits de fonctionnement : 613 000 €, soit 919 € par habitant ;
  • total des charges de fonctionnement : 513 000 €, soit 710 € par habitant ;
  • total des ressources d’investissement : 430 000 €, soit 645 € par habitant ;
  • total des emplois d’investissement : 79 000 €, soit 119 € par habitant.
  • endettement : 727 000 €, soit 1 091 € par habitant.

Avec les taux de fiscalité suivants :

  • taxe d’habitation : 25,56 % ;
  • taxe foncière sur les propriétés bâties : 22,21 % ;
  • taxe foncière sur les propriétés non bâties : 38,65 % ;
  • taxe additionnelle à la taxe foncière sur les propriétés non bâties : 0,00 % ;
  • Cotisation foncière des entreprises : 0,00 %.

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1965 mars 1978 René Rebout (1911-2011)    
mars 1978 en cours
(au 18 février 2015)
Roger Colin DVD  

Politique environnementale[modifier | modifier le code]

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[4],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 2 381 habitants, en augmentation de 5,63 % par rapport à 2009 (Vosges : -1,78 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1856
2 028 2 085 2 227 2 584 2 854 3 059 3 140 3 162 3 065
1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901
3 288 3 097 2 960 2 793 2 743 2 537 2 448 2 238 2 161
1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
2 128 2 033 1 804 1 679 1 650 1 613 1 557 1 512 1 491
1968 1975 1982 1990 1999 2008 2013 2014 -
1 503 1 580 1 997 2 019 2 071 2 251 2 351 2 381 -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

  • La fête foraine de la Saint-Gengoult : Le deuxième week-end de mai. À proximité se tient un vide-grenier.
  • La fête de la Musique : Le 3e vendredi de juin, les musiciens locaux dont la batterie-fanfare « L'Avenir de Hadol[7] » se produisent sur la place Louis Vivin (ou au complexe polyvalent depuis 2 ans).

Médias[modifier | modifier le code]

  • Journal local : La mairie édite tous les ans son propre journal, L'Essor hadolais, retraçant les faits marquants de l'année écoulée dans la commune.

Économie[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

L'église Saint-Gengoult.
  • Église Saint-Gengoult dont le chœur est daté de 1789, la nef ayant été reconstruite en 1827[8]. L'orgue d'Antoine Grossir, construit en 1823, provient de Plainfaing et a été transféré à Hadol en 1900 après avoir été transformé par Martin Rinckenbach en 1876[9],[10],[11].
  • Une réplique de la Grotte de Lourdes est érigée à proximité du centre, la Vierge apparaissant à Bernadette en train de prier. Cette réplique, à l'échelle 1, a été construite par les Hadolais pour remercier Dieu d'avoir épargné leur village pendant la Seconde Guerre mondiale.
  • L'actuel clocher de l'église est situé dans la tour construite en 1005, c'est cette tour qui a anciennement donné le nom de Hadol-la-Tour[12].
  • La chapelle Saint Gengoult[13].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Louis Vivin (1861-1936), né à Hadol, peintre naïf.
  • Jean-Paul Mathieu, né à Hadol le 23 août 1940, évêque de Saint-Dié (2005-2016).

Héraldique, logotype et devise[modifier | modifier le code]

Blason Blasonnement :
D'or, à la bande de gueules chargée de trois alérions d'argent, accompagnée en chef d'une tour du même ouverte de sable, et en pointe de deux rivières ondées et alésées d'azur, soutenant à dextre un sapin de sinople.
Commentaires : Construit d'après celui de la Lorraine, ce blason est utilisé par la commune depuis 1973. La tour rappelle celle de 1005 dont les bases ont servi a édifier le clocher de l'église. Les burelles ondées représentent les monts Faucilles, ligne de partage des eaux, et le sapin évoque la forêt communale[14].

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]