Uxegney

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Uxegney
Fort d'Uxegney.
Fort d'Uxegney.
Blason de Uxegney
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Vosges
Arrondissement Épinal
Canton Golbey
Intercommunalité Communauté d'agglomération d'Épinal
Maire
Mandat
Philippe Soltys
2014-2020
Code postal 88390
Code commune 88483
Démographie
Gentilé Ursinien(ne)s
Population
municipale
2 291 hab. (2014)
Densité 256 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 11′ 41″ nord, 6° 22′ 15″ est
Altitude 342 m (min. : 329 m) (max. : 381 m)
Superficie 8,94 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Uxegney

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Uxegney
Liens
Site web [1]

Uxegney est une commune française située dans le département des Vosges en région Grand Est.

Ses habitants sont appelés les Ursiniens.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Le bourg à 6 km à l'ouest d'Épinal est situé à proximité de la vallée de l'Avière, en rive gauche. Le fort d'Uxegney domine la rive droite à 379 m d'altitude. Le fort de Bois-L'Abbé est encore plus haut au nord-est à 384 m d'altitude. Le territoire communal atteint au sud-est et englobe en plusieurs points sur quelques dizaines de mètres le canal de l'Est.

Uxegney forme une agglomération continue avec Darnieulles à l'ouest. Les autres communes limitrophes sont Sanchey au sud-ouest, Les Forges au sud-est, Golbey à l'est et Domèvre-sur-Avière au nord. Les forêts sont loin d'être absentes du territoire : Bois du Fincieux au nord, de la Godelle à l'est dans le secteur de Bois-L'Abbé, des Saussieux au sud, le Rond-Bois au sud-est par delà le canal de l'Est...

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes d’Uxegney
Fomerey Domèvre-sur-Avière
Darnieulles Uxegney Golbey
Sanchey Les Forges

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

À la base des terrasses alluvionnaires de Bois-L'Abbé à proximité de la commune de Golbey, Paul Henri Fliche, professeur d'histoire naturelle à l'école forestière, a découvert dans les années 1880 des gisements de lignites et d'animaux fossiles. Sur ce gîte assimilable à celui découvert à Jarville en Meurthe-et-Moselle, les animaux et végétaux fossiles de l'ère quaternaire indiquent un climat glaciaire[1]. Nous sommes revenus dans une forêt boréale de pins en limite de toundra. Sont nommées les espèces végétales Larix europœa, Picea excelsa, Pinus obovata, Pinus montana, Alnus viridis, Alnus incana, Betula pubescens, Elyma spicata... et les insectes coléoptères du genre Bembidium, Agonum, Adimonia, Donacia...

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

La commune a bénéficié de constructions récentes et sa population a plus que doublé en 40 ans. La qualité de vie s'est améliorée avec la déviation de l'axe Épinal-Neufchâteau par la D 166 qui contourne désormais la commune par le nord.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le toponyme d'Uxegney (Ursiniacum) est attesté dès le Xe siècle. Le nom du village dans les archives évolue : "Uxigneig" (1295), "Ursigneis" (1312), "Urxegnei" (1342), "Urcegnez" (1344), "Urcigney" (1476), "Urcegny" (1486). En 1656, le village se nomme Uchigney. En 1714, on rencontre le nom « Uxegney ».

Histoire[modifier | modifier le code]

Les traces d'une habitation gallo-romaine ont été découvertes en 1912 en avant du bois du Fincieux, au lieu-dit Champs de la Croix.

Le noyau du premier peuplement villageois initial serait le hameau de la « Ménère », au sud de l'actuel fort d'Uxegney. Plusieurs sarcophages du XIe siècle ont été exhumés du cimetière de l'église d'Uxegney. Le village est régulièrement détruit lorsque la ville d'Epinal est menacée et attaquée (1156, 1267, 1403, 1435).

Vers le milieu du XIIIe siècle, deux établissements de templiers étaient installés sur le territoire de la commune. Il s'agit du couvent du Rond Bois et d'une maison en face du moulin de Vandrier.

Le ban médiéval d'Uxegney, au bailliage de Darney, s'étendait sur les communes actuelles de Chantraine, Les Forges, Saint-Laurent et Sanchey, et sur les hameaux de Cône et Safframénil, commune d'Uriménil. Certains auteurs y ajoutent les communes de Bainville-aux-Saules, Pont-lès-Bonfays et Rancourt. Les forêts du ban d'Uxegney étaient placées sous la surveillance immémoriale de treize forestiers. À la fin du XIXe siècle, la forêt domaniale du ban d'Uxegney couvre encore 1464 ha, principalement sur le grès vosgien.

À la Saint-Martin, le maire d'Uxegney devait offrir au sire de Darnieulles un dîner au cours duquel sa femme devait chanter parée de beaux vêtements. Cette corvée a été rachetée 20 francs en 1595 par les habitants d'Uxegney.

En 1549, le duc de Lorraine fait construire un moulin sur la rive gauche de l’Avière, quelques mètres au-dessus du confluent du ruisseau de la Maix et du ruisseau des Lins. Détruit lors de l'incendie du village en 1635, il est réédifié en 1698.

À partir de 1624, les mauvaises récoltes causent la famine. En 1630, une épidémie de Peste s'abat sur le village. Enfin, en 1635, Uxegney est entièrement détruite par un incendie provoquée par les troupes françaises qui envahissent le duché de Lorraine. Le village est abandonné jusqu'en 1644. En 1649, il n'y aurait encore que quatre foyers fiscaux imposables à Uxegney. La pauvreté s'efface lentement et le repeuplement est important au XVIIIe siècle.

L'église d'Uxegney, dédiée à saint Romaric, du doyenné d'Épinal, est rattachée au diocèse de Saint-Dié sous Louis XVI. La cure était autrefois à la collation du chapitre de Remiremont et au concours.

Avant la Révolution, le ban résiduel d'Uxegney ne forme pas encore une agglomération unique mais est constitué de cinq groupes de maisons : le village, le faubourg, le moulin, Avière et Bois-l'Abbé (écrit, avant 1772, Bois Labbé, du nom du propriétaire !).

De 1790 à l'an IX, Uxegney fait partie du canton de Domèvre-sur-Avière.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Budget et fiscalité 2014[modifier | modifier le code]

En 2014, le budget de la commune était constitué ainsi[2] :

  • total des produits de fonctionnement : 1 573 000 €, soit 673 € par habitant ;
  • total des charges de fonctionnement : 1 290 000 €, soit 552 € par habitant ;
  • total des ressources d’investissement : 480 000 €, soit 205 € par habitant ;
  • total des emplois d’investissement : 1 224 000 €, soit 524 € par habitant.
  • endettement : 301 000 €, soit 129 € par habitant.

Avec les taux de fiscalité suivants :

  • taxe d’habitation : 12,57 % ;
  • taxe foncière sur les propriétés bâties : 22,64 % ;
  • taxe foncière sur les propriétés non bâties : 28,88 % ;
  • taxe additionnelle à la taxe foncière sur les propriétés non bâties : 0,00 % ;
  • cotisation foncière des entreprises : 0,00 %.

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
    Guy Masson (1937-2015)   Maire pendant quatre ans
mars 2001 en cours
(au 18 février 2015)
Philippe Soltys DVD Retraité de la fonction publique

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[4],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 2 291 habitants, en augmentation de 8,58 % par rapport à 2009 (Vosges : -1,78 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1856
267 305 325 360 387 395 396 432 417
1861 1866 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
392 406 422 385 613 571 450 437 593
1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968
679 561 687 718 725 788 735 891 1 074
1975 1982 1990 1999 2006 2011 2014 - -
1 352 1 550 1 745 1 905 2 022 2 262 2 291 - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

L'église Saint-Romaric.
  • L'église Saint-Romaric et son orgue[7],[8],[9].
  • Le fort d'Uxegney inscrit sur l'inventaire supplémentaire des monuments historiques[10],[11]. Construit entre 1882 et 1884, cet ouvrage est un exemple de fortification de Séré de Rivières, encore équipé d'armes en état (canons, mitrailleuses...). On peut y voir l’unique exemplaire en état de fonctionnement d’une tourelle à éclipse Galopin avec un canon de 155 mm, gigantesque mécanique de 250 tonnes datant de 1907.
  • Le fort de Bois l'Abbé, ou fort Poniatowski[12].
  • Monument aux morts[13].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Jacques Romaire[14].

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason Blasonnement :
Parti : au premier d’azur aux trois navettes de tisserand d’or posées en pal mal ordonnées, au second d’azur à la tête de cheval contournée d’or.
Commentaires : Les navettes de tisserand symbolisent l’industrie textile de la commune. La tête de cheval rappelle l’existence de champs de course au début du XXe siècle[15].

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. C. Claudot (inspecteur des Eaux et Forêts), "Géologie des Vosges", in Léon Louis, Le département des Vosges, Epinal, 1900, pp 387-444. Le climat change dramatiquement durant l'ère quaternaire avec des alternance de périodes tropicales et de périodes glaciales.
  2. Les comptes de la commune
  3. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  4. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  7. Association d’Étude pour la Coordination des Activités Musicales (ASSECARM), Orgues Lorraine Vosges, Metz, Éditions Serpenoise, , 677 p. (ISBN 2-87692-093-X), p. 608 à 610
    Présentation des orgues de l’église Saint-Romaric
  8. Orgue de l'église saint Romaric
  9. Inventaire de l'instrument
  10. Notice no PA88000035, base Mérimée, ministère français de la Culture Le fort en totalité, inscrit par arrêté du 29 avril 2002
  11. Fort d'Uxegney
  12. Notice no PA88000034, base Mérimée, ministère français de la Culture
  13. Monument aux morts : Conflits commémorés 1914-18 1939-45 AFN-Algérie (54-62)
  14. Jacques Romaire, Biographie vosgienne
  15. Union des cercles généalogiques lorrains