Direct Énergie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
 Pour l'équipe cycliste, voir équipe cycliste Direct Énergie.
Direct Énergie
Image illustrative de l'article Direct Énergie

Création 2003
Personnages clés Xavier Caïtucoli, Fabien Choné, Sébastien Loux
Forme juridique Société anonyme
Slogan Mon énergie, tout simplement
Siège social Drapeau de la France Paris Voir et modifier les données sur Wikidata (France)
Direction Xavier Caïtucoli - PDG [1]
Effectif 356 personnes (mi-2016)
Site web www.direct-energie.com

Chiffre d’affaires 1,016 milliard d’€ (2015)
en augmentation + 25,5 % vs 2014 [2]
Résultat net 27,2 millions d’€ (2015)[2]
en augmentation + 78,3% vs 2014

Direct Énergie est un fournisseur et producteur français privé d'électricité et de gaz. Il est le 1er fournisseur alternatif d'électricité et de gaz de France[3].

La société a été créée en 2003 à la suite de la déréglementation du marché de l'électricité en France (lancée en 1999 avec l'ouverture aux industriels et achevée en 2007 avec l'ouverture aux particuliers), qui a mis fin au monopole d'EDF et de GDF. Depuis 2014, Direct Énergie commercialise également de l'électricité et du gaz pour les particuliers en Belgique (sous la marque Poweo).

Son chiffre d'affaires pour 2015 est de 1,02 milliard d'euros et le groupe emploie, en 2016, environ 350 personnes.

En 2015, l’entreprise représentait plus de 1,6 million de sites clients en France. La même année, l’entreprise a été élue « Service Client de l’Année » pour la 9e année consécutive.

Histoire[modifier | modifier le code]

Direct Énergie été créée en 2003 par Xavier Caïtucoli, Fabien Choné et Thierry Roussel à la suite de l’ouverture du marché de l'électricité en France (lancée en 1999 pour les industriels et en 2007 pour les particuliers), qui a mis fin au monopole d'EDF et de GDF sur la fourniture d’énergie.

Direct Énergie commercialise ses offres d’électricité auprès des entreprises à partir de 2004, et des particuliers à partir de 2007 ; et propose des offres de gaz depuis 2009.

En 2012, Direct Énergie fusionne avec son concurrent Poweo, qui avait été créée en 2002 et le nom « Direct Énergie » devient la marque unique du groupe fusionné en France à partir de 2013.

Depuis juillet 2014, le groupe commercialise également ses offres de fourniture de gaz et électricité en Belgique sous la marque Poweo-Direct Énergie.

Le groupe se positionne également sur le segment de la production par le développement d’une centrale à cycle combiné au gaz naturel en Bretagne, et le rachat d’une centrale thermique à cycle combiné gaz située en Auvergne.

Valeur boursière et actionnariat[modifier | modifier le code]

Société anonyme (SA), Direct Énergie est cotée en Bourse, sur le marché Euronext. Sa capitalisation boursière à début juillet 2016 était d'un peu plus d'un milliard d'euros[4], valorisant la société à environ une fois son chiffre d'affaires annuel.

À juillet 2016, 13,21 % des actions sont en flottant[5]. Le reste du capital se répartit ainsi :

  • Impala SAS (fonds d'investissement de Jacques Veyrat) 35 %[5] ;
  • AMS Industries (holding principalement détenue par Jean-Paul Bize) 14,81 % [5] ;
  • LOV Group Invest (fonds d'investissement détenu majoritairement par Stéphane Courbit) 10,86 %[5] ;
  • EBM (énergéticien suisse) 10,11 %[5] ;
  • Luxempart (en) (fonds d'investissement luxembourgeois) 10,03 %[5] ;
  • Management et autres 5,84 %[5].

Historiquement 87 % de son capital étaient détenus à parts égales par le Groupe Louis-Dreyfus et la société d'investissement François 1er Énergie dirigée par Stéphane Courbit (entré au capital en 2007[6]). Après la fusion avec Poweo, son actionnariat devient plus diversifié. À la fin 2015 il se répartit ainsi[7] : Impala SAS qui a repris les parts du groupe Louis Dreyfus (dont Jacques Veyrat était l'ancien directeur général) 35,22 %[7], AMS Industries 14,75 % (holding détenu par Jean-Paul Bize)[7], LOV Group Invest (le fonds d'investissement de Stéphane Courbit) 10,97 %[7], l'énergéticien suisse EBM 10,22 %[7], Luxempart 10,03 % et le fonds britannique Ecofin 4,58 %. Les 14,24 % restants se répartissent alors entre le management, les salariés et le flottant[7]. En juin 2016, Ecofin a revendu ses actions[8], principalement aux autres actionnaires.

Présentation du groupe[modifier | modifier le code]

Fourniture d'énergie[modifier | modifier le code]

Depuis 2003, Direct Énergie est positionnée sur la commercialisation d’électricité et de gaz pour les particuliers, les entreprises et les collectivités. Avec 2 millions de clients en 2017, le groupe se positionne comme le troisième acteur français de l’électricité et du gaz.

Production d’énergie[modifier | modifier le code]

En février 2012, Direct Énergie a remporté, en partenariat avec Siemens, un appel d’offres lancé par l’État portant sur la construction d’une centrale à cycle combiné au gaz naturel d’une puissance d’environ 400 MW sur la commune de Landivisiau, située dans le Finistère.

Direct Énergie a par ailleurs fait l’acquisition, au 30 décembre 2015, d’une centrale à Cycle Combiné au Gaz Naturel (CCGN), située à Bayet. La centrale dispose d’une capacité de 408 MW et emploie près de 30 personnes.

Le groupe est également positionné sur la production et l’achat de biométhane.

Direct Énergie a signé en septembre 2016[9] avec l'énergéticien italien Enel un accord pour lui racheter la centrale à cycle combiné gaz de 400 MW de Marcinelle Énergie[9] à Charleroi en Belgique pour 36,5 millions d'euros[10].

Publicité et identité visuelle[modifier | modifier le code]

Sponsoring[modifier | modifier le code]

L'entreprise était le partenaire officiel de l'équipe de football de l'Olympique de Marseille pour la saison 2009/2010[11].

En 2016, Direct Énergie est devenu le sponsor-titre de l'équipe continentale cycliste professionnelle vendéenne dirigée par Jean-René Bernaudeau et précédemment sponsorisée par Europcar[12]. L'équipe cycliste Direct Énergie aura entre autres dans son effectif Thomas Voeckler, Bryan Coquard, Lilian Calmejane et Sylvain Chavanel.

Logos[modifier | modifier le code]

Slogans[modifier | modifier le code]

Données financières et commerciales[modifier | modifier le code]

L'entreprise a vendu en 2012 8,6 milliards de kWh d'électricité à ses clients et son chiffre d'affaires s'est élevé à 740 millions d'euros. Direct Énergie annoncé en décembre 2014 plus de 1 300 000 clients particuliers et professionnels, ce qui en fait le premier fournisseur alternatif d'énergie de France[21].

Direct Énergie a publié un chiffre d'affaires 2013 en croissance de 6,5 % par rapport à 2012 (pro forma), à 760 millions d'euros. Le résultat net s'affiche, lui, en hausse de 22 %, à 5,7 millions d'euros ; ce sont ses premiers comptes bénéficiaires sans écriture comptable exceptionnelle (en 2012, la fusion avec Poweo avait apporté des bénéfices exceptionnels), grâce à la hausse des tarifs réglementés de 5 % en juillet 2013. Le nombre de sites clients est en hausse de 7 %, à 1,1 million[22].

Fin 2014, Direct Énergie dévoile pour l'exercice annuel des résultats financiers en hausse, avec un chiffre d'affaires s'établissant à 809,9 millions d'euros, en croissance de 8,1% par rapport à 2013. Le résultat net du groupe se fixe à 15,2 millions d'euros, une progression expliquée par le fournisseur notamment en raison de la rétroactivité des tarifs réglementés de gaz et d'électricité décidée par le gouvernement au printemps 2014. Désormais fort de 1,3 million de sites clients, Direct Énergie annonce pour la première fois depuis sa cotation en Bourse (Euronext Paris) le versement d'un dividende à ses actionnaires, fixé à 0,15 € par action[23].

Direct Énergie publie des résultats en hausse pour l'année 2015. Le chiffre d'affaires du fournisseur alternatif a augmenté de 25,5 % par rapport à l'exercice 2014, atteignant ainsi 1,016 milliard d'euros en 2015 contre 809,5 millions d'euros en 2014. Cette forte croissance s'explique notamment par l'acquisition de 594 000 sites clients en 2015 pour un total de 1 591 000 sites[24]

Références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]