Arkolia Énergies

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Arkolia Énergies
Création 2009
Fondateurs Laurent Bonhomme et Jean-Sébastien Bessière
Forme juridique SAS
Siège social Mudaison (Hérault)[1]
Drapeau de France France
Actionnaires Dirigeants fondateurs, BPIfrance, France Investissement Energie Environnement, Irdi-Soridec Gestion, Soper et Société Générale Capital Partenaires[1]
Activité Production d'énergie renouvelable
Produits Centrales électriques et électricité
Effectif 73
Site web arkolia-energies.com

Chiffre d'affaires 56,1 millions d'euros (2018)
Résultat net 10 millions d'euros (Ebitda 2017)[2]

Arkolia Énergies est une société française spécialisée dans les installations de production d'énergie renouvelable : méthaniseurs, centrales solaires photovoltaïques et éoliennes.

Historique[modifier | modifier le code]

L'entreprise est fondée en 2009[1]. En 2016, elle inaugure la plus grande centrale photovoltaïque orientable de France (15,4 MWc) au Soler (Pyrénées-Orientales)[3]. La même année, elle réalise deux collectes sur le site de financement participatif Lendopolis[4].

En 2017, elle achète les activités de développement d'énergie renouvelable d'Idex énergies, soit quatre projets éoliens et trois projets de méthanisation[5]. En 2018, elle réalise sa première levée de fonds, pour un montant de 15 millions d'euros[1].

Activités[modifier | modifier le code]

Arkolia Énergies construit et exploite des centrales électriques à partir de différentes ressources renouvelables, notamment le solaire[2],[3],[6], mais aussi le biogaz et l'éolien[7]. Fin 2017, elle exploite des centrales électriques pour un total de 108 MW, en métropole et dans l'Outre-mer français[1]. Ses projets sont parfois développés en partenariat avec d'autres entreprises du secteur, comme EDF Renouvelables et VSB Énergies Nouvelles[8].

Son partenariat avec l'entreprise Motooma lui permet de disposer de cartes SIM réduisant les coûts de gestion des centrales solaires[2]. L'entreprise compte un pôle Recherche et Développement qui dépose une dizaine de brevets par an pour un budget d'un million d'euros[1], portant entre autres sur le stockage d'énergie et les technologies de smart grid[6]. Elle a notamment développé une technologie de méthanisation en voie épaisse[5].

Basée à Mudaison (Hérault), l'entreprise compte cinq autres agences en France, à Gap, Nantes, Paris, Rodez et Toulouse[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e et f Hubert Vialatte, « Arkolia Energies lève 15 millions d'euros », sur lesechos.fr, (consulté le 17 octobre 2018).
  2. a b et c Hubert Vialatte, « Arkolia Energies finance la construction de 63 centrales solaires en toiture », sur lesechos.fr, (consulté le 17 octobre 2018).
  3. a et b Sylvie Brouillet, « Arkolia Énergies met en service la plus grande centrale solaire "orientable" de France », sur usinenouvelle.com, (consulté le 17 octobre 2018).
  4. « Le financement participatif progresse en France », sur lechodusolaire.fr, (consulté le 3 février 2019).
  5. a et b Anne-Claire Poirier, « Arkolia Energies reprend l’activité renouvelable d’Idex », sur greenunivers.com, (consulté le 18 décembre 2018).
  6. a b et c Sylvie Brouillet, « Arkolia Energies inaugure une ferme solaire de plus de 10 MWc en Ariège », sur usinenouvelle.com, (consulté le 19 janvier 2019).
  7. « Financement : Arkolia Energies, Sun’R, XSEA », sur lechodusolaire.fr, (consulté le 19 novembre 2018).
  8. Sylvie Brouillet, « EDF EN et Arkolia Energies vont développer 84 MW sur deux parcs éoliens dans l'Aveyron et la Lozère », sur usinenouvelle.com, (consulté le 19 janvier 2019).