Elton Brand

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Brand.
Elton Brand Portail du basket-ball
Elton Brand 10.jpg
Elton Brand en novembre 2010
Fiche d’identité
Nom complet Elton Tyron Brand
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Naissance (37 ans)
Cortland, New York
Taille 2,06 m (6 9)
Poids 115 kg (253 lb)
Situation en club
Club actuel Drapeau : États-Unis 76ers de Philadelphie
Numéro 42
Poste Ailier fort
Carrière universitaire ou amateur
1997-1999 Blue Devils de Duke
Draft de la NBA
Année 1999
Position 1er
Franchise Bulls de Chicago
Carrière professionnelle *
Saison Club Moy. pts
1999-2000
2000-2001
2001-2002
2002-2003
2003-2004
2004-2005
2005-2006
2006-2007
2007-2008
2008-2009
2009-2010
2010-2011
2011-2012
2012-2013
2013-2014
2014-2015
2015-2016
Bulls de Chicago
Bulls de Chicago
Clippers de Los Angeles
Clippers de Los Angeles
Clippers de Los Angeles
Clippers de Los Angeles
Clippers de Los Angeles
Clippers de Los Angeles
Clippers de Los Angeles
76ers de Philadelphie
76ers de Philadelphie
76ers de Philadelphie
76ers de Philadelphie
Mavericks de Dallas
Hawks d'Atlanta
Hawks d'Atlanta
76ers de Philadelphie
20,1
20,1
18,2
18,5
20,0
20,0
24,7
20,5
17,6
13,8
13,1
15,0
11,0
07,2
05,7
02,7
04,1
Sélection en équipe nationale **
2002-2006 Drapeau : États-Unis États-Unis

* Points marqués dans chaque club dans le cadre des compétitions nationales et continentales.
** Points marqués pour l’équipe nationale en match officiel.

Elton Tyron Brand dit Elton Brand (né le à Cortland dans l'État de New York) est un joueur de basket-ball américain évoluant aux 76ers de Philadelphie. Il évolue au poste d'ailier fort.

Biographie[modifier | modifier le code]

Carrière lycéenne[modifier | modifier le code]

Brand s'inscrit au lycée de Peekskill où il est immédiatement ajouté à l'effectif de l'équipe première de basket-ball. Il termine avec des moyennes de 40 points et 20 rebonds par match et joue l'AAU basketball avec des futurs joueurs NBA comme Lamar Odom et Ron Artest.

Durant son année sénior, il est régulièrement classé parmi meilleurs lycéens du pays. Il est nommé Mr. Basketball de l'État de New York. Dans le même temps, il devient une sorte de héros à Peekskill puisqu'il aide son équipe à remporter deux championnats d'état.

Énormément sollicité par les universités après ses excellentes années au lycée, il décide de rejointe l'Université de Duke aux côtés d'autres stars lycéennes comme Shane Battier.

Carrière universitaire[modifier | modifier le code]

Durant son année de sophomore (deuxième année universitaire), Brand domine à l'intérieur et l'équipe des Blue Devils de Duke est considérée comme l'une des plus talentueuses de l'histoire récente de la NCAA. Après avoir mené les Blue Devils à la finale du Final Four où ils ont été battus par les Huskies du Connecticut, Brand est nommé consensus National Player of the Year.

Il décide de quitter l'université après deux saisons pour se présenter à la Draft de la NBA.

Carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

Bulls de Chicago (1999-2001)[modifier | modifier le code]

Brand est sélectionné par les Bulls de Chicago en première position de la draft 1999. Brand, William Avery et Corey Maggette sont les premiers joueurs de l'histoire de Duke à quitter l'université plus tôt pour se présenter à la draft. Ils sont tous les trois sélectionnées en 1999.

Dans sa saison de rookie en NBA (première saison), les Bulls réalisent leur plus mauvaise saison de leur histoire, avec seulement 17 victoires pour 65 défaites. Brand est avec son coéquipier Ron Artest (drafté en même temps que lui) l'une des rares satisfactions du club : il enregistre 20,1 points et 10 rebonds de moyenne par match et devient le premier Bull depuis Artis Gilmore en 1979 à réaliser cette performance. En mai 2000, il est co-nommé NBA Rookie of the Year avec l'arrière des Rockets de Houston Steve Francis.

Durant son année de sophomore (deuxième saison), Brand est considéré comme la base d'une nouvelle dynastie pour l'équipe de Chicago. Cette saison, ses statistiques restent quasi inchangées avec 20,1 points, 10,1 rebonds alors que les Bulls s'enfoncent encore un peu plus et ne gagnent que 15 matchs. Il termine également deuxième meilleur rebondeur offensif de la NBA avec 3,9 prises par match.

Clippers de Los Angeles (2001-2008)[modifier | modifier le code]

À la surprise générale, après deux saisons à Chicago, Brand est transféré en juin 2001 par les Bulls aux Clippers de Los Angeles contre Brian Skinner et les droits de Tyson Chandler, tout juste sorti du lycée et sélectionné en seconde position de la Draft 2001 de la NBA par Los Angeles.

Durant la saison 2001-02 il participe au All-Star Game à la suite du désistement de Shaquille O'Neal qui est blessé. Il est ainsi le premier Clipper à être sélectionné à l’événement depuis Danny Manning en 1994.

Ses performances lui valent d'être nommé dans la sélection américaine pour les Championnats du Monde 2002, qui se transforme en déroute : les États-Unis finissent sixième.

Quand Brand devient agent libre en 2003, le Heat de Miami lui fait une offre de 82 000 000 $ sur six ans. Décidé à le conserver, Donald Sterling, le propriétaire des Clippers égale l'offre du Heat et réussit à garder Brand dans l'effectif. Avant cela, le plus grand contrat que Sterling avait signé était de 15 000 000 $ sur cinq ans à Eric Piatkowski en 1998.

En 2006, au prix d'une excellente saison qui le voit terminer septième au classement des meilleurs joueurs de la ligue, Elton Brand emmène les Clippers en playoffs pour la première fois depuis 1997.

Durant la saison 2005-2006, Brand connaît une renaissance personnelle. Il réalise ses records en carrière de points par match (24,7) et de pourcentage de réussite aux tirs (52,7 %). Il permet aux Clippers de terminer la saison à la sixième place de la conférence Ouest avec un bilan de 47 victoires et 35 défaites. En février 2006, il est sélectionné par les coaches pour être parmi les remplaçants de l'équipe de l'ouest du NBA All-Star Game 2006. Il est considéré comme un candidat sérieux au titre de MVP 2006 mais c'est le meneur des Suns de Phoenix, Steve Nash, qui remporte ce trophée en fin de saison. Le 22 avril 2006, Brand joue son premier match en playoffs et marque 21 points contre les Nuggets de Denver. Le 1er mai, il aide son équipe à remporter sa première série en playoffs depuis 1976 alors que les Clippers étaient encore appelés les Braves de Buffalo. Néanmoins, les Clippers s'inclinent au tour suivant, au septième et dernier match de la finale de conférence contre les Suns de Phoenix. Cette saison est la meilleure de l'histoire de la franchise. Brand reçoit le trophée Joe Dumars après avoir été nommé NBA Sportsmanship 2005-2006.

Après sa brillante saison 2005-2006, Brand regresse quelque peu la saison suivante. Sa moyenne de points baisse et les Clippers ne se qualifient pas pour les playoffs.

Brand manque la majorité de la saison 2007-2008 en raison d'une rupture du tendon d'Achille gauche. Toutefois, Brand fait son retour dans l'effectif des Clippers le 2 avril 2008 alors qu'il est absent depuis le début de la saison. Pour son retour, il marque 19 points. Brand joue seulement huit match sur la saison. Brand décide de se désengager de la dernière année de son contrat et devient agent libre. Selon ESPN, les sources ont indiqué que Brand a choisi de mettre un terme à son contrat afin de permettre aux Clippers d'avoir une plus grande flexibilité sur la masse salariale dans l'espoir de renforcer leur effectif. Cela arrive à maturité quand les Warriors de Golden State envoient leur star Baron Davis aux Clippers. En bref, cela donne à la direction des Clippers et aux médias l'assurance que Brand va resigner avec les Clippers.

Sixers de Philadelphie (2008-2012)[modifier | modifier le code]

Elton Brand en décembre 2009

Le 9 juillet 2008, il signe comme free agent, ou agent libre, aux 76ers de Philadelphie, un contrat de 82 000 000 $ sur cinq ans.

Lors de la Saison NBA 2008-2009, il ne joue que 29 matchs ce qui fait un total de 37 rencontres disputées sur les deux dernières saisons.

Le 5 février 2009, il est annoncé que Brand doit subir une intervention chirurgicale de l'épaule pour la blessure qu'il a reçue le 17 décembre 2008. Durant ce match contre les Bucks de Milwaukee, Brand s'est disloqué l'épaule quand il est tombé sur le sol en voulant prendre un rebond. Brand a ensuite été mis sur le banc dans le but de le but de le réinséreer progressivement dans le cinq majeur. Mais, après plus d'un mois sur le banc et seulement six matchs après son retour (durant lesquels sa production a sévèrement diminué), la décision a été d'avancer la date de son opération. Il se fait opérer avec succès le 9 février.

Le 6 juillet 2012, Brand est licencié par les Sixers via une amnesty clause[1],[2].

Mavericks de Dallas (2012-2013)[modifier | modifier le code]

Le 13 juillet 2012, il s'engage avec les Mavericks de Dallas pour une saison et 2,1 millions de dollars[3]. Les Sixers doivent encore 18,2 millions de dollars pour la dernière année de contrat qu'il avait avec Philadelphie.

Il termine la saison 2012-2013 avec des moyennes de 7,2 points, 6,0 rebonds, 1,3 contres et 1,0 passes décisives en 21,2 minutes par match. Il dispute 72 rencontres dont 18 en tant que titulaire. Les Mavericks finissent la saison avec un bilan de 41 victoires et 41 défaites et manquent les playoffs pour la première fois depuis la saison 1999-2000.

Hawks d'Atlanta (2013-2014)[modifier | modifier le code]

Le 15 juillet 2013, il signe aux Hawks d'Atlanta pour une saison[4].

Le 23 septembre 2014, il resigne avec les Hawks pour une saison[5] et change son numéro de maillot qu'il portait depuis longtemps pour le numéro 7.

Retour chez les 76ers (depuis février 2016)[modifier | modifier le code]

Le 11 août 2015, Brand annonce qu'il prend sa retraite de basketteur[6]. Toutefois, le 4 janvier 2016, il sort de sa retraite pour revenir en NBA, convaincu par son entraîneur de Duke Mike Krzyzewski. Ce jour-là, il signe avec les 76ers de Philadelphie où il revient après y avoir joué entre 2008 et 2012[7]. Le 26 janvier, il est sur la feuille de match pour la première fois mais il ne participe pas au match contre les Suns de Phoenix. Le 4 mars, il fait ses débuts de saison avec les 76ers, jouant son premier match depuis le 20 mai 2015. En 13 minutes de jeu, en tant que remplaçant, il termine le match avec huit points et quatre points lors de la défaite 112 à 102 chez le Heat de Miami. Le 12 mars, il marque 10 points contre les Pistons de Détroit, marquant 10 points ou plus pour la première fois depuis le 14 avril 2014. Le 27 mars, il marque de nouveau 10 points lors de la défaite chez les Warriors de Golden State. Deux jours plus tard, il marque sept points et prend neuf rebonds, son record de la saison, lors de la défaite chez les Hornets de Charlotte ; il devient le 51e joueur dans l'histoire de la NBA à atteindre les 9 000 rebonds en carrière.

Statistiques en NBA[modifier | modifier le code]

Saison régulière[modifier | modifier le code]

Légende :

Recrue de l'année (Rookie of the Year)

gras = ses meilleures performances

Saison Équipe Match. 5 Dép Min. % Tirs % 3pts % LF Rbds/m Pass./m BV/m Ctrs/m Pts/m
1999-2000 Chicago 81 80 37,0 48,2 0,0 68,5 10,00 1,91 0,81 1,63 20,09
2000-2001 Chicago 74 74 39,3 47,6 0,0 70,8 10,08 3,24 0,96 1,59 20,14
2001-2002 LA Clippers 80 80 37,8 52,7 0,0 74,2 11,56 2,39 1,00 2,04 18,16
2002-2003 LA Clippers 62 61 39,6 50,2 0,0 68,5 11,32 2,53 1,15 2,55 18,48
2003-2004 LA Clippers 69 68 38,7 49,3 0,0 77,3 10,35 3,29 0,93 2,23 19,99
2004-2005 LA Clippers 81 81 37,0 50,3 0,0 75,2 9,51 2,57 0,77 2,09 20,02
2005-2006 LA Clippers 79 79 39,2 52,7 33,3 77,5 10,00 2,63 1,03 2,54 24,72
2006-2007 LA Clippers 80 80 38,5 53,3 100,0 76,1 9,30 2,94 0,96 2,24 20,52
2007-2008 LA Clippers 8 6 34,2 45,6 0,0 78,7 8,00 2,00 0,38 1,88 17,62
2008-2009 Philadelphie 29 23 31,7 44,7 0,0 67,6 8,76 1,28 0,59 1,55 13,76
2009-2010 Philadelphie 76 57 30,2 48,0 0,0 73,8 6,07 1,43 1,08 1,05 13,11
2010-2011 Philadelphie 81 81 34,7 51,2 0,0 78,0 8,35 1,48 1,14 1,31 15,02
2011-2012 Philadelphie 60 60 28,9 49,3 0,0 73,3 7,15 1,62 0,97 1,63 10,95
2012-2013 Dallas 72 18 21,2 47,3 0,0 71,0 5,97 0,97 0,71 1,28 7,19
2013-2014 Atlanta 73 15 19,4 53,9 0,0 64,9 4,95 1,01 0,55 1,21 5,74
2014-2015 Atlanta 36 4 13,5 44,2 0,0 52,2 2,78 0,61 0,47 0,69 2,67
2015-2016 Philadelphie 16 1 13,0 43,1 0,0 88,9 3,81 1,06 0,56 0,50 4,38
Carrière 1 057 868 33,0 50,0 9,5 73,6 8,55 2,07 0,89 1,73 15,92

Note: *La saison 2011-2012 a été réduite respectivement à 66 matchs en raison d'un Lock out.
Dernière modification le 9 avril 2016

Playoffs[modifier | modifier le code]

Saison Équipe Match. 5 Dép Min. % Tirs % 3pts % LF Rbds/m Pass./m BV/m Ctrs/m Pts/m
2006 LA Clippers 12 12 43,1 55,1 0,0 75,0 10,25 4,00 0,92 2,58 25,42
2011 Philadelphie 5 5 37,0 54,8 0,0 76,9 8,40 0,60 0,40 1,20 15,60
2012 Philadelphie 13 13 27,4 46,5 0,0 62,5 4,85 0,54 0,85 1,54 8,62
2014 Atlanta 7 0 11,6 16,7 0,0 80,0 3,29 0,86 0,14 0,86 1,14
2015 Atlanta 3 0 1,3 0,0 0,0 50,0 0,33 0,00 0,00 0,00 0,33
Carrière 40 30 28,6 51,6 0,0 71,9 6,30 1,60 0,62 1,57 12,60

Records personnels sur une rencontre en NBA[modifier | modifier le code]

Les records personnels d'Elton Brand, officiellement recensés par la NBA sont les suivants[8] :

Elton Brand en novembre 2013
Type de statistique Saison régulière Playoffs
Record Adversaire Date Record Adversaire Date
Points 44 Wizards de Washington
Grizzlies de Memphis

40 @ Suns de Phoenix
Paniers marqués 18 @ Pacers de l'Indiana 18 @ Suns de Phoenix 8 mai 2006
Paniers tentés 26 @ Raptors de Toronto
Grizzlies de Memphis

10 février 2006
26 @ Suns de Phoenix
Paniers à 3 points réussis 1 @ Bucks de Milwaukee
Rockets de Houston

Paniers à 3 points tentés 1 21 fois 1 Suns de Phoenix
Lancers francs réussis 15 Jazz de l'Utah 13 @ Suns de Phoenix
Lancers francs tentés 19 @ Lakers de Los Angeles 17 @ Suns de Phoenix 16 mai 2006
Rebonds offensifs 12 @ 76ers de Philadelphie
@ Warriors de Golden State

7 @ Suns de Phoenix 16 mai 2006
22 mai 2006
Rebonds défensifs 16 @ Grizzlies de Memphis
Spurs de San Antonio

11 Nuggets de Denver
Rebonds totaux 23 @ Grizzlies de Memphis
@ Warriors de Golden State
25 février 2002
14 avril 2003
15 @ Suns de Phoenix 16 mai 2006
Passes décisives 10 @ Pacers de l'Indiana 8 Suns de Phoenix
14 mai 2006
Interceptions 5 3 fois 3 @ Suns de Phoenix
Contres 8 4 fois 5 3 fois
Balles perdues 9 @ Raptors de Toronto 5 @ Nuggets de Denver
Minutes jouées 55 @ Hornets de Charlotte 54 @ Suns de Phoenix 16 mai 2006

Palmarès[modifier | modifier le code]

Sélection nationale[modifier | modifier le code]

Distinctions personnelles[modifier | modifier le code]

Salaires[modifier | modifier le code]

Année Équipe Salaire
1999-2000 Bulls 3 375 960 $
2000-2001 Bulls 3 629 160 $
2001-2002 Clippers 3 493 680 $
2002-2003 Clippers 3 755 640 $
2003-2004 Clippers 10 960 000 $
2004-2005 Clippers 12 056 000 $
2005-2006 Clippers 13 152 000 $
2006-2007 Clippers 14 248 000 $
2007-2008 Clippers 15 344 000 $
2008-2009 76ers 13 757 844 $
2009-2010 76ers 14 858 471 $
2010-2011 76ers 15 959 099 $
2011-2012* 76ers 17 059 727 $
2012-2013 76ers 16 059 854 $
2012-2013 Mavericks 2 100 000 $
2013-2014 Hawks 4 000 000 $
2014-2015 Hawks 2 000 000 $
Total Gains 167 338 631 $
2015-2016 76ers 890 693 $

Note : * En 2011, le salaire moyen d'un joueur évoluant en NBA est de 5 150 000 $[9].

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Transactions: 2012-13 season », NBA (consulté le 9 juillet 2012)
  2. Alain Mattei, « Sixers : Elton Brand coupé », sur Basket USA,‎
  3. « Info Basket USA : Elton Brand arrive à Dallas ! », sur Basket USA,‎
  4. Fabrice Auclert, « Elton Brand a choisi Atlanta », sur Basket USA,‎
  5. Arnaud Gelb, « Elton Brand prolonge à Atlanta », sur Basket USA,‎
  6. Jeremy Le Bescont, « Elton Brand tire sa révérence », sur Basket USA,‎
  7. Arnaud Gelb, « Elton Brand : « Je ne viens pas ici pour prendre Jahlil Okafor par la main » », sur Basket USA,‎
  8. (en) « Elton Brand : Career Stats and Totals », sur nba.com (consulté le 9 avril 2016)
  9. Fabrice Auclert, « Le salaire moyen d’un joueur NBA est de 5.15 millions de dollars », sur basketusa.com,‎ (consulté en 2012)

Liens externes[modifier | modifier le code]