Jrue Holiday

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Holiday.

Jrue Holiday
Image illustrative de l’article Jrue Holiday
Jrue Holiday en janvier 2014
Fiche d’identité
Nom complet Jrue Randall Holiday
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Naissance (29 ans)
Chatsworth, Californie
Taille 1,93 m (6 4)
Poids 93 kg (205 lb)
Surnom JHolla, The Jruth, Kung fu Jrue
Situation en club
Club actuel Drapeau : États-Unis Pelicans de La Nouvelle-Orléans
Numéro 11
Poste Meneur / Arrière
Carrière universitaire ou amateur
2008-2009 Bruins d'UCLA
Draft de la NBA
Année 2009
Position 17e
Franchise 76ers de Philadelphie
Carrière professionnelle *
SaisonClubMoy. pts
2009-2010
2010-2011
2011-2012
2012-2013
2013-2014
2014-2015
2015-2016
2016-2017
2017-2018
2018-2019
76ers de Philadelphie
76ers de Philadelphie
76ers de Philadelphie
76ers de Philadelphie
Pelicans de La Nouvelle-Orléans
Pelicans de La Nouvelle-Orléans
Pelicans de La Nouvelle-Orléans
Pelicans de La Nouvelle-Orléans
Pelicans de La Nouvelle-Orléans
Pelicans de La Nouvelle-Orléans
08,0
14,0
13,5
17,7
14,3
14,8
16,8
15,5
19,0
21,2

* Points marqués dans chaque club dans le cadre de la saison régulière du championnat national.

Jrue Holiday, né le 12 juin 1990 à Chatsworth en Californie, est un basketteur américain évoluant aux postes de meneur et d'arrière.

Carrière universitaire[modifier | modifier le code]

Il joue en universitaire pour les Bruins de l'université d'UCLA.

Carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

76ers de Philadelphie (2009-2013)[modifier | modifier le code]

Holiday sous le maillot des Sixers.

Il est drafté par les 76ers de Philadelphie à la 17e position du premier tour de la Draft 2009 de la NBA[1].

En mars 2010, Louis Williams se blesse et Holiday devient de le meneur titulaire de l'équipe.

Le 2 février 2011, lors de la victoire des siens contre les Cavaliers de Cleveland, Holiday signe son premier triple-double de sa carrière avec 11 points, 10 rebonds et 11 passes décisives.

Le 31 octobre 2012, alors qu'il souhaitait prolongeait pour le maximum[2], il prolonge son contrat pour 41 millions de dollars sur quatre ans[3]. Le 12 décembre, il se fait une entorse du pied[4].

Le 2 janvier 2013, contre les Suns de Phoenix, il réalise le second triple-double de sa carrière.

En février 2013, il participe, pour la première fois de sa carrière, au All-Star Game.

En avril, il avoue être épuisé physiquement et mentalement[5]. En mai, il souhaite que Michael Curry soit le futur coach des 76ers[6].

Pelicans de La Nouvelle-Orléans (2013-présent)[modifier | modifier le code]

Le 27 juin 2013, il est transféré aux Pelicans de La Nouvelle-Orléans en échange du 6e choix de la draft, Nerlens Noel[7]. Impatient de débuter avec les Pelicans[8], il croit beaucoup au potentiel de sa nouvelle équipe[9]. En janvier 2014, il est victime d'une fracture de fatigue du tibia droit[10]. Le 28 février, il se fait opérer du tibia droit et manque ainsi le reste de la saison[11].

Le 5 janvier 2015, contre les Wizards de Washington, Holiday passe le cap des 5000 points en carrière. Le 18 février 2015, il doit manquer trois semaines de compétition après avoir aggravé sa blessure à la jambe droite[12]. Il revient sur les terrains beaucoup plus tard que prévu, le 10 avril 2015, après avoir manqué 41 matches, dans un match où il est remplaçant contre les Suns de Phoenix.

Le 9 mars 2016, Holiday bat son record de points en carrière avec 38 unités contre les Hornets de Charlotte. Le 29 mars, il met un terme à sa saison suite à une fracture de la paroi orbitale intérieure droite[13].

En septembre 2016, il décide de mettre sa carrière entre parenthèses pour être aux côtés de sa femme, atteinte d'une tumeur du cerveau, durant la naissance de leur premier enfant[14]. Le 18 novembre 2016, Holiday commence sa saison après avoir manqué les 12 premiers matches des Pelicans alors qu'il était en congés pour s'occuper de sa femme ; en 23 minutes de jeu en étant remplaçant, il marque 21 points (à 8 sur 14 aux tirs) dans la victoire 113 à 101 contre les Trail Blazers de Portland[15]. Le 23 janvier 2017, il marque 33 points et distribue 10 passes décisives dans la victoire 124 à 122 contre les Cavaliers de Cleveland.

Le 6 juillet 2017, Holiday prolonge son contrat avec les Pelicans pour 126 millions de dollars sur cinq ans[16]. Le 9 novembre, il réalise son meilleur match du début de saison avec 34 points et 11 passes décisives dans la défaite 122 à 118 chez les Raptors de Toronto. Le 4 décembre, il marque 34 points dans la défaite 125 à 115 chez les Warriors de Golden State. Le 10 décembre, il marque cinq paniers à trois points dans la quatrième quart-temps durant lequel il marque 19 de ses 34 points, aidant les Pelicans à battre les 76ers de Philadelphie 131 à 124[17]. Le lendemain, il réalise son nouveau match référence de la saison avec 37 points dans la défaite 130 à 123 chez les Rockets de Houston. Le 25 février 2018, il marque 28 de ses 36 points durant la première mi-temps pour aider les Pelicans à battre les Bucks de Milwaukee 123 à 121 après prolongation. Le 6 mars, il marque 19 points et distribue 7 passes décisives dans la victoire 121 à 116 contre les Clippers de Los Angeles. Le 27 mars, il termine la rencontre avec un triple-double (21 points, 11 passes décisives et 11 rebonds) dans la victoire 107 à 103 chez les Trail Blazers de Portland. Lors du match 2 du premier tour des playoffs 2018 contre les Trail Blazers de Portland, Holiday bat son record de points en playoffs avec 33 points pour aider La Nouvelle-Orléans à mener à la série 2 matches à 0 avec un succès 111 à 102. Lors du match 4, Holiday marque 41 points et contribue à la qualification des Pelicans au tour suivant avec une quatrième victoire sur le score de 131 à 123. Les Pelicans perdent ensuite en cinq matches chez les Warriors de Golden State au second tour, avec Holiday qui termine le match 5 avec un triple-double à 27 points, 10 rebonds et 11 passes décisives malgré la défaite 113 à 104.

Le 7 novembre 2018, Holiday totalise 17 points, 10 rebonds et 9 passes décisives dans la victoire 107 à 98 contre les Bulls de Chicago. Il passe le cap des 2000 passes décisives en carrière à sa cinquième passe du match. Le 12 novembre, il marque 29 points et distribue 14 passes décisives (son meilleur total de la saison) dans la victoire 126 à 110 contre les Raptors de Toronto. Le 3 décembre, il réalise ses records de la saison avec 32 points et 14 passes décisives dans la défaite 129 à 126 chez les Clippers de Los Angeles. Le 9 décembre, il marque 37 points dans la victoire 116 à 108 contre les Pistons de Détroit. Le 29 janvier, il termine la rencontre avec 19 points, huit passes décisives, six rebonds et six contres (son record en carrière) dans la victoire 121 à 116 contre les Rockets de Houston, devenant le premier meneur dans l'histoire de la NBA à terminer une rencontre avec au moins 17 points, six rebonds, sept passes décisives et six contres dans un match[18]. Le 7 mars 2019, il souffre d'une blessure abdominale et doit manquer quelques rencontres[19]. Le 26 mars 2019, après trois semaines d'absence, il doit subir une intervention chirurgicale pour réparer sa lésion musculaire abdominale et met un terme à sa saison[20].

Statistiques[modifier | modifier le code]

Universitaires[modifier | modifier le code]

Saison Équipe Match. 5 Dép Min. % Tirs % 3pts % LF Rbds/m Pass./m BV/m Ctrs/m Pts/m
2008-2009 UCLA 35 35 27,1 45,0 30,7 72,1 3,74 3,69 1,60 0,54 8,43
Total 35 35 27,1 45,0 30,7 72,1 3,74 3,69 1,60 0,54 8,43

Professionnelles[modifier | modifier le code]

Saison régulière[modifier | modifier le code]

Légende : gras = ses meilleures performances

Saison Équipe Match. 5 Dép Min. % Tirs % 3pts % LF Rbds/m Pass./m BV/m Ctrs/m Pts/m
2009-2010 Philadelphie 73 51 24,2 44,2 39,0 75,6 2,62 3,84 1,08 0,25 8,04
2010-2011 Philadelphie 82 82 35,4 44,6 36,5 82,3 4,05 6,46 1,46 0,35 13,96
2011-2012* Philadelphie 65 65 33,8 43,2 38,0 78,3 3,26 4,46 1,58 0,28 13,52
2012-2013 Philadelphie 78 78 37,5 43,1 36,8 75,2 4,22 8,01 1,58 0,41 17,73
2013-2014 La Nouvelle-Orléans 34 34 33,6 44,7 39,0 81,0 4,18 7,88 1,65 0,35 14,32
2014-2015 La Nouvelle-Orléans 40 37 32,6 44,6 37,8 85,5 3,38 6,85 1,57 0,57 14,80
2015-2016 La Nouvelle-Orléans 65 23 28,2 43,9 33,6 84,3 3,00 6,02 1,35 0,34 16,75
2016-2017 La Nouvelle-Orléans 67 61 32,7 45,4 35,6 70,8 3,94 7,28 1,49 0,66 15,36
2017-2018 La Nouvelle-Orléans 81 81 36,1 49,4 33,7 78,6 4,51 6,00 1,52 0,79 18,98
2018-2019 La Nouvelle-Orléans 67 67 35,9 47,2 32,5 76,8 4,99 7,73 1,63 0,81 21,19
Total 652 579 33,1 45,2 35,5 78,4 3,83 6,37 1,48 0,48 15,56
All-Star Game 1 0 15,3 50,0 0,0 0,0 2,00 1,00 2,00 0,00 6,00

Note: * Cette saison a été réduite de 82 à 66 matchs en raison du Lock out.
Dernière modification le 28 mars 2019

Playoffs[modifier | modifier le code]

Saison Équipe Match. 5 Dép Min. % Tirs % 3pts % LF Rbds/m Pass./m BV/m Ctrs/m Pts/m
2011 Philadelphie 5 5 37,6 41,4 52,4 80,0 3,80 5,60 2,00 0,40 14,20
2012 Philadelphie 13 13 38,0 41,3 40,8 86,4 4,69 5,15 1,54 0,62 15,85
2015 La Nouvelle-Orléans 3 0 18,2 36,8 25,0 100,0 1,00 4,33 0,67 0,33 6,33
2018 La Nouvelle-Orléans 9 9 38,7 51,8 32,0 70,0 5,67 6,33 1,11 0,56 23,67
Total 30 27 36,2 45,3 38,7 80,6 4,47 5,50 1,40 0,53 16,97

Dernière mise à jour le 9 mai 2018

Records personnels sur une rencontre de NBA[modifier | modifier le code]

Les records personnels de Jrue Holiday, officiellement recensés par la NBA sont les suivants[21] :

Type de statistique Saison régulière Playoffs
Record Adversaire Date Record Adversaire Date
Points 38 Hornets de Charlotte 41 Trail Blazers de Portland
Paniers marqués 16 3 fois 15 Trail Blazers de Portland 21 avril 2018
Paniers tentés 31 @ Bucks de Milwaukee 24 @ Trail Blazers de Portland
@ Warriors de Golden State

Paniers à 3 points réussis 6 @ Cavaliers de Cleveland
@ Pistons de Détroit

4 Heat de Miami
@ Celtics de Boston

Paniers à 3 points tentés 13 @ Bulls de Chicago 9 @ Warriors de Golden State 1er mai 2018
Lancers francs réussis 10 Timberwolves du Minnesota 9 Trail Blazers de Portland 21 avril 2018
Lancers francs tentés 12 @ Nets de Brooklyn
Spurs de San Antonio

12 Trail Blazers de Portland 21 avril 2018
Rebonds offensifs 4 10 fois 3 4 fois
Rebonds défensifs 9 4 fois 10 @ Warriors de Golden State
Rebonds totaux 12 Pacers de l'Indiana 10 @ Warriors de Golden State 8 mai 2018
Passes décisives 17 @ Clippers de Los Angeles 11 @ Warriors de Golden State 8 mai 2018
Interceptions 7 Hawks d'Atlanta 5 @ Celtics de Boston
Contres 6 @ Rockets de Houston 2 4 fois
Balles perdues 9 @ Timberwolves du Minnesota
@ Pistons de Détroit

7 Trail Blazers de Portland 21 avril 2018
Minutes jouées 49 @ Bulls de Chicago 46 @ Warriors de Golden State 1er mai 2018

Palmarès[modifier | modifier le code]

Distinctions personnelles[modifier | modifier le code]

Universitaires
  • Pac-10 All-Freshman Team (2009)
  • Gatorade National Player of the Year (2008)
  • McDonald's All-American (2008)
  • First-team Parade All-American (2008)
  • California Mr. Basketball (2008)
Professionnelles

Vie privée[modifier | modifier le code]

Jrue Holiday épouse la footballeuse Lauren Cheney le 4 juillet 2013[22].

Il est le frère de Justin Holiday et d'Aaron Holiday, tous deux basketteurs passés par la NBA.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Lequipe.fr, « Les résultats du premier tour », (consulté le 3 mai 2010)
  2. Alain Mattei, « Sixers : Jrue Holiday veut prolonger pour le maximum », sur Basket USA,
  3. « Sixers : Jrue Holiday prolonge pour 41 millions », sur Basket USA,
  4. Alain Mattei, « Sixers : entorse du pied pour Jrue Holiday », sur Basket USA,
  5. Elliot Bojman, « Jrue Holiday épuisé physiquement et mentalement », sur Basket USA,
  6. Jonathan Demay, « Jrue Holiday milite pour Michael Curry comme coach des Sixers », sur Basket USA,
  7. Dimitri Kucharczyk, « Nerlens Noel envoyé à Philadelphia en échange de Jrue Holiday ! », sur Basket USA,
  8. Elliot Bojman, « Jrue Holiday impatient de débuter avec les Pelicans », sur Basket USA,
  9. Elliot Bojman, « Jrue Holiday croit beaucoup au potentiel des Pelicans », sur Basket USA,
  10. Dimitri Kucharczyk, « Jrue Holiday victime d’une fracture du tibia ! », sur Basket USA,
  11. Fabrice Auclert, « Saison terminée pour Jrue Holiday », sur Basket USA,
  12. Jeremy Le Bescont, « New Orleans Pelicans : Jrue Holiday a aggravé sa blessure », sur Basket USA, (consulté le 27 mars 2019)
  13. Jeremy Le Bescont, « New Orleans : saison terminée pour Ryan Anderson, Jrue Holiday et Alonzo Gee ! », sur Basket USA, (consulté le 27 mars 2019)
  14. Fabrice Auclert, « Jrue Holiday met sa carrière au second plan », sur Basket USA, (consulté le 27 mars 2019)
  15. Jonathan Demay, « Jrue Holiday redonne le sourire aux Pelicans », sur Basket USA, (consulté le 27 mars 2019)
  16. Dimitri Kucharczyk, « Jrue Holiday reste aux Pelicans pour 126 millions de dollars sur cinq ans », sur Basket USA, (consulté le 27 mars 2019)
  17. Romain Davesne, « Holiday allume le feu face aux Sixers », sur Basket USA, (consulté le 27 mars 2019)
  18. Simon Stéphan, « Jrue Holiday s’était déguisé en Anthony Davis », sur Basket USA, (consulté le 27 mars 2019)
  19. Jeremy Le Bescont, « New Orleans perd Jrue Holiday », sur Basket USA, (consulté le 27 mars 2019)
  20. Jonathan Demay, « Saison terminée pour Jrue Holiday », sur Basket USA, (consulté le 27 mars 2019)
  21. (en) « Jrue Holiday : Career Stats and Totals », sur nba.com (consulté le 13 avril 2016)
  22. (en) USWNT's Lauren Cheney marries NBA star Jrue Holiday

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Ressources relatives au sportVoir et modifier les données sur Wikidata :