Danilo Gallinari

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Danilo Gallinari Portail du basket-ball
Danilo Gallinari.jpg
Danilo Gallinari en août 2012
Fiche d’identité
Nom complet Danilo Gallinari
Nationalité Drapeau de l'Italie Italie
Naissance (26 ans)
Sant'Angelo Lodigiano, Italie
Taille 2,08 m (6 10)
Poids 102 kg (224 lb)
Surnom Gallo
Situation en club
Club actuel Drapeau : États-Unis Nuggets de Denver
Numéro 8
Poste Ailier
Draft NBA
Année 2008
Position 6e
Franchise Knicks de New York
Carrière professionnelle *
Saison Club Moy. pts
2003-2004
2004-2005
2005
2005-2006
2006-2007
2007-2008
2008-2009
2009-2010
2010-2011
2010-2011
2011
2011-2012
2012-2013
2013-2014
2014-2015
Casalpusterlengo
Casalpusterlengo
Olimpia Milano
Pavie (prêt)
Olimpia Milano
Olimpia Milano
Knicks de New York
Knicks de New York
Knicks de New York
Nuggets de Denver
Olimpia Milan
Nuggets de Denver
Nuggets de Denver
Nuggets de Denver
Nuggets de Denver
-
-
-
14,3
10,9
17,5
06,1
15,1
15,9
14,7
10,9
15,2
16,2
DNP
12,4
Sélection en équipe nationale **
2006- Drapeau : Italie Italie

* Points marqués dans chaque club dans le cadre des compétitions nationales et continentales.
** Points marqués pour l’équipe nationale en match officiel.

Danilo Gallinari, basketteur professionnel italien né le à Sant'Angelo Lodigiano, dans la province de Lodi en Lombardie, évoluant au poste d'ailier dans l'équipe des Nuggets de Denver en NBA.

Biographie[modifier | modifier le code]

Danilo Gallinari est le fils de Vittorio Gallinari, qui fut également un basketteur professionnel.

Il débute en 2e division italienne à l'âge de 16 ans. Deux ans plus tard, en 2006, il rejoint l'Olimpia Milan, l'une des plus grosses équipes de l'élite italienne.

Il se présente à la draft NBA 2008. Il est choisi en sixième position par les Knicks de New York, dont le nouvel entraîneur, Mike D'Antoni, fut un coéquipier de son père. Il a qualifié l'Italien de « meilleur shooteur » qu'il ait vu. Il est considéré comme un grand espoir du basket italien.

Ses débuts en Italie[modifier | modifier le code]

Après avoir évolué en amateur dans les équipes de Livourne et de Lodi, il débute sa carrière professionnelle à Casalpusterlengo en deuxième division italienne à seulement 16 ans. En 2005, il rejoint l'Olimpia Milano une des plus importantes équipes du championnat italien, mais il est néanmoins prêté à l'Edimes Pavia où malgré une blessure il est reconnu comme le meilleur joueur de Lega Due inscrivant 14 points de moyenne par match.

À partir de la saison 2006/2007, il intègre pleinement le groupe de l'Olimpia Milano. Sa première saison à Milan est très prometteuse. En effet, il reçoit le prix de meilleur joueur de moins de 22 ans avec 10,9 points, 4 rebonds de moyenne par match en saison régulière durant laquelle son équipe atteint les playoffs.

La saison 2007/2008 est celle de la consécration pour Danilo Gallinari. Au niveau national, il porte ses statistiques à 17,5 points, 5,6 rebonds et 1,3 passes de moyenne par match qui lui valent d'être reconnu meilleur joueur de saison régulière de Lega A devant Gianmarco Pozzecco et Shaun Stonerook. Même réussite au niveau européen. En effet pour sa première participation en Euroligue, avec 14,9 points et 4,2 rebonds de moyenne par match il reçoit le Rising Star Trophy, récompense attribuée au meilleur joueur de moins de 22 ans de la compétition, bien que son équipe soit éliminée au premier tour.

À la suite de ces belles performances, il décide de quitter le championnat italien et le , il se déclare éligible pour la Draft NBA 2008.

NBA[modifier | modifier le code]

Knicks de New York (2008-2011)[modifier | modifier le code]

Gallinari en octobre 2009

Le , à la Draft NBA, il est choisi en sixième position lors de la draft 2008 par les Knicks de New York de Mike D'Antoni. Bien qu'il soit le seul européen dans les dix-neuf premiers choix de la draft, il est sifflé par le public présent au Madison Square Garden. Les supporters des Knicks, agacés par les mauvaises prestations de leur équipe durant les années précédentes, aurait préféré un joueur américain à cause de la difficulté d'intégration en NBA des joueurs issus de l'Euroligue. Cependant lors de sa première conférence de presse, Danilo Gallinari déclare : « Ce sera à moi de mériter les applaudissements des supporters. Je suis très heureux. New York me rappelle Milan, c'était la meilleure solution pour moi. ». Il justifie le choix de porter le numéro 8 par : « Je suis né le alors le choix du numéro de maillot est une évidence ».

Malheureusement sa première saison américaine est gâchée par les blessures qui le tiennent loin des parquets durant la majeure partie de la saison. Néanmoins, malgré une préparation compliquée par des problèmes au dos, le 30 octobre 2008 il fait ses débuts en NBA à Miami contre le Heat de Miami. Mais après seulement deux matchs disputés, l'aggravation de ses problèmes de dos vont longtemps l'empêcher de rejouer. Il fait son retour le 17 janvier 2009 face aux 76ers de Philadelphie inscrivant 6 points, 1 rebond et 1 passe en 16 minutes. Sa jeunesse et ses blessures l'empêchent d'être considéré comme un titulaire lors de cette première saison en NBA où les Knicks terminent en fin de classement de la Conférence Est.

La saison 2009/10 s'annonce elle beaucoup plus prometteuse pour Danilo Gallinari. Malgré un début de saison catastrophique pour les Knicks de New York, l'Italien semble s'être adapté au championnat américain. En effet, dès les premières rencontres il enchaîne les bonnes prestations et gagne vite sa place de titulaire stable. Pour preuve, le 31 octobre 2009 il établit avec 30 points son meilleur score en carrière (en anglais carreer high) face aux 76ers de Philadelphie.

Nuggets de Denver (depuis 2011)[modifier | modifier le code]

Gallinari en janvier 2013

Le 22 février 2011, il est envoyé aux Nuggets de Denver dans le cadre du transfert de Carmelo Anthony[1].

Le 20 septembre 2011, il rejoint l'Olimpia Milan en attendant la fin du lock-out de la NBA[2].

Le 25 janvier 2012, il signe une extension de contrat avec les Nuggets.

Le 5 avril 2013, Gallinari annonce qu'il va manquer la fin de la saison 2012-2013 à cause d'une déchirure au ménisque. Cette même blessure l'empêche de participer à la saison 2013-2014.

Le 29 octobre 2014, Gallinari fait son retour avec les Nuggets et termine le match avec 7 points à 1 sur 8 aux tirs, trois rebonds, deux passes décisives et une interception lors du match d'ouverture où les Nugget se sont imposés 89 à 79 contre les Pistons de Détroit. Le 21 décembre 2014, il rechute et doit se refaire opérer du ménisque[3]. Toutefois, il revient dans la compétition le 23 janvier 2015 contre les Celtics de Boston[4]. Le 22 mars 2015, Gallinari bat son record de points en carrière avec 40 points à 12 sur 21 aux tirs lors de la victoire des siens 119 à 100 contre le Magic d'Orlando[5]. Il bat rapidement ce record en marquant 47 points le 10 avril 2015 lors de la défaite après deux prolongations contre les Mavericks de Dallas[6].

Le 21 juillet 2015, il prolonge aux Nuggets pour deux ans et 34 millions de dollars[7].

Équipe nationale[modifier | modifier le code]

Le parcours de Danilo Gallinari avec l'équipe nationale italienne a été conditionné par ses blessures qui lui ont empêché de prendre part aux rendez-vous importants. À noter notamment son absence à le Championnat d'Europe de basket-ball 2007 et aux qualifications pour le Championnat d'Europe de basket-ball 2009.

Records personnels sur une rencontre NBA[modifier | modifier le code]

Les records personnels de Danilo Gallinari, officiellement recensés par la NBA sont les suivants[8] :

Type de statistique Saison régulière Playoffs
Record Adversaire Date Record Adversaire Date
Points 47 Mavericks de Dallas 20 Lakers de Los Angeles
Paniers marqués 15 Mavericks de Dallas 10 avril 2015 9 Lakers de Los Angeles 6 mai 2012
Paniers tentés 23 @ Mavericks de Dallas
Mavericks de Dallas

10 avril 2015
18 @ Lakers de Los Angeles
Paniers à 3 points réussis 8 Sixers de Philadelphie 3 Thunder d'Oklahoma City
Paniers à 3 points tentés 16 Sixers de Philadelphie 31 octobre 2009 6 Lakers de Los Angeles
Lancers francs réussis 18 @ Knicks de New York 7 Lakers de Los Angeles
Lancers francs tentés 20 @ Knicks de New York 21 janvier 2012 8 Lakers de Los Angeles 4 mai 2012
Rebonds offensifs 4 @ Lakers de Los Angeles
@ Cavaliers de Cleveland

4 @ Lakers de Los Angeles 1er mai 2012
Rebonds défensifs 11 @ Sixers de Philadelphie 6 Thunder d'Oklahoma City 25 avril 2011
Rebonds totaux 13 @ Sixers de Philadelphie 4 février 2011 8 @ Lakers de Los Angeles 1er mai 2012
Passes décisives 8 @ Warriors de Golden State
@ Pacers de l'Indiana

7 Lakers de Los Angeles 10 mai 2012
Interceptions 5 Lakers de Los Angeles 2 @ Thunder d'Oklahoma City
Contres 4 @ Wizards de Washington
Rockets de Houston

1 4 fois
Balles perdues 7 Sixers de Philadelphie 4 @ Lakers de Los Angeles
Minutes jouées 52 @ Pistons de Détroit
@ Knicks de New York

21 janvier 2012
37 @ Thunder d'Oklahoma City
@ Lakers de Los Angeles
20 avril 2011

Palmarès[modifier | modifier le code]

  • Italian League MVP (2008)
  • Euroleague Rising Star (2008)

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Knicks Acquire Four-Time All-Star Carmelo Anthony », www.nba.com,‎ (consulté le 23 février 2011)
  2. « Gallinari vers Milan, Kobe Bryant à Bologne? », sur opl.fr, 20 septembre 2011.
  3. Fabrice Auclert, « Danilo Gallinari : la rechute ! », sur basketusa.com,‎ (consulté le 21 juillet 2015)
  4. Arnaud Gelb, « Danilo Gallinari de retour dans deux semaines ? », sur basketusa.com,‎ (consulté le 21 juillet 2015)
  5. Jonathan Demay, « Le MVP de la nuit : Danilo Gallinari (40 points, record en carrière) », sur basketusa.com,‎ (consulté le 21 juillet 2015)
  6. Dimitri Kucharczyk, « Le record en carrière de Danilo Gallinari (47 points à 15/23 aux tirs) », sur basketusa.com,‎ (consulté le 21 juillet 2015)
  7. Fabrice Auclert, « Denver : 34 milions de dollars sur deux ans pour Danilo Gallinari », sur basketusa.com,‎ (consulté le 21 juillet 2015)
  8. (en) « Danilo Gallinari : Career Stats and Totals », sur nba.com (consulté le 15 avril 2015)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :