Harrison Barnes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Barnes.
Harrison Barnes Portail du basket-ball
Harrison Barnes warms up.jpg
Harrison Barnes en mars 2013
Fiche d’identité
Nom complet Harrison Bryce-Jordan Barnes
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Naissance (23 ans)
Ames, Iowa
Taille 2,03 m (6 8)
Poids 102 kg (224 lb)
Surnom The Black Falcon[1]
Situation en club
Club actuel Drapeau : États-Unis Warriors de Golden State
Numéro 40
Poste Ailier
Carrière universitaire ou amateur
2010-2012 Tar Heels de Caroline du Nord
Draft NBA
Année 2012
Position 7e
Franchise Warriors de Golden State
Carrière professionnelle *
Saison Club Moy. pts
2012-2013
2013-2014
2014-2015
2015-2016
Warriors de Golden State
Warriors de Golden State
Warriors de Golden State
Warriors de Golden State
09,2
09,5
10,1
0-

* Points marqués dans chaque club dans le cadre des compétitions nationales et continentales.

Harrison Bryce-Jordan Barnes, né le à Ames dans l'Iowa, est un joueur américain de basket-ball. Il évolue au poste d'ailier.

Biographie[modifier | modifier le code]

Carrière universitaire[modifier | modifier le code]

En mars 2010, Barnes obtient le Morgan Wootten Award, un prix récompensant le meilleur joueur de lycée du pays[2]. Le 10 avril 2010, Barnes participe au Nike Hoop Summit au Rose Garden où il marque 27 points. Il joue ensuite dans le McDonald's All-American Team pour la sélection ouest qui remporte le match 107 à 104. Avec 18 points, Barnes est nommé meilleur joueur de l'ouest (Jared Sullinger est le meilleur joueur de l'est)[3]. Barnes s'illustre ensuite à la Jordan Brand Classic où il remporte encore le titre de meilleur joueur, conjointement avec Kyrie Irving.

Barnes choisit de faire sa carrière universitaire avec les Tar Heels de l'université de Caroline du Nord entraînés par Roy Williams. Après sa première saison (2010-2011), Barnes est nommé meilleur joueur de première année (freshman) de l'Atlantic Coast Conference. Bien classé dans les prévisions pour la draft NBA 2011, Barnes choisit toutefois de rester au niveau universitaire[4].

Pour sa saison 2011-2012, Barnes est élu dans la première équipe de l'ACC et dans la seconde équipe All-American.

Le 29 mars 2012, Barnes annonce qu'il se présente à la draft NBA avec Tyler Zeller, Kendall Marshall et John Henson[5]. Il participe à des work-out avec quatre équipes : les Cavaliers de Cleveland, les Bobcats de Charlotte[6], les Wizards de Washington et les Raptors de Toronto.

Carrière NBA[modifier | modifier le code]

Saison 2012-2013[modifier | modifier le code]

Il est sélectionné en septième position lors de la draft 2012 par les Warriors de Golden State[7].

Son entraîneur Mark Jackson dit que Barnes est capable de défendre sur les cinq postes différents adverses.

Lors du match 4 du second tour des playoffs NBA, le 12 mai, Barnes termine avec 26 points et 10 rebonds.

Le 14 mai, Barnes est nommé dans le premier cinq des rookie, dont les quatre autres membres sont Damian Lillard, Anthony Davis, Bradley Beal et Dion Waiters[8]. Il est placé sixième dans les votes pour le meilleur rookie de l'année, à égalité avec Chris Copeland (avec huit points).

Saison 2013-2014[modifier | modifier le code]

Avec l'arrivée d'Andre Iguodala, Barnes commence la saison en tant que remplaçant[9]. Il participe de nouveau au BBVA Compass Rising Stars Challenge. Il est choisi en tant que titulaire dans l'équipe Hill. Barnes termine le match avec 16 points, 3 rebonds, 3 passes et 2 interceptions en 23 minutes pour permettre la victoire de son équipe.

Le 16 avril 2014, Barnes établit son record de points en carrière avec 30 unités contre les Nuggets de Denver lors du dernier match de la saison des Warriors. Les Warriors terminent la saison avec un bilan de 51 victoires et 31 défaites, à la sixième place de la conférence ouest mais ils perdent au premier tour des playoffs 4 matches à 3 contre les Clippers de Los Angeles.

Saison 2014-2015[modifier | modifier le code]

Avec l'arrivée du nouvel entraîneur Steve Kerr, Barnes est de nouveau titularisé et a un impact immédiat. Le 18 mars 2015, il réalise son meilleur match de la saison avec marquant 25 points lors de la victoire 114 à 95 contre les Hawks d'Atlanta. Le 2 avril, il marque le panier de la victoire à quelques secondes de la fin du match et permet aux Warriors de battre les Suns de Phoenix 107 à 106.

Lors des playoffs 2015, Barnes réalise de bonnes performances lors du second tour contre les Grizzlies de Memphis. Il tourne à 12,8 points par match, en tirant à 54,4 %, une performance saluée par de nombreux connaisseurs du basket-ball en raison de la bonne réputation défensive des Grizzlies. Lors des matches 4, 5 et 6, Barnes reçoit davantage la balle pour prendre les tirs importants en fin de match. Quand les Warriors perdent de plus de 10 points (23 à 12) dans le premier quart-temps du match 5, Barnes marque sept des douze points de son équipe et il est suivi par son coéquipier Stephen Curry qui permet aux Warriors de terminer en tête à la fin de ce quart-temps 26 à 25. Le 27 mai, dans le match 5 de la finale de la conférence ouest, Barnes marque 24 points et permet à son équipe d'accéder à la finale[10],[11] pour la première fois en 40 ans. Barnes remporte son premier titre NBA avec les Warriors de Golden State après avoir battu les Cavaliers de Cleveland en six matches.

Saison 2015-2016[modifier | modifier le code]

Barnes aide les Warriors à commencer leur saison avec un bilan de 17 victoires sans aucune défaite avant de se faire une entorse à la cheville gauche qui l'écarte des parquets durant 16 matches. Le 4 janvier, il fait son retour contre les Hornets de Charlotte en marquant huit points en tant que remplaçant dans la victoire 111 à 101.

Statistiques[modifier | modifier le code]

Universitaires[modifier | modifier le code]

Saison Équipe Match. 5 Dép Min. % Tirs % 3pts % LF Rbds/m Pass./m BV/m Ctrs/m Pts/m
2010-2011 Caroline du Nord 37 36 29,4 42,1 34,4 75,4 5,84 1,43 0,73 0,43 15,68
2011-2012 Caroline du Nord 38 37 29,2 44,0 35,8 72,3 5,21 1,13 1,08 0,34 17,05
Total 75 73 29,3 43,0 34,9 73,5 5,52 1,28 0,91 0,39 16,37

Professionnelles[modifier | modifier le code]

Saison régulière[modifier | modifier le code]

Saison Équipe Match. 5 Dép Min. % Tirs % 3pts % LF Rbds/m Pass./m BV/m Ctrs/m Pts/m
2012-2013 Golden State 81 81 25,4 43,9 35,9 75,8 4,11 1,21 0,64 0,17 9,23
2013-2014 Golden State 78 24 28,3 39,9 34,7 71,8 3,99 1,49 0,83 0,26 9,46
2014-2015 Golden State 82 82 28,3 48,2 40,5 72,0 5,52 1,41 0,74 0,23 10,09
2015-2016 Golden State 23 17 28,7 48,7 38,5 85,7 4,65 1,83 0,96 0,17 12,74
Total 264 204 27,4 44,4 37,4 74,5 4,56 1,41 0,76 0,22 9,87

Statistiques en playoffs[modifier | modifier le code]

Saison Équipe Match. 5 Dép Min. % Tirs % 3pts % LF Rbds/m Pass./m BV/m Ctrs/m Pts/m
2012-2013 Golden State 12 12 38,4 44,4 36,5 85,7 6,42 1,25 0,58 0,42 16,08
2013-2014 Golden State 7 0 22,2 39,6 38,1 56,2 4,00 1,14 0,14 0,43 7,86
2014-2015 Golden State 21 21 32,4 44,0 35,5 73,5 5,24 1,52 0,81 0,52 10,62
Total 40 33 32,4 43,7 36,3 75,3 5,38 1,38 0,62 0,47 11,78

Records personnels sur une rencontre en NBA[modifier | modifier le code]

Les records personnels d'Harrison Barnes, officiellement recensés par la NBA sont les suivants[12] :

Type de statistique Saison régulière Playoffs
Record Adversaire Date Record Adversaire Date
Points 30 @ Nuggets de Denver 26 Spurs de San Antonio
Paniers marqués 11 @ Nuggets de Denver
Hawks d'Atlanta
16 avril 2014
10 @ Spurs de San Antonio
Rockets de Houston

Paniers tentés 21 @ Nuggets de Denver 16 avril 2014 26 Spurs de San Antonio 12 mai 2013
Paniers à 3 points réussis 5 @ Nuggets de Denver
Thunder d'Oklahoma City

5 @ Nuggets de Denver
Paniers à 3 points tentés 7 5 fois 10 @ Nuggets de Denver 30 avril 2013
Lancers francs réussis 7 Clippers de Los Angeles 7 Spurs de San Antonio 12 mai 2013
Lancers francs tentés 12 @ Nuggets de Denver 16 avril 2014 7 Spurs de San Antonio 12 mai 2013
Rebonds offensifs 5 4 fois 6 Cavaliers de Cleveland
Rebonds défensifs 12 @ Clippers de Los Angeles 9 @ Spurs de San Antonio
Rebonds totaux 20 Hawks d'Atlanta
@ Clippers de Los Angeles

25 décembre 2014
12 @ Spurs de San Antonio 6 mai 2013
Passes décisives 5 4 fois 4 Clippers de Los Angeles
Rockets de Houston

Interceptions 4 @ Rockets de Houston
@ Mavericks de Dallas

2 5 fois
Contres 2 6 fois 2 @ Pelicans de La Nouvelle-Orléans
@ Cavaliers de Cleveland

Balles perdues 6 Spurs de San Antonio 5 Grizzlies de Memphis
Minutes jouées 49 Grizzlies de Memphis 53 @ Spurs de San Antonio 6 mai 2013

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Barnes' 'Black Falcon' nickname came from ESPN », sur Newsobserver.com,‎
  2. (en) « Iowa's Harrison Barnes named Morgan Wootten Player of the Year », sur USA Today,‎
  3. (en) « McDonald's All-American night: Knight's 3-pointer wins it for the West », sur maxpreps,‎
  4. Thomas, « Draft 2011 : Harrison Barnes reste à North Carolina », sur basketusa.com,‎ (consulté le 15 janvier 2016)
  5. Dimitri Kucharczyk, « North Carolina : Harrison Barnes, John Henson et Kendall Marshall à la draft », sur basketusa.com,‎ (consulté le 15 janvier 2016)
  6. Fabrice Auclert, « Draft 2012 : Harrison Barnes testé par les Bobcats », sur basketusa.com,‎ (consulté le 15 janvier 2016)
  7. Dimitri Kucharczyk, « Draft 2012 : Anthony Davis sélectionné en 1er choix, Evan Fournier choisi par Denver ! », sur basketusa.com,‎ (consulté le 15 janvier 2016)
  8. (en) « NBA & ABA Rookie of the Year Award Winners », sur basketball-reference.com (consulté le 13 novembre 2014).
  9. Jonathan Demay, « Golden State : Harrison Barnes accepte d’être 6e homme », sur basketusa.com,‎ (consulté le 15 janvier 2016)
  10. Dimitri Kucharczyk, « Le MVP de la nuit : Harrison Barnes (24 points, 7 rebonds) place l’ultime coup », sur basketusa.com,‎ (consulté le 15 janvier 2016)
  11. Fabrice Auclert, « Harrison Barnes, le coéquipier modèle devenu héros d’un soir », sur basketusa.com,‎ (consulté le 15 janvier 2016)
  12. (en) « Harrison Barnes : Career Stats and Totals », sur nba.com (consulté le 14 janvier 2016)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :