Grant Hill (basket-ball)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Grant Hill et Hill.
Grant Hill
Image illustrative de l'article Grant Hill (basket-ball)
Fiche d’identité
Nom complet Grant Henry Hill
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Naissance (45 ans)
Dallas, Texas
Taille 2,03 m (6 8)
Poids 102 kg (224 lb)
Surnom Mister Nice Guy
Situation en club
Numéro 33
Poste Ailier
Carrière universitaire ou amateur
1990-1994 Blue Devils de Duke
Draft de la NBA
Année 1994
Position 3e
Franchise Pistons de Détroit
Carrière professionnelle *
Saison Club Moy. pts
1994-1995
1995-1996
1996-1997
1997-1998
1998-1999
1999-2000
2000-2001
2001-2002
2002-2003
2003-2004
2004-2005
2005-2006
2006-2007
2007-2008
2008-2009
2009-2010
2010-2011
2011-2012
2012-2013
Pistons de Détroit
Pistons de Détroit
Pistons de Détroit
Pistons de Détroit
Pistons de Détroit
Pistons de Détroit
Magic d'Orlando
Magic d'Orlando
Magic d'Orlando
Magic d'Orlando
Magic d'Orlando
Magic d'Orlando
Magic d'Orlando
Suns de Phoenix
Suns de Phoenix
Suns de Phoenix
Suns de Phoenix
Suns de Phoenix
Clippers de Los Angeles
19,9
20,2
21,4
21,1
21,1
25,8
13,8
16,8
14,5
DNP
19,7
15,1
14,4
13,1
12,0
11,3
13,2
10,2
03,2
Sélection en équipe nationale **
1996 Drapeau : États-Unis États-Unis

* Points marqués dans chaque club dans le cadre de la saison régulière du championnat national.
** Points marqués pour l’équipe nationale en match officiel.

Grant Hill, né le à Dallas (Texas), est un joueur de basket-ball américain qui évolue avec les Pistons de Détroit, le Magic d'Orlando, les Suns de Phoenix puis les Clippers de Los Angeles. Le , il annonce qu'il prend sa retraite après 19 ans de carrière.

Biographie[modifier | modifier le code]

Son père Calvin est running back dans l'équipe de NFL des Cowboys de Dallas. Sa mère Janet est diplômée de l'université de Wellesley où elle a côtoyé Hillary Clinton. À la fin de la carrière de Calvin la famille s'installe en Virginie où Grant devient un joueur reconnu avec de très bonnes aptitudes dès le lycée. Il suit ses études universitaires à Duke où il remporte le championnat national NCAA en 1991, 1992 et atteint les finales en 1994.

Grant Hill est choisi en troisième position à la Draft 1994 de la NBA par les Pistons de Détroit. Lors de sa première saison il enregistre une moyenne de 19,9 points, 5 passes décisives, 6,4 rebonds et 1,77 interceptions par match, lui valant le titre de co-rookie de l'année avec Jason Kidd. Nommé dans la All-NBA first team en 1997, il est également membre de l'équipe olympique qui remporte l'or en 1996 aux Jeux olympiques d'Atlanta, et participe régulièrement au All-Star Game. Considéré comme le successeur de Michael Jordan, il est surnommé Mister Nice Guy, en rapport avec son comportement exemplaire sur et en dehors du terrain.

Mais les performances individuelles de Grant Hill ne permettent pas aux Pistons d'aller loin en play-offs. À la fin de son contrat, en 2000, Grant Hill décide de changer de club, et choisit le Magic d'Orlando qui peut lui offrir un énorme salaire grâce à sa masse salariale disponible. Le changement d'équipe se fait via un sign and trade, Hill est échangé contre deux faire valoirs (Chucky Atkins et Ben Wallace) inclus pour rendre le transfert valide au niveau salarial.

Grant Hill arrive en même temps que Tracy McGrady pour constituer un duo susceptible de ramener Orlando en finales. Mais la malchance s'en mêle et Hill souffre d'une blessure à la cheville qui met un terme à sa saison après seulement quatre matchs. La blessure s'avère grave et Hill ne joue que 14 et 29 matchs dans sa deuxième et troisième saison. Pire, il manque l'intégralité de la saison 2003-2004. En quatre saisons, il manque 281 matchs sur 328 possibles. Son énorme contrat empêche Orlando de faire des acquisitions significatives sur le marché des transferts. Pire encore, la « monnaie d'échange », Ben Wallace, remporte deux fois le titre de meilleur défenseur de la saison. Grant Hill s'attire les foudres de nombreux fans bien malgré lui.

Pour la saison 2004-2005, il tente un énième retour à la compétition, alors que de nombreux spécialistes le disent fini. À la surprise générale, son retour est un succès, Hill tourne à près de 20 points de moyenne et dispute 67 matches durant la saison. Toutefois Hill ressent de nouveaux des douleurs à la cheville en fin de saison, son entraîneur décide alors de le mettre en repos, les playoffs n'étant de toute façon plus en vue. Les fans le nomment dans le cinq de départ du All-Star Game à Denver.

En juillet 2007 il change de direction et rejoint les Suns de Phoenix, puis rejoint les Clippers de Los Angeles après cinq ans de bons et loyaux services chez les Suns.

Il annonce sa retraite le après 19 saisons[1].

Grant Hill est marié à la chanteuse de R&B Tamia Washington.

Statistiques[modifier | modifier le code]

en gras = ses meilleurs performances

Universitaires[2][modifier | modifier le code]

Saison Équipe Match. 5 Dép Min. % Tirs % 3pts % LF Rbds/m Pass./m BV/m Ctrs/m Pts/m
1990-1991 Duke 36 - 24,6 51,6 50,0 60,9 5,1 2,2 1,4 0,8 11,2
1991-1992 Duke 33 - 30,3 61,1 0 73,3 5,7 4,1 1,2 0,8 14,0
1992-1993 Duke 26 - 31,6 57,8 28,6 74,6 6,4 4,1 1,2 1,2 18,0
1993-1994 Duke 34 - 35,7 46,2 39,0 70,3 6,9 2,8 1,9 1,2 17,4
Total 129 - 30,4 53,2 37,6 69,8 6,0 3,6 1,7 1,0 14,9

NBA[modifier | modifier le code]

Saison régulière[3][modifier | modifier le code]

Saison Équipe Match. 5 Dép Min. % Tirs % 3pts % LF Rbds/m Pass./m BV/m Ctrs/m Pts/m
1994-1995 Detroit 70 69 38,3 47,7 14,8 73,2 6,4 5,0 1,8 0,9 19,9
1995-1996 Detroit 80 80 40,8 46,2 19,2 75,1 9,8 6,9 1,3 0,6 20,2
1996-1997 Detroit 80 80 39,3 49,6 30,3 71,1 9,0 7,3 1,8 0,6 21,4
1997-1998 Detroit 81 81 40,7 45,2 14,3 74,0 7,7 6,8 1,8 0,7 21,1
1998-1999* Detroit 50 50 37,0 47,9 0,0 75,2 7,1 6,0 1,5 0,5 21,1
1999-2000 Detroit 74 74 37,5 48,9 34,7 79,5 6,6 5,2 1,4 0,6 25,8
2000-2001 Orlando 4 4 33,1 44,2 100 61,5 6,3 6,3 1,3 0,5 13,8
2001-2002 Orlando 14 14 36,7 42,6 0,0 86,3 8,9 4,6 0,6 0,3 16,8
2002-2003 Orlando 29 29 29,0 49,2 25,0 81,9 7,1 4,2 1,0 0,4 14,5
2004-2005 Orlando 67 67 34,9 50,9 23,1 82,1 4,7 3,3 1,4 0,4 19,7
2005–2006 Orlando 21 17 29,2 49,0 25,0 76,5 3,8 2,3 1,1 0,3 15,1
2006-2007 Orlando 65 64 30,9 51,8 16,7 76,5 3,6 2,1 0,9 0,4 14,4
2007-2008 Phoenix 70 68 31,7 50,3 31,7 86,7 5,0 2,9 0,9 0,5 13,1
2008-2009 Phoenix 82 68 29,8 52,3 31,6 80,8 4,9 2,3 1,1 0,7 12,0
2009-2010 Phoenix 81 81 30,0 47,8 43,8 81,7 5,5 2,4 0,7 0,4 11,3
2010-2011 Phoenix 80 80 30,1 48,4 39,5 82,9 4,2 2,5 0,8 0,4 13,2
2011-2012* Phoenix 49 46 28,1 44,6 26,4 76,1 3,5 2,2 0,8 0,6 10,2
2012-2013 Los Angeles 29 0 15,1 38,8 27,3 58,3 1,7 0,9 0,4 0,2 3,2
Total 1026 972 33,9 48,3 31,4 76,9 6,0 4,1 1,2 0,6 16,7

Note: *Les saisons 1998-1999 et 2011-2012 ont été réduites respectivement à 50 et 66 matchs en raison d'un Lock out.

Playoffs[4][modifier | modifier le code]

Année Équipe Matches Titul. Min./m.  %tir  %3pts  %l-f rbds/m. pass/m. int/m. ctr/m. pts/m.
1996 Pistons de Detroit 3 3 38,3 56,4 50,0 85,7 7,3 3,7 1,0 0,0 19,0
1997 Pistons de Detroit 5 5 40,6 43,7 0,0 71,8 6,8 5,4 0,8 1,0 23,6
1999 Pistons de Detroit 5 5 35,2 45,7 0,0 81,3 7,2 7,4 2,0 0,4 19,4
2000 Pistons de Detroit 2 2 27,5 37,5 50,0 90,0 5,5 4,5 0,5 0,0 11,0
2007 Magic d'Orlando 4 4 35,8 50,0 0,0 66,7 5,5 3,8 0,5 0,3 15,0
2008 Suns de Phoenix 3 2 22,6 45,5 0,0 100 5,3 1,0 0,7 0,3 3,7
2010 Suns de Phoenix 16 16 28,2 48,0 18,8 86,8 5,8 2,3 0,8 0,6 9,6
2013 Clippers de Los Angeles 1 0 20,1 50,0 0,0 0,0 4,0 2,0 0,0 0,0 4,0
Total 39 37 31,6 46,9 23,8 78,1 6,1 3,6 0,9 0,5 13,4

All-Star Games[5][modifier | modifier le code]

Année Équipe Matches Titul. Min./m.  %tir  %3pts  %l-f rbds/m. pass/m. int/m. ctr/m. pts/m.
1995 Est 1 1 20,0 62,5 0,0 0,0 0,0 3,0 2,0 0,0 10,0
1996 Est 1 1 26,0 60,0 0,0 100 3,0 2,0 1,0 0,0 14,0
1997 Est 1 1 22,0 57,1 0,0 75,0 3,0 2,0 1,0 1,0 11,0
1998 Est 1 1 28,0 63,6 100 0,0 3,0 5,0 1,0 0,0 15,0
2000 Est 1 1 19,0 42,9 0,0 100 3,0 5,0 1,0 0,0 7,0
2005 Est 1 1 18,0 50,0 0,0 0,0 4,0 2,0 1,0 0,0 6,0
Total 6 6 22,5 57,1 50,0 54,5 2,7 3,2 1,2 0,2 10,5

Palmarès[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Grant Hill retires from NBA basketball », sur insidehoops.com (consulté le 21 juin 2013)
  2. (en) « Grant Hill », sur basketball-reference.com (consulté le 28 novembre 2017)
  3. (en) « NBA Stats Grant Hill », sur stats.nba.com (consulté le 28 novembre 2017)
  4. (en) « NBA Stats Grant Hill », sur stats.nba.com (consulté le 28 novembre 2017)
  5. (en) « NBA Stats Grant Hill », sur stats.nba.com (consulté le 28 novembre 2017)

Liens externes[modifier | modifier le code]