Démographie de la Côte-d'Or

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

La démographie de la Côte-d'Or est caractérisée par une faible densité et une population en croissance depuis les années 1950.

En janvier 2008, le département français de la Côte-d'Or comptait officiellement 520 500 habitants (Côte-d'Oriens), se situant en 50e position sur le plan national. En huit ans, de 1999 à 2008, sa population s'est accrue de près de 12 000 unités, c'est-à-dire de plus ou moins 1 300 personnes par an. Mais cette variation est différenciée selon les 706 communes que comporte le département. Le département représente 32 % de la population bourguignonne.

La densité de population du Côte-d'Or, 59,2 habitants par kilomètre carré en 2007, est sensiblement supérieure à la moitié de celle de la France entière qui est de 100,5 pour la même année.

Évolution démographique du département de la Côte-d'Or[modifier | modifier le code]

Le département a été créé par décret du 4 mars 1790. Il comporte alors sept districts (Châtillon-sur-Seine, Is-sur-Tille, Dijon, Saint-Jean-de-Losne, Beaune, Arnay-le-Duc, Semur-en-Auxois) et 88 cantons[1]. Le premier recensement sera réalisé en 1791 et ce dénombrement, reconduit tous les cinq ans à partir de 1821, permettra de connaître plus précisément l’évolution des territoires.

Avec 375 063 habitants en 1831, le département représente 1,15 % de la population française, qui est alors de 32 569 000 habitants. De 1831 à 1866, il va gagner 7 699 habitants, soit une augmentation de 0,6 % moyen par an, de l'ordre du taux d’accroissement national de 0,48 % sur cette même période.

L’évolution démographique est négative entre la Guerre franco-prussienne de 1870 et la Première Guerre mondiale alors qu'elle est positive au niveau national. Sur cette période, la population perd 24 466 habitants, soit une baisse de -6,53 % alors qu’elle croît de 10 % au niveau national. La population croît de 4,14 % pour la période de l’entre-deux guerres courant de 1921 à 1936, parallèlement à une croissance de 6,9 % au niveau national.

À l'instar des autres départements français, la Côte-d'Or va ensuite connaître un essor démographique après la Seconde Guerre mondiale du même ordre de grandeur qu'au niveau national. Le taux d’accroissement démographique entre 1946 et 2007 est de 54,69 % et de 57 % au niveau national.

1791 1801 1806 1821 1826 1831 1836 1841 1846
342 986340 500355 436358 148370 943375 063385 624393 316396 524
1851 1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891
400 297385 131384 140382 762374 510377 663382 819381 574376 866
1896 1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946
368 168361 626357 959350 044321 088328 881333 800334 386335 602
1954 1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2009
356 839387 869421 192456 070473 548493 866506 755516 834524 144
2016 - - - - - - - -
533 213--------
(Sources : SPLAF[1] et Insee pour les années 2006[2] et 2007[3])
Histogramme
(élaboration graphique par Wikipédia)

Population par divisions administratives[modifier | modifier le code]

Arrondissements[modifier | modifier le code]

Le département de la Côte-d'Or comporte trois arrondissements. La population se concentre principalement sur l'arrondissement de Dijon puisqu'on y recense en 2007 70 % de la population totale du département, avec une densité de 119 habitants/km², contre 18 % pour l'arrondissement de Beaune et 12 % pour celui de Montbard.

Arrondissement Population
2007
Population
1999
variation
2007/1999
Superficie
km2
Densité
hab./km2
Dijon 361 879 350 720 en augmentation 3,2 % 3 049 119
Beaune 95 006 92 110 en augmentation 3,1 % 2 118 45
Montbard 62 247 64 179 en diminution -3 % 3 596 17
Source : Insee[4]

Cantons[modifier | modifier le code]

À la suite du redécoupage cantonal de 2015, le nombre de cantons en Côte-d'Or passe de 43 à 23.

Canton Pop. 2013 Canton Pop. 2013
Dijon-2 27 100 Genlis 21 947
Saint-Apollinaire 26 896 Beaune 21 838
Dijon-4 26 838 Semur-en-Auxois 21 533
Chevigny-Saint-Sauveur 26 605 Brazey-en-Plaine 20 782
Fontaine-lès-Dijon 26 593 Châtillon-sur-Seine 20 690
Dijon-6 26 028 Nuits-Saint-Georges 20 677
Dijon-1 25 357 Ladoix-Serrigny 20 227
Talant 24 495 Is-sur-Tille 19 782
Dijon-5 24 347 Arnay-le-Duc 19 263
Dijon-3 24 146 Chenôve 19 182
Longvic 23 376 Montbard 18 825
Auxonne 23 234

Unités urbaines[modifier | modifier le code]

Unité urbaine Nombre de

communes
(2010)

Population

(2015)

Variation

annuelle

2010-2015

Pop.
(2010)
Variation

annuelle
2010-1999

Pop.
(1999)
Variation

annuelle
1990-1999

Pop.
(1990)
1 Dijon 15 243 244 0,52 % en augmentation 237 117 0,01 % en stagnation 236 953 0,31 % en augmentation 230 451
2 Beaune 1 21 661 −0,65 % en diminution 22 394 0,20 % en augmentation 21 923 0,33 % en augmentation 21 289
3 Auxonne 1 7 743 0,01 % en stagnation 7 741 0,75 % en augmentation 7 154 0,61 % en augmentation 6 781
4 Is-sur-Tille 2 6 087 1,07 % en augmentation 5 779 0,71 % en augmentation 5 358 −0,19 % en diminution 5 453
5 Nuits-Saint-Georges 2 6 003 0,02 % en stagnation 5 997 0,00 % en stagnation 5 995 0,12 % en augmentation 5 930
6 Montbard 2 5 662 −0,65 % en diminution 5 852 −1,08 % en diminution 6 640 −1,22 % en diminution 7 456
7 Châtillon-sur-Seine 2 5 385 −0,64 % en diminution 5 564 −1,02 % en diminution 6 269 −0,96 % en diminution 6 862
8 Genlis 2 5 342 −0,97 % en diminution 5 613 0,62 % en augmentation 5 257 0,03 % en stagnation 5 241
9 Gevrey-Chambertin 3 4 512 0,22 % en augmentation 4 462 −0,52 % en diminution 4 734 1,29 % en augmentation 4 242
10 Saint-Julien 4 4 171 0,39 % en augmentation 4 091 2,02 % en augmentation 3 346 1,86 % en augmentation 2 867
11 Semur-en-Auxois 1 4 124 −0,34 % en diminution 4 195 −0,53 % en diminution 4 453 −0,22 % en diminution 4 545
12 Venarey-les-Laumes 2 3 495 −0,39 % en diminution 3 564 −0,88 % en diminution 3 948 −0,69 % en diminution 4 211
13 Saint-Jean-de-Losne 3 3 238 1,03 % en augmentation 3 079 0,55 % en augmentation 2 903 −0,56 % en diminution 3 056
13 Seurre 3 2 878 −0,01 % en stagnation 2 879 −0,53 % en diminution 3 058 −0,37 % en diminution 3 164
13 Arc-sur-Tille 1 2 617 1,11 % en augmentation 2 479 0,57 % en augmentation 2 332 2,18 % en augmentation 1 950
13 Saulieu 1 2 473 −0,71 % en diminution 2 564 −0,87 % en diminution 2 837 −0,30 % en diminution 2 917
14 Selongey 1 2 424 0,12 % en augmentation 2 410 0,72 % en augmentation 2 233 −0,71 % en diminution 2 386
15 Brazey-en-Plaine 1 2 415 −0,72 % en diminution 2 505 0,18 % en augmentation 2 457 −0,19 % en diminution 2 499
Localisation des agglomérations du département de la Côte-d'Or de plus de 2000 habitants en 2015.


Légende :
City locator 1.svg Agglomération de plus de 200 000 hab.

City locator 2.svg Agglomération de 20 000 à 200 000 hab.

City locator 3.svg Agglomération de 5 000 à 20 000 hab.

City locator 4.svg Agglomération de 3 000 à 5 000 hab.

City locator 5.svg Agglomération de 2 000 à 3 000 hab.


Communes de plus de 5000 habitants[modifier | modifier le code]

Sur les 124 communes que comprend le département de la Côte-d'Or, 15 ont en 2007 une population municipale supérieure à 5 000 habitants et quatre ont plus de 10 000 habitants : Dijon, Beaune, Chenôve et Talant.

Les évolutions respectives des 15 communes de plus de 2 000 habitants sont présentées dans le tableau ci-après.

Commune Pop.
2007
variation
2007/1999
Commune Pop.
2007
variation
2007/1999
Dijon 151 542[B 1] ==  0,9 % Auxonne 7 717[B 2] en augmentation  7,7 %
Beaune 22 011[B 3] ==  0,4 % Saint-Apollinaire 6 133[B 4] en augmentation  22,1 %
Chenôve 14 841[B 5] en diminution  -8,7 % Châtillon-sur-Seine 5 801[B 6] en diminution  -7,5 %
Talant 11 778[B 7] en diminution  -3,2 % Montbard 5 581[B 8] en diminution  -11,4 %
Quetigny 9 598[B 9] en augmentation  2 % Genlis 5 484[B 10] en augmentation  4,3 %
Chevigny-Saint-Sauveur 9 392[B 11] en diminution  -7,4 % Nuits-Saint-Georges 5 414[B 12] en diminution  -2,9 %
Longvic 9 358[B 13] en augmentation  3,8 % Marsannay-la-Côte 5 158[B 14] ==  -1 %
Source : Insee[4]

Structures des variations de population[modifier | modifier le code]

Soldes naturels et migratoires sur la période 1968-2007[modifier | modifier le code]

La variation moyenne annuelle est positive depuis les années 1970, passant de 1,1 % à 0,3 %, traduisant un fléchissement de croissance. Le solde naturel annuel qui est la différence entre le nombre de naissances et le nombre de décès enregistrés au cours d'une même année, a baissé, passant de 0,7 à 0,3. La baisse du taux de natalité, qui passe de 17,8 % à 11,8 %, est en fait compensée par une baisse du taux de mortalité, qui parallèlement passe de 10,4 à 8,6[3].

Le flux migratoire reste s’annule sur la période de 1999 à 2007, traduisant une perte d'attractivité du département. Il baisse 0,4 % à 0 %[3].

Variation de la population par périodes.
1968 à 1975 1975 à 1982 1982 à 1990 1990 à 1999 1999 à 2007
Variation annuelle moyenne de la population en % 1,1 0,5 0,5 0,3 0,3
- due au solde naturel en % 0,7 0,5 0,5 0,3 0,3
- due au solde apparent des entrées sorties en % 0,4 0 0 -0,1 0
Taux de natalité en ‰ 17,8 14,7 13,9 12,2 11,8
Taux de mortalité en ‰ 10,4 9,5 9 8,7 8,6
Source : Insee[3]

Mouvements naturels sur la période 1999-2007[modifier | modifier le code]

En 1999, 6 040 naissances ont été dénombrées contre 4 636 décès. Le nombre annuel des naissances reste sensiblement stable avec 5 960 en 2007, concomitamment à une baisse du nombre de décès, avec 4 357 en 2007. Le solde naturel est ainsi positif net augmente, passant de 1 404 à 1 658. Rapporté à la population correspondante, le taux lié au mouvement naturel annuel reste stable à 0,3 %[3].

Naissances
Décès


Densité de population[modifier | modifier le code]

La densité de population est en augmentation depuis 1968, en cohérence avec l'augmentation de la population. En 2007, la densité était de 59,2 habitants/km2.

1968
 
48.1
 
1975
 
52.0
 
1982
 
54.0
 
1990
 
56.4
 
1999
 
57.9
 
2007
 
59.2
 

Répartition par sexes et tranches d'âge[modifier | modifier le code]

La pyramide des âges du Département est similaire à celle de la France.

En 2007, le département comptait 250 479 hommes pour 268 653 femmes, soit un taux de 48,2 % d'hommes, similaire au taux national (48,4 %).

Pyramide des âges de la Côte-d'Or en 2007 en pourcentage[5].
HommesClasse d’âgeFemmes
0,4 
90 ans ou +
1,3 
6,2 
75 à 89 ans
9,3 
12,6 
60 à 74 ans
13,3 
21,1 
45 à 59 ans
20,3 
20,6 
30 à 44 ans
19,5 
20,9 
15 à 29 ans
20,2 
18,3 
0 à 14 ans
16,2 
Pyramide des âges de la France en 2007 en pourcentage[6]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,4 
90 ans ou +
1,1 
6,0 
75 à 89 ans
9,2 
12,6 
60 à 74 ans
13,5 
20,5 
45 à 59 ans
20,1 
21,3 
30 à 44 ans
20,4 
19,7 
15 à 29 ans
18,3 
19,6 
0 à 14 ans
17,5 

Répartition par catégories socioprofessionnelles[modifier | modifier le code]

Les deux catégories socioprofessionnelles surreprésentées par rapport au niveau national sont celles des retraités d’une part et des ouvriers d’autre part. Avec 25,4 %, la catégorie des retraités est 0,1 % au-dessus de la moyenne nationale. Celle des ouvriers, avec 14,6 %, est 2,9 point au-dessus. La catégorie des artisans, commerçants et chefs d'entreprise est par contre trois ponts en dessous de la moyenne nationale.

Population de 15 ans ou plus par sexe, âge et catégorie socioprofessionnelle
Catégorie socioprofessionnelle 2007 1999 Détails de l'année 2007
Nb % Nb % Hommes Femmes Part en % de la population âgée de
15 à 24 ans 25 à 54 ans 55 ans ou +
Ensemble 429 435 100 414 724 100 204 883 224 552 100 100 100
Agriculteurs exploitants 5 714 1,3 6 389 1,5 4 260 1 453 0,2 2 1
Artisans, commerçants, chefs d'entreprise 13 229 3,1 13 731 3,3 9 457 3 772 0,5 4,9 1,8
Cadres et professions intellectuelles supérieures 31 887 7,4 25 395 6,1 19 732 12 155 1,4 12,3 3,7
Professions intermédiaires 61 338 14,3 51 665 12,5 29 893 31 445 7,7 24 4
Employés 72 381 16,9 69 083 16,7 15 211 57 170 15,1 25,9 5
Ouvriers 62 614 14,6 63 621 15,3 50 228 12 387 15,4 22,2 3,5
Retraités 109 289 25,4 90 583 21,8 49 730 59 558 0 0,6 73,2
Autres personnes sans activité professionnelle 72 984 17 94 257 22,7 26 373 46 611 59,6 8,1 8
Source : Insee[3]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  • Recensements de la population au 1er janvier 2007 sur le site de l'Insee pour les communes de : (consultations : 6 septembre 2010)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]