Démographie du Puy-de-Dôme

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

La démographie du Puy-de-Dôme est caractérisée par une densité moyenne et une population en croissance modérée depuis les années 1950.

En Janvier 2015 la population du département était de 647 501 habitants. En janvier 2007, le département français du Puy-de-Dôme comptait officiellement 626 632 habitants, se situant en 37e position sur le plan national. En huit ans, de 1999 à 2007, sa population s'est accrue de près de 22 000 unités, c'est-à-dire de plus ou moins 2 800 personnes par an. Mais cette variation est différenciée selon les 470 communes que comporte le département.

La densité de population du Puy-de-Dôme, 78,6 habitants par kilomètre carré en 2007, est inférieure de 20 % à celle de la France qui est de 100,5 pour la même année.

Évolution démographique du département du Puy-de-Dôme[modifier | modifier le code]

Le département a été créé par décret du 4 mars 1790. Il comporte alors huit districts (Clermont-Ferrand, Riom, Ambert, Thiers, Issoire, Besse, Billom, Montaigu)[1]. Le premier recensement sera réalisé en 1801 et ce dénombrement, reconduit tous les cinq ans à partir de 1821, permettra de connaître plus précisément l’évolution des territoires.

Avec 573 106 habitants en 1831, le département représente 1,76 % de la population française, qui est alors de 32 569 000 habitants. De 1831 à 1866, il va perdre 1 416 habitants, soit une baisse de 0,1 % moyen par an, contre un taux d’accroissement national de 0,48 % sur cette même période.

L’évolution démographique se poursuit à la baisse entre la Guerre franco-prussienne de 1870 et la Première Guerre mondiale. Sur cette période, la population perd 40 547 habitants, soit -7,16 % alors qu’elle croît de 10 % au niveau national. La population perd encore 0,90 % pour la période de l’entre-deux guerres courant de 1921 à 1936 parallèlement à une croissance au niveau national de 6,9 %.

À l'instar des autres départements français, le Puy-de-Dôme va ensuite connaître un essor démographique après la Deuxième Guerre mondiale. Le taux d’accroissement démographique entre 1946 et 2007 est de 30,85 % alors qu’il est de 57 % au niveau national.

1791 1801 1806 1821 1826 1831 1836 1841 1846
-507 128542 834553 410566 573573 106589 438591 458601 594
1851 1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891
596 897590 062576 409571 690566 463570 207566 064570 964564 266
1896 1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946
555 078544 194535 419525 916490 560515 399500 590486 130478 903
1954 1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007
481 380508 928547 743580 033594 365598 213604 266623 461626 632
(Sources : SPLAF[1] et INSEE pour les années 2006[2] et 2007[3])
Histogramme
(élaboration graphique par Wikipédia)

Population par divisions administratives[modifier | modifier le code]

Arrondissements[modifier | modifier le code]

Le département du Puy-de-Dôme comporte cinq arrondissements. La population se concentre principalement sur l'arrondissement de Clermont-Ferrand puisqu'on y recense en 2007 58 % de la population totale du département, avec une densité de 204 habitants/km², contre 18 % pour l'arrondissement de Riom, 10 % pour celui de Issoire, 9 % pour celui de Thiers et 4 % pour celui d'Ambert.

Arrondissement Population
2007
Population
1999
variation
2007/1999
Superficie
km2
Densité
hab./km2
Clermont-Ferrand 366 260 352 738 en augmentation 3,8 % 1 796 204
Riom 115 380 109 640 en augmentation 5,2 % 2 300 50
Issoire 60 576 57 534 en augmentation 5,3 % 1 820 33
Thiers 56 995 56 295 en augmentation 1,2 % 866 66
Ambert 27 420 28 015 en diminution -2,1 % 1 188 23
Source : Insee[4]

Cantons[modifier | modifier le code]

Communes de plus de 5000 habitants[modifier | modifier le code]

Sur les 470 communes que comprend le département du Puy-de-Dôme, 17 ont en 2007 une population municipale supérieure à 5 000 habitants et 10 ont plus de 10 000 habitants.

Les évolutions respectives des 17 communes de plus de 5 000 habitants sont présentées dans le tableau ci-après.

Commune Pop.
2007
variation
2007/1999
Commune Pop.
2007
variation
2007/1999
Clermont-Ferrand 139 006[B 1] ==  1,7 % Gerzat 10 364[B 2] en augmentation  10,6 %
Cournon-d'Auvergne 19 124[B 3] ==  -1,9 % Lempdes 8 331[B 4] ==  -0,8 %
Riom 17 841[B 5] en diminution  -2,9 % Romagnat 8 234[B 6] ==  0,7 %
Chamalières 17 148[B 7] en diminution  -2,3 % Cébazat 7 730[B 8] ==  -0,2 %
Issoire 14 163[B 9] ==  1,7 % Ambert 7 016[B 10] en diminution  -4,1 %
Thiers 12 045[B 11] en diminution  -8,7 % Châtel-Guyon 6 225[B 12] en augmentation  19,3 %
Beaumont 11 508[B 13] en augmentation  4,4 % Lezoux 5 541[B 14] en augmentation  11,4 %
Pont-du-Château 10 274[B 15] en augmentation  16,1 % Ceyrat 5 400[B 16] en diminution  -2,9 %
Aubière 9 977[B 17]
Source : Insee[4]

Structures des variations de population[modifier | modifier le code]

Soldes naturels et migratoires sur la période 1968-2007[modifier | modifier le code]

La variation moyenne annuelle est positive mais en baisse depuis les années 1970, passant de 0,8 % à 0,5 %.

Le solde naturel annuel qui est la différence entre le nombre de naissances et le nombre de décès enregistrés au cours d'une même année, a baissé, passant de 0,4 % à 0,1 %. La baisse du taux de natalité, qui passe de 16,0 % à 10,8 %, n'est en fait pas compensée par une baisse équivalente du taux de mortalité, qui parallèlement passe de 11,7 % à 9,6 %[3].

Le flux migratoire reste positif mais en baisse sur la période courant de 1968 à 2007. Il baisse de 0,4 % à 0,3 %[3].

Variation de la population par périodes.
1968 à 1975 1975 à 1982 1982 à 1990 1990 à 1999 1999 à 2007
Variation annuelle moyenne de la population en % 0,8 0,3 0,1 0,1 0,5
- due au solde naturel en % 0,4 0,2 0,2 0 0,1
- due au solde apparent des entrées sorties en % 0,4 0,1 -0,1 0,1 0,3
Taux de natalité en ‰ 16 13,1 11,9 10,3 10,8
Taux de mortalité en ‰ 11,7 10,9 10,4 9,9 9,6
Source : Insee[3]


Mouvements naturels sur la période 1999-2007[modifier | modifier le code]

En 1999, 6 464 naissances ont été dénombrées contre 6 149 décès. Le nombre annuel des naissances a augmenté depuis cette date, passant à 6 865 en 2007, concomitamment à une baisse du nombre de décès, avec 5 805 en 2007. Le solde naturel est ainsi positif et en augmentation, passant de 315 à 1 091. Rapporté à la population correspondante, le taux lié au mouvement naturel annuel est ainsi passé de 0,1 % à 0,2 %[3].

Naissances
Décès


Densité de population[modifier | modifier le code]

La densité de population est en augmentation depuis 1968, en cohérence avec l'augmentation de la population. En 2007, la densité était de 78,6 habitants/km2.

1968
 
68.7
 
1975
 
72.8
 
1982
 
74.6
 
1990
 
75.1
 
1999
 
75.8
 
2007
 
78.6
 

Répartition par sexes et tranches d'âges[modifier | modifier le code]

La population du département est un peu plus âgée qu'au niveau national. Le taux de personnes d'âge supérieur à 60 ans est en 2007 de 23,3 % alors qu'il est de 21,5 % au niveau national.

En 2007, le département comptait 302 611 hommes pour 324 020 femmes, soit un taux de 48,3 % d'hommes, similaire au taux national (48,4 %). Les pyramides des âges du Département et de la France s'établissent comme suit.

Pyramide des âges du Puy-de-Dôme en 2007 en pourcentage[5].
HommesClasse d’âgeFemmes
0,3 
90 ans ou +
1,2 
6,3 
75 à 89 ans
10,4 
13,7 
60 à 74 ans
14,5 
21,9 
45 à 59 ans
21,0 
21,0 
30 à 44 ans
19,5 
19,7 
15 à 29 ans
18,2 
17,0 
0 à 14 ans
15,2 
Pyramide des âges de la France en 2007 en pourcentage[6]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,4 
90 ans ou +
1,1 
6,0 
75 à 89 ans
9,2 
12,6 
60 à 74 ans
13,5 
20,5 
45 à 59 ans
20,1 
21,3 
30 à 44 ans
20,4 
19,7 
15 à 29 ans
18,3 
19,6 
0 à 14 ans
17,5 


Répartition par catégories socioprofessionnelles[modifier | modifier le code]

La catégorie socioprofessionnelle des retraités est, avec 27,4 %, 2,1 % au-dessus du ratio national.

Population de 15 ans ou plus par sexe, âge et catégorie socioprofessionnelle
Catégorie socioprofessionnelle 2007 1999 Détails de l'année 2007
Nb % Nb % Hommes Femmes Part en % de la population âgée de
15 à 24 ans 25 à 54 ans 55 ans ou +
Ensemble 524 729 100 505 899 100 250 636 274 094 100 100 100
Agriculteurs exploitants 8 023 1,5 9 514 1,9 5 436 2 588 0,3 2,4 1
Artisans, commerçants, chefs d'entreprise 17 069 3,3 18 343 3,6 11 843 5 227 0,5 5,1 1,9
Cadres et professions intellectuelles supérieures 36 034 6,9 27 431 5,4 22 288 13 746 1,6 11,4 3,2
Professions intermédiaires 69 840 13,3 58 092 11,5 34 442 35 398 7,2 22,4 4
Employés 85 961 16,4 81 653 16,1 18 078 67 883 13,5 26,3 4,6
Ouvriers 73 483 14 75 329 14,9 60 134 13 349 14,4 22,1 3,2
Retraités 143 547 27,4 118 136 23,4 64 997 78 550 0 0,6 74,1
Autres personnes sans activité professionnelle 90 771 17,3 117 401 23,2 33 418 57 353 62,5 9,8 8
Source : Insee[3]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  • Recensements de la population au sur le site de l'Insee pour les communes de : (consultations : 12 septembre 2010)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]