Démographie du Finistère

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

La démographie du Finistère est caractérisée par une densité supérieure à la moyenne nationale et une population en croissance modérée depuis les années 1950 et vieillissante.

Au , le département français du Finistère comptait officiellement 907 796 habitants, se situant en 24e position sur le plan national. En cinq ans, de 2010 à 2015, sa population s'est accrue de près de 10 000 unités, c'est-à-dire de plus ou moins 2 000 personnes par an. Mais cette variation est différenciée selon les 279 communes que comporte le département.

La densité de population du Finistère, 134,8 habitants par kilomètre carré en 2015, est supérieure de 30 % à celle de la France qui est de 100,5 pour la même année.

Carte des communes du Finistère
Localisation du Finistère en France
 v · d · m 
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Redpoint2.svg
Voir l’image vierge
Carte de la répartition de la population du Finistère par commune ; les cercles sont centrés sur le chef-lieu de la commune et leur aire est proportionnelle à la population de la commune.

Évolution démographique du département du Finistère[modifier | modifier le code]

Le département a été créé par décret du 4 mars 1790. Il comporte alors 9 districts (Brest, Carhaix, Châteaulin, Landerneau, Lesneven, Morlaix, Pont-Croix, Quimper, Quimperlé) et 80 cantons[1]. Le premier recensement sera réalisé en 1791 et ce dénombrement, reconduit tous les cinq ans à partir de 1821, permettra de connaître plus précisément l’évolution des territoires.

Avec 524 396 habitants en 1831, le département représente 1,61 % de la population française, qui est alors de 32 569 000 habitants. De 1831 à 1866, il va gagner 138 089 habitants, soit une augmentation de 0,75 % moyen par an, supérieur au taux d’accroissement national de 0,48 % sur cette même période.

L’évolution démographique entre la Guerre franco-prussienne de 1870 et la Première Guerre mondiale est beaucoup plus forte qu’au niveau national. Sur cette période, la population ne s’accroît que de 166 808 habitants, soit un accroissement de 25,94 % alors qu’il est de 10 % au niveau national. La population ne gagne ensuite par contre que 0,75 % pour la période de l’entre-deux guerres courant de 1921 à 1936 parallèlement à une croissance au niveau national de 6,9 %.

À l'instar des autres départements français, le Finistère va ensuite connaître un essor démographique, toutefois modéré, après la Deuxième Guerre mondiale. Le taux d’accroissement démographique entre 1946 et 2007 est de 22,24 % alors qu’il est de 57 % au niveau national.

1791 1801 1806 1821 1826 1831 1836 1841 1846
285 730439 046452 895483 095502 851524 396546 955576 068612 151
1851 1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891
617 710606 552627 304662 485642 963666 106681 564707 820727 012
1896 1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946
739 648773 014795 103809 771762 514753 702744 295756 793724 735
1954 1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2009
727 847749 558768 929804 088828 364838 687852 418879 803893 914
2010 2015 2016 - - - - - -
897 628907 796908 249------
(Sources : SPLAF[1] et INSEE pour les années 2006[2] et 2009[3])
Histogramme
(élaboration graphique par Wikipédia)

Population par divisions administratives[modifier | modifier le code]

Arrondissements[modifier | modifier le code]

Le département du Finistère comporte quatre arrondissements. La population se concentre principalement sur l'arrondissement de Brest puisqu'on y recense en 2015 41 % de la population totale du département, avec une densité de 267 habitants/km², contre 36 % pour l'arrondissement de Quimper, 14 % pour celui de Morlaix et 14 % pour celui de Châteaulin.

Arrondissement Population
2015
Population
2010
variation
2015/2010
Superficie
km2
Densité
hab./km2
Brest 373 028 367 340 en augmentation 1,5 % 1 396 267
Quimper 323 020 315 724 en augmentation 2,3 % 2 250 144
Morlaix 128 816 128 628 en augmentation 0,1 % 1 331 97
Châteaulin 82 932 85 936 en diminution -3,5 % 1 756 47
Source : Insee[4]

La population 2015 est prise sur le découpage administratif du 1er janvier 2017. Entre 2010 et 2017, la commune de Loc-Eguiner (386 habitants) est passée de l'arrondissement de Brest à celui de Morlaix et les communes de Kerlaz, Locronan et Quéménéven (respectivement 830, 814 et 1122 habitants) de l'arrondissement de Châteaulin à celui de Quimper.

Cantons[modifier | modifier le code]

Communes de plus de 5000 habitants[modifier | modifier le code]

Sur les 279 communes que comprend le département du Finistère, 37 ont en 2016 une population municipale supérieure à 5 000 habitants, 11 ont plus de 10 000 habitants et deux supérieure à 50 000 : Brest et Quimper.

Les évolutions respectives des 37 communes de plus de 5 000 habitants sont présentées dans le tableau ci-après.

Commune Pop.
2016
variation
2016/2011
Brest 139 342[B 1] ==  -0,9 %
Quimper 63 405[B 2] ==  0,3 %
Concarneau 19 046[B 3] en augmentation  1,2 %
Landerneau 15 836[B 4] en augmentation  4,5 %
Morlaix 14 721[B 5] en diminution  -5,3 %
Guipavas 14 466[B 6] en augmentation  7,8 %
Douarnenez 14 063[B 7] en diminution  -5,1 %
Plougastel-Daoulas 13 349[B 8] ==  0,6 %
Plouzané 12 763[B 9] en augmentation  7,0 %
Quimperlé 12 018[B 10] en diminution  -1,0 %
Le Relecq-Kerhuon 11 434[B 11] en augmentation  5,4 %
Fouesnant 9 520[B 12] en augmentation  4,1 %
Landivisiau 9 123[B 13] ==  -0,6 %
Plabennec 8 355[B 14] en augmentation  1,3 %
Pont-l'Abbé 8 183[B 15] en diminution  -3,0 %
Ergué-Gabéric 8 104[B 16] ==  -0,5 %
Saint-Renan 8 097[B 17] en augmentation  6,4 %
Guilers 8 010[B 18] en augmentation  7,8 %
Rosporden 7 643[B 19] en augmentation  4,2 %
Crozon 7 539[B 20] en diminution  -2,7 %
Lesneven 7 301[B 21] en augmentation  2,7 %
Carhaix-Plouguer 7 240[B 22] en diminution  -4,0 %
Trégunc 7 042[B 23] en augmentation  2,0 %
Moëlan-sur-Mer 6 800[B 24] en diminution  -2,6 %
Saint-Pol-de-Léon 6 589[B 25] en diminution  -3,2 %
Plouguerneau 6 549[B 26] en augmentation  2,8 %
Ploudalmézeau 6 301[B 27] ==  0,2 %
Gouesnou 6 092[B 28] en augmentation  1,1 %
Plonéour-Lanvern 6 071[B 29] en augmentation  2,4 %
Bannalec 5 645[B 30] en augmentation  2,4 %
Briec 5 627[B 31] en augmentation  3,4 %
Lannilis 5 533[B 32] en augmentation  4,0 %
Scaër 5 383[B 33] en augmentation  1,0 %
Penmarch 5 352[B 34] en diminution  -5,5 %
Châteaulin 5 212[B 35] ==  -0,1 %
Plouigneau 5 107[B 36],[B 37] en augmentation  2,9 %
Locmaria-Plouzané 5 052[B 38] en augmentation  4,9 %
Source : Insee[4]

Structures des variations de population[modifier | modifier le code]

Soldes naturels et migratoires sur la période 1968-2007[modifier | modifier le code]

La variation moyenne annuelle est positive et en légère baisse depuis les années 1970, passant de 0,6 % à 0,4 %.

Le solde naturel annuel qui est la différence entre le nombre de naissances et le nombre de décès enregistrés au cours d'une même année, a baissé, passant de 0,4 % à 0,1 %. La baisse du taux de natalité, qui passe de 16,2 % à 11,6 %, n'est en fait pas compensée par une baisse suffisante du taux de mortalité, qui parallèlement passe de 12,3 % à 11,0 %[3].

Le flux migratoire reste positif et est en augmentation sur la période courant de 1968 à 2007. Le taux annuel croît toutefois, passant de 0,3 % à 0,4 %[3].

Variation de la population par périodes.
1968 à 1975 1975 à 1982 1982 à 1990 1990 à 1999 1999 à 2007
Variation annuelle moyenne de la population en % 0,6 0,4 0,2 0,2 0,5
- due au solde naturel en % 0,4 0,2 0,1 0 0,1
- due au solde apparent des entrées sorties en % 0,3 0,3 0 0,2 0,4
Taux de natalité en ‰ 16,2 13,6 12,8 11,5 11,6
Taux de mortalité en ‰ 12,3 12 11,7 11,2 11
Source : Insee[3]


Mouvements naturels sur la période 1999-2007[modifier | modifier le code]

En 1999, 9 917 naissances ont été dénombrées contre 9 803 décès. Le nombre annuel des naissances a augmenté depuis cette date, passant à 10 040 en 2007, concomitamment à une baisse du nombre de décès, avec 9 410 en 2007. Le solde naturel est ainsi positif et croissant, passant de 114 à 552. Rapporté à la population correspondante, le taux lié au mouvement naturel annuel est ainsi passé de 0,0 % à 0,1 %[3].

Naissances
Décès


Densité de population[modifier | modifier le code]

La densité de population est en augmentation depuis 1968, en cohérence avec l'augmentation de la population. En 2015, la densité était de 131,6 habitants/km2.

1968
 
114.2
 
1975
 
119.4
 
1982
 
123.0
 
1990
 
124.6
 
1999
 
126.6
 
2007
 
131.6
 
2015
 
134.8
 

Répartition par sexes et tranches d'âges[modifier | modifier le code]

La population du département est âgée. Le taux de personnes d'âge supérieur à 60 ans est en 2007 de 24,5 % alors qu'il est de 21,5 % au niveau national.

En fait la question de l'âge doit distinguer deux phénomènes : la gérontocroissance et le vieillissement. Le premier tient à l’augmentation du nombre de personnes âgées, due à la longévité croissante des personnes âgées et aux spécificités de la pyramide des âges. Ainsi, le nombre des 60 ans ou plus s'élève en Finistère à 216 607 en 2007. Cette hausse devrait s'accentuer avec les gains d’espérance de vie et l'arrivée dans cette tranche d'âge, à compter de 2005 des générations nées après-guerre.

Le vieillissement, c'est-à-dire la baisse de la proportion des classes d’âge les plus jeunes, se constate même si on isole le phénomène de la gérontocroissance[Note 1], en considérant l'indicateur de jeunesse qui est le ratio du nombre des 25 ans sur le nombre des 60 ans et plus. En 2007, il est pour du Finistère égal à 24, soit un point en dessous du niveau national.

En 2007, le département comptait 428 759 hommes pour 457 151 femmes, soit un taux de 48,4 % d'hommes, égal au taux national (48,4 %). Les pyramides des âges du Département et de la France s'établissent comme suit.

Pyramide des âges du Finistère en 2007 en pourcentage[5].
HommesClasse d’âgeFemmes
0,3 
90 ans ou +
1,2 
6,7 
75 à 89 ans
11,6 
13,6 
60 à 74 ans
15,3 
21,4 
45 à 59 ans
20,2 
20,8 
30 à 44 ans
18,9 
18,4 
15 à 29 ans
16,1 
18,7 
0 à 14 ans
16,7 
Pyramide des âges de la France en 2007 en pourcentage[6]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,4 
90 ans ou +
1,1 
6,0 
75 à 89 ans
9,2 
12,6 
60 à 74 ans
13,5 
20,5 
45 à 59 ans
20,1 
21,3 
30 à 44 ans
20,4 
19,7 
15 à 29 ans
18,3 
19,6 
0 à 14 ans
17,5 


Répartition par catégories socioprofessionnelles[modifier | modifier le code]

La catégoriee socioprofessionnelle des retraités est, avec 29,7 %, 4,4 % au-dessus du taux national de cette catégorie.

Population de 15 ans ou plus par sexe, âge et catégorie socioprofessionnelle
Catégorie socioprofessionnelle 2007 1999 Détails de l'année 2007
Nb % Nb % Hommes Femmes Part en % de la population âgée de
15 à 24 ans 25 à 54 ans 55 ans ou +
Ensemble 728 249 100 699 531 100 347 565 380 683 100 100 100
Agriculteurs exploitants 11 760 1,6 14 835 2,1 8 549 3 211 0,2 2,7 0,8
Artisans, commerçants, chefs d'entreprise 22 796 3,1 24 729 3,5 15 721 7 075 0,4 5,2 1,5
Cadres et professions intellectuelles supérieures 44 650 6,1 34 042 4,9 28 547 16 103 1,4 10,4 2,6
Professions intermédiaires 94 563 13 77 969 11,1 47 311 47 252 6,2 23 3
Employés 116 364 16 108 371 15,5 26 548 89 816 15,5 25,7 3,9
Ouvriers 102 410 14,1 99 599 14,2 80 455 21 955 15,7 22,7 2,5
Retraités 216 227 29,7 181 547 26 96 428 119 799 0 1,2 76,7
Autres personnes sans activité professionnelle 119 478 16,4 158 439 22,6 44 007 75 471 60,7 9 9
Source : Insee[3]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. La gérontocroissance est un néologisme créé par Gérard-François Dumont, et très largement repris ensuite par les démographes

Références[modifier | modifier le code]

  • Recensements de la population au 1er janvier 2007 sur le site de l'Insee pour les communes de : (consultations : 8 septembre 2010)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]