Démographie de la Dordogne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La démographie de la Dordogne est caractérisée par une faible densité, une population vieillissante, qui après avoir stagné longtemps connaît une légère croissance depuis les années 1980.

Au 1er janvier 2013, le département français de la Dordogne comptait officiellement 416 909 habitants, se situant en 58e position sur le plan national. En quatorze années, de 1999 à 2013, sa population s'est accrue de 28 616 unités, c'est-à-dire environ 2 044 personnes par an. Mais cette variation est différenciée selon les 557 communes du département.

La densité de population du département, 46,0 habitants par kilomètre carré en 2013, est de l'ordre de la moitié de celle de la France : 97,1 % pour la même année.

Évolution démographique du département de la Dordogne[modifier | modifier le code]

Le département a été créé par décret du 4 mars 1790. Il comporte alors neuf districts (Belvès, Bergerac, Excideuil, Montignac, Mussidan, Nontron, Perigueux, Ribérac et Sarlat) et 72 cantons[1]. Le premier recensement sera réalisé en 1791 et ce dénombrement, reconduit tous les cinq ans à partir de 1821, permettra de connaître plus précisément l’évolution des territoires.

Avec 482 750 habitants en 1831, le département représente 1,48 % de la population française, qui est alors de 32 569 000 habitants. De 1831 à 1866, il va gagner 19 923 habitants, soit une augmentation de 0,12 % en moyenne par an, inférieure au taux d’accroissement national de 0,48 % sur cette même période.

L’évolution démographique entre la guerre franco-prussienne de 1870 et la Première Guerre mondiale est négative alors qu'elle croît au niveau national. Sur cette période, la population perd 42 709 habitants, soit une baisse de 8,90 % alors qu’elle progresse de 10 % au niveau national. La population perd encore 2,46 % pour la période de l’entre-deux-guerres de 1921 à 1936, parallèlement à une croissance au niveau national de 6,9 %.

A contrario des autres départements français, la Dordogne ne va ensuite pas connaître d'essor démographique après la Seconde Guerre mondiale, puisque sa population va rester relativement stable. Ce n'est qu'à partir des années 1980 qu'un léger frémissement apparaît. Le taux d’accroissement démographique global entre 1946 et 2010 est de 6,8 % alors qu’il est de 59,5 % au niveau national.

1791 1801 1806 1821 1826 1831 1836 1841 1846
433 343 409 475 424 113 453 136 464 074 482 750 487 502 490 263 503 557
1851 1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891
505 789 504 651 501 687 502 673 480 141 489 848 495 037 492 205 478 471
1896 1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946
464 822 452 951 447 052 437 432 396 742 392 489 383 720 386 963 387 643
1954 1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2012
377 870 375 455 374 073 373 179 377 356 386 365 388 293 404 052 416 384
2013 - - - - - - - -
416 909 - - - - - - - -
(Sources : SPLAF[1] et Insee pour les années 2006[2] et 2012[3].)
Histogramme
(élaboration graphique par Wikipédia)

Population par divisions administratives[modifier | modifier le code]

Arrondissements[modifier | modifier le code]

Article connexe : Arrondissements de la Dordogne.

Le département de la Dordogne est divisé en cinq arrondissements lors de leur création en 1800. Après la suppression de l'arrondissement de Ribérac en 1926, il n'en subsiste plus que quatre. En 2013, la population se concentre principalement sur l'arrondissement de Périgueux puisqu'il regroupe 45,4 % de la population du département, contre 26,9 % pour l'arrondissement de Bergerac, 18,0 % pour celui de Sarlat-la-Canéda et seulement 9,8 % pour celui de Nontron. Celui-ci est le seul dont la population a baissé depuis le recensement de 1999 alors que les trois autres affichent une progression de de 7,5 % ou plus.

Arrondissement Population
2013
Population
1999
Variation
2013/1999
Superficie
(km2)
Densité
(hab./km2)
Périgueux 189 098 173 817 en augmentation 8,8 % 3 337 56,7
Bergerac 112 156 103 160 en augmentation 8,7 % 2 182 51,4
Sarlat-la-Canéda 74 868 69 644 en augmentation 7,5 % 1 921 39,0
Nontron 40 787 41 790 en diminution 2,4 % 1 621 25,2
Source : Insee (pour la population 2013[4])

Cantons[modifier | modifier le code]

De 1973 à 2015, la Dordogne comptait cinquante cantons. Lors des élections départementales de mars 2015, leur nombre a été divisé par deux : il n'en reste plus que vingt-cinq.

Communes de plus de 5 000 habitants[modifier | modifier le code]

Sur les 557 communes que comprend le département de la Dordogne, deux (Périgueux et Bergerac) ont une population municipale supérieure à 25 000 habitants et sept autres ont entre 5 000 et 10 000 habitants.

Les évolutions respectives de ces communes sont présentées dans le tableau ci-après :

Commune Pop.
2013
Pop.
1999
variation
2013/1999
Commune Pop.
2013
Pop.
1999
variation
2013/1999
Périgueux 30 036 30 152[B 1] en diminution -0,4 % Bergerac 28 063 26 071[B 2] en augmentation 7,6 %
Sarlat-la-Canéda 9 259 9 751[B 3] en diminution -5,1 % Coulounieix-Chamiers 8 108 8 114[B 4] en diminution 0,1 %
Boulazac 6 851 6 051[B 5] en augmentation 13,2 % Trélissac 6 836 6 432[B 6] en augmentation 6,3 %
Terrasson-Lavilledieu 6 212 6 182[B 7] en augmentation 0,5 % Saint-Astier 5 497 5 091[B 8] en augmentation 8,0 %
Montpon-Ménestérol 5 495 5 389[B 9] en augmentation 2,0 %
Source : Insee (pour la population 2013[5])

Structures des variations de population[modifier | modifier le code]

Soldes naturels et migratoires depuis 1968[modifier | modifier le code]

La variation moyenne annuelle est positive et en croissance depuis 1968, passant de 0 à 0,6 %.

Le solde naturel annuel qui est la différence entre le nombre de naissances et le nombre de décès enregistrés au cours d'une même année, a baissé, passant de -0,1 à -0,3 %. La forte baisse du taux de natalité, qui passe de 12,5 à 9,2 %, n'est en fait pas compensée par la baisse du taux de mortalité, qui parallèlement passe de 13,8 à 12,5 %[6].

Le flux migratoire reste quant à lui positif et progresse sur la période courant de 1968 à 2010. Le taux annuel passe de 0,1 à 0,9 %[6].

Variation de la population par périodes
1968 à 1975 1975 à 1982 1982 à 1990 1990 à 1999 1999 à 2010
Variation annuelle moyenne de la population en % 0 0,2 0,3 0,1 0,6
- due au solde naturel en % -0,1 -0,3 -0,3 -0,4 -0,3
- due au solde apparent des entrées sorties en % 0,1 0,5 0,6 0,4 0,9
Taux de natalité en ‰ 12,5 10,5 10,1 9,1 9,2
Taux de mortalité en ‰ 13,8 13,8 13,2 12,8 12,5
Source : Insee[6]

Mouvements naturels sur la période 2001-2011[modifier | modifier le code]

Entre 2001 et 2011, le nombre de naissances a oscillé annuellement, en valeurs extrêmes, entre 3 578 en 2002 et 3 832 en 2008. Sur la même période, les décès, toujours supérieurs en nombre, ont évolué entre 4 865 en 2011 et 5 274 en 2003 (l'année de la canicule). Le solde naturel est ainsi négatif chaque année, avec des différences assez marquées, -1 086 en 2008 contre -1 667 en 2003. Rapporté à la population départementale correspondante, le taux lié au mouvement naturel oscille annuellement entre -0,27 % en 2008 et -0,41 % en 2003[6].

Naissances
Décès

Densité de population[modifier | modifier le code]

La densité de population progresse lentement depuis 1968. En 2013, Elle s'établissait à 46,0 habitants/km2[6],[7].

1968
 
41.3
 
1975
 
41.2
 
1982
 
41.7
 
1990
 
42.6
 
1999
 
42.9
 
2010
 
45.7
 
2013
 
46.0
 

Répartition par sexes et tranches d'âges[modifier | modifier le code]

La population du département est âgée. En 2013, le taux de personnes d'âge supérieur à 59 ans est de 33.7 %[8] alors qu'il est de 24,0 % au niveau national[9].

En 2013, le département compte 200 702 hommes pour 216 207 femmes[10], soit un taux de 48,1 % d'hommes, similaire au taux national 48,4 %. Les pyramides des âges du département et de la France s'établissent comme suit :

Pyramide des âges de la Dordogne en 2013 en pourcentage[10].
Hommes Classe d’âge Femmes
0,9 
90 ans ou +
2,2 
10,2 
75 à 89 ans
13,9 
20,1 
60 à 74 ans
19,9 
21,8 
45 à 59 ans
21,0 
16,9 
30 à 44 ans
16,3 
14,0 
15 à 29 ans
12,4 
16,1 
0 à 14 ans
14,3 
Pyramide des âges de la France en 2013 en pourcentage[11].
Hommes Classe d’âge Femmes
0,5 
90 ans ou +
1,4 
6,6 
75 à 89 ans
9,6 
14,6 
60 à 74 ans
15,2 
20,1 
45 à 59 ans
19,8 
19,9 
30 à 44 ans
19,1 
18,7 
15 à 29 ans
17,4 
19,5 
0 à 14 ans
17,5 

Répartition par catégories socioprofessionnelles[modifier | modifier le code]

Dans la population âgée de 15 ans ou plus, la catégorie socioprofessionnelle des retraités est surreprésentée par rapport au niveau national. Avec 37,2 % en 2013, elle est 10,6 points au-dessus de la moyenne nationale.

Population de 15 ans ou plus par sexe, âge et catégorie socioprofessionnelle
Catégorie socioprofessionnelle 2013 2008 Détails de l'année 2013
Nb % Nb % Hommes Femmes Part en % de la population âgée de
15 à 24 ans 25 à 54 ans 55 ans ou +
Ensemble 354 228 100 347 440 100 168 905 185 323 100 100 100
Agriculteurs exploitants 6 676 1,9 8 048 2,3 4 645 2 032 0,3 3,0 1,3
Artisans, commerçants, chefs d'entreprise 17 256 4,9 15 821 4,6 12 163 5 092 1,0 8,6 2,6
Cadres et professions intellectuelles supérieures 14 398 4,1 14 337 4,1 8 389 6 009 0,6 7,2 2,1
Professions intermédiaires 37 508 10,6 34 509 9,9 17 063 20 445 6,4 19,9 3,6
Employés 56 591 16,0 54 438 15,7 12 100 44 492 17,3 28,5 5,0
Ouvriers 46 751 13,2 48 203 13,9 37 039 9 713 19,4 23,0 3,5
Retraités 131 691 37,2 125 103 36,0 60 215 71 476 0,0 0,6 76,3
Autres personnes sans activité professionnelle 43 357 12,2 46 981 13,5 17 292 26 065 53,1 9,2 5,6
Source : Insee[12]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  • Évolution et structure de la population sur le site de l'Insee pour les communes de :

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]