Combat des Basses-Rivières

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Combat des Basses-Rivières

Informations générales
Date
Lieu Sainte-Gemmes-d'Andigné
Issue Victoire des Chouans
Belligérants
Drapeau de la France Républicains- Chouans
Commandants
Marie Paul de Scépeaux
Jean Terrien
• Turpin de Crissé
Forces en présence
400 hommes[1]400 hommes[1]
Pertes
inconnues30 morts
10 blessés[1]

Chouannerie

Coordonnées 47° 40′ 32″ nord, 0° 53′ 00″ ouest
Géolocalisation sur la carte : Maine-et-Loire
(Voir situation sur carte : Maine-et-Loire)
Combat des Basses-Rivières
Géolocalisation sur la carte : Pays de la Loire
(Voir situation sur carte : Pays de la Loire)
Combat des Basses-Rivières
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Combat des Basses-Rivières

La combat des Basses-Rivières se déroula lors de la Chouannerie.

La bataille[modifier | modifier le code]

Début juillet, les forces de Scépeaux, Terrien et Turpin partent rejoindre les forces de Coquereau et Sarrazin à Chazé-sur-Argos, mais le 5 juillet, ils sont attaqués près des Basses-Rivières par une colonne républicaine forte de 400 hommes. Les Chouans, aussi nombreux, ont d'abord l'avantage et repoussent les Républicains, une deuxième colonne, pensant prendre leurs adversaires à revers est également vaincue. Selon le capitaine chouan Bellanger, les pertes des Royalistes sont de 30 tués et 10 blessés[1].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Tanneguy Lehideux, Combats d'un Chouan : Terrien Coeur de lion, colonel de Chouans, chevalier de Saint-Louis, ou, La Chouannerie en Haute-Bretagne et en Anjou, La Crèche, Geste éditions, , 443 p. (ISBN 978-2-845-61509-0).

Références[modifier | modifier le code]