Combat de Chanay

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Combat de Chanay

Informations générales
Date
Lieu Grez-en-Bouère
Issue Victoire orléaniste
Belligérants
Drapeau du Royaume de France Royaume de FranceDrapeau des armées catholiques et royales Chouans
Commandants
• Anne-Louis-Antoine Clouet
• Pierre Gaullier
Jean-René Guitter dit Saint-Martin
Forces en présence
40 hommes[1]170 hommes[2]
Pertes
3 morts[3]8 morts au moins[2]

Guerre de Vendée et Chouannerie de 1832

Batailles

Coordonnées 47° 51′ 51,8″ nord, 0° 33′ 34,6″ ouest
Géolocalisation sur la carte : Mayenne
(Voir situation sur carte : Mayenne)
Combat de Chanay
Géolocalisation sur la carte : Pays de la Loire
(Voir situation sur carte : Pays de la Loire)
Combat de Chanay
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Combat de Chanay

Le combat de Chanay se déroule le lors de la cinquième chouannerie.

Déroulement[modifier | modifier le code]

Le 25 mai, une troupe d'environ 170[2] chouans se réunit au château de Chaunay, à Grez-en-Bouère[1]. Ces derniers sont menés par le général Clouet et par Pierre Gaullier, fils de Marin-Pierre Gaullier[1]. Le 26 mai[2],[3], les légitimistes sont attaqués par 40 hommes du 31e régiment d'infanterie de ligne[1] venus de Château-Gontier[2].

Les orléanistes sont d'abord repoussés sur Gennes-sur-Glaize par les chouans, mais ils se réorganisent et contre-attaquent[2]. Les belligérants s'affrontent en tirailleurs de trois heures à sept heures de l'après-midi[2]. Les chouans finissent par se replier sur Saint-Charles-la-Forêt[2].

Pertes[modifier | modifier le code]

Les orléanistes déplorent trois morts : le sergent-major Hero, le grenadier Joubain et le voltigeur Louage[3]. Les chouans comptent au moins huit morts, dont un chef : Jean-René Guitter dit Saint-Martin[2].

Références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]