Combat du bois de Rougé

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Combat du bois de Rougé

Informations générales
Date
Lieu Rougé
Issue Victoire des Républicains
Belligérants
Flag of France.svg RépublicainsRoyal Standard of King Louis XIV.svg Chouans
Commandants
Charles DecaenMarie Paul de Scépeaux
• Sarrazin
Jean Terrien
• Turpin de Crissé
• Guillaume Plouzin
• Pierre-Michel Gourlet
Forces en présence
inconnues600 à 700 hommes
Pertes
2 morts
2 blessés
60 morts[1]
(selon les républicains)

Chouannerie

Coordonnées 47° 47′ 03″ nord, 1° 27′ 12″ ouest
Géolocalisation sur la carte : Loire-Atlantique
(Voir situation sur carte : Loire-Atlantique)
Combat du bois de Rougé
Géolocalisation sur la carte : Pays de la Loire
(Voir situation sur carte : Pays de la Loire)
Combat du bois de Rougé
Géolocalisation sur la carte : Bretagne
(Voir situation sur carte : Bretagne)
Combat du bois de Rougé
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Combat du bois de Rougé

La combat du bois de Rougé se déroula lors de la Chouannerie.

La bataille[modifier | modifier le code]

Après la prise des mines de Montrelais par les chouans, les républicains envoient une colonne commandée par l’adjudant-général Decaen à leur poursuite. Les chouans se sont réfugiés au bois de Rougé d’où ils envoient de petits détachements dans les environs pour se procurer des vivres. Ils remettent également en liberté les soldats républicains capturés à Montrelais, cependant ces derniers rencontrent la colonne de Decaen et lui indiquent la position des rebelles[1].

Grâce à ces renseignements, Decaen attaque les chouans par surprise aux bois de Rougé le à 3 heures du matin, ceux-ci s’enfuient laissant plusieurs blessés que les soldats républicains achèvent. Selon Decaen, les pertes des chouans sont de 60 morts et on relève entre autres 80 fusils et une bannière représentant Saint-Martin[1].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Tanneguy Lehideux, Combats d'un Chouan, Terrien cœur de lion, La Crèche : Geste éditions, , 444 p. (ISBN 978-2-84561-509-0).

Références[modifier | modifier le code]