Classement des automobiles

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les automobiles peuvent être classées selon divers critères : la taille, le poids, le type d'usage, la forme de leur carrosserie, la motorisation, le type de transmission, leur niveau d'équipement, leur niveau de personnalisation ou de transformation. Évidemment, chaque modèle d'automobile possède une appellation commerciale particulière pour le distinguer des autres.

De plus, les classes vont différer d'un marché à l'autre. Ainsi les catégories en Amérique du Nord et en Europe diffèrent car les constructeurs et la demande de chacun de ces deux marchés sont historiquement différents.

Taille[modifier | modifier le code]

Article détaillé : segment automobile.

La taille de l'automobile et le poids du véhicule sont des critères prépondérants pour le choix, la conception et le classement d'une voiture. Les automobiles des différentes marques commercialisées sur le marché mondial peuvent être classées par groupe appelé aussi segment. Chaque segment regroupe les automobiles ayant des tailles similaires et l'on peut dire :

  • À chaque segment correspond un type d'usage ;
  • Les automobiles d'un même segment ont des prix de vente relativement proches.

Il existe une différence marquée de la segmentation ou catégorisation entre l'Amérique du Nord et l'Europe, principalement due aux types de modèle différents sur les 2 continents. Cependant, dans les deux cas, les constructeurs automobiles proposant à leur catalogue au moins un des véhicules dans chacun des segments sont appelés des constructeurs généralistes (par exemple : Peugeot, Citroën, Renault, Fiat, Ford, Volkswagen, General Motors, Toyota, etc). Les constructeurs d'automobiles ne proposant qu'un nombre limité de segments sont appelés constructeurs spécialistes (Ferrari, Land Rover, Smart etc).

Amérique du Nord[modifier | modifier le code]

Pour des fins de comparaison énergétique, les États-Unis et le Canada définissent certaines catégories de véhicules.

Aux États-Unis, l'Environmental Protection Agency (EPA) défini dans son règlement (Code fédéral, Section 40--Protection of Environment, Section 600.315-82)[1] :

Segment Mini-Micro Sous-compacte Compacte Intermédiaire Grosse voiture Petite fourgonnette Fourgonnette moyenne Grosse fourgonnette
Volume intérieur (en pieds cubes) sous 85 85 à 99,9 100 à 109,9 110 à 119,9 120 à 129 130 à 159 130 à 160 plus de 160

Au Canada, c'est Ressources naturelles Canada qui définit les catégories[2] suivantes :

Segment Mini-Micro Sous-compacte Compacte Intermédiaire Grosse voiture
Volume intérieur (en litres) indéfini sous 2 830 2 830 à 3 115 3 115 à 3 400 plus de 3 400

Europe[modifier | modifier le code]

En Europe, des segments sont définit par des lettres de l'alphabet sans formalisme excessif[3] :

  • Segment A : minis citadines
  • Segment B : citadines polyvalentes
  • Segment C ou M1 : compactes
  • Segment D ou M2 : familiales
  • Segment E ou H1 : intermédiaires ou routières
  • Segment F ou H2 : berlines de luxe (plus de 5,00 m de longueur)
  • Segment S : coupés sportifs
  • Segment M : monospaces ou MPV
  • Segment J : sport utility vehicle (SUV) et tout-terrains : petits et gros

Carrosserie[modifier | modifier le code]

Les trois sections d'une berline quatre portes tricorps
Article détaillé : Type de carrosserie.

En plus de sa taille, une automobile peut être distinguée par sa forme de carrosserie et du nombre d'ouvrants (portes et coffre à bagages). Aujourd'hui, on peut presque trouver dans chaque segment de véhicule plusieurs des formes de carrosserie que l'on divise selon :

Motorisation[modifier | modifier le code]

Le moteur à combustion interne :

Carburant ou type d'énergie nécessaire au déplacement du véhicule automobile[modifier | modifier le code]

Transmission - boîte de vitesses[modifier | modifier le code]

Écorché d'une boîte automatique Renault (musée de la Villette, Paris).
Boîte de vitesses
Transmission

Équipements de confort et de sécurité[modifier | modifier le code]

Aujourd'hui les équipements de confort et de sécurité sont des critères importants dans le choix d'une automobile. Il n'existe pas de système de classement des niveaux d'équipements transposable d'une marque d'automobile à une autre. Chaque constructeur détermine sa stratégie en fonction de la clientèle visée.

Globalement, on peut dire que pour distinguer le niveau d'équipement pour un modèle donné, un constructeur crée un certain nombre de niveaux d'équipement auquel il associe un certain nombre de particularités. Le nombre de niveau de finition est variable, d'un constructeur à l'autre, d'un modèle à l'autre, généralement chaque niveau d'équipement possède une appellation commerciale spécifique.

Par exemple :

  • Niveau A : siège tissus, coussins gonflables de sécurité (« Airbag ») frontaux
  • Niveau B : sièges velours, coussins gonflables frontaux et latéraux, climatisation sans régulation de température
  • Niveau C : sièges velours, coussins gonflables frontaux et latéraux, climatisation avec régulation de température
  • Niveau D : sièges velours, coussins gonflables frontaux et latéraux, climatisation avec régulation de température, système audio à 6 haut-parleurs.

Il existe une relation étroite entre le type de motorisation et les niveaux de finition et équipements disponibles. Il n'est généralement pas possible d'acheter une automobile avec une motorisation bas de gamme et d'avoir un niveau de finition haut de gamme (et inversement). Pour permettre la personnalisation du véhicule, entre les niveaux de finition, le constructeur propose des options qui permettent d'obtenir des équipements supplémentaires sans devoir utiliser le niveau d'équipement supérieur.

Dans le langage courant et compte tenu de la multiplicité des niveaux d'équipements pour l'ensemble des automobiles, nous utilisons une terminologie plus vague que celle des constructeurs pour désigner les niveaux d'équipement. On parle souvent de « bas de gamme », « milieu de gamme », « haut de gamme ».

Personnalisation et transformation des automobiles[modifier | modifier le code]

Articles détaillés : Préparateur automobile et tuning.

Les automobiles sont des produits manufacturés en grande série et malgré les différentes possibilités de personnalisation offertes par le constructeur, un nombre croissant de nos contemporains souhaitent une automobile encore plus personnalisée. On distingue les transformations à usage pratique des transformations à usage plastique.

D'un côté il existe des professionnels indépendants des constructeurs qui proposent à partir d'une automobile de série (de tourisme ou utilitaire) des transformations pour l'adapter à un usage particulier. Bien souvent, l'étendue de cette transformation déclasse le véhicule de sa catégorie :

De l'autre côté, les préparateurs, affiliés ou non avec un constructeur automobile, proposent des préparations de voitures (généralement haut de gamme) : il s'agit d'effectuer des modifications sur la voiture dans le but de lui donner une apparence plus sportive et/ou d'augmenter ses performances.

Notes et références[modifier | modifier le code]