Antoine Mouton dit Moutoni

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Antoine Mouton
Naissance
Décès
Nationalité
Activité
Formation
Distinction
Prix de Rome ()Voir et modifier les données sur Wikidata

Antoine Mouton dit Moutoni est un sculpteur français, lauréat du grand prix de Rome en 1799.

Sa vie[modifier | modifier le code]

Antoine Mouton dit Moutoni est né à Lyon en 1765 et mort après 1817.

Admis à l’école de sculpture de l’Académie royale de peinture et de sculpture, il est l’élève du sculpteur Pierre Julien.

En 1799, il obtient le premier grand prix de Rome qu’il partage avec Charles Dupaty ; le pillage du Palais Mancini, siège de l’Académie de France à Rome écourta son séjour dans la ville éternelle.

Particulièrement apprécié de Vivant Denon[1], directeur du musée Napoléon, qui deviendra le musée du Louvre, il obtient plusieurs commandes officielles ; sa carrière s’efface avec la chute du Premier Empire en 1814.

On ignore la date exacte de son décès ; selon certaines sources en 1830, selon d’autres en 1835.

Ses œuvres[modifier | modifier le code]

  • Napoléon étudiant une carte : statue en bronze patinée, datée de 1809, ciselée par Canlers (h. 0,44 m), au Château de Fontainebleau[2]; on connaît aujourd'hui six exemplaires de ce groupe, un bronze doré qui se trouvait dans le Cabinet de l'Empereur Napoléon Ier aux Tuileries (collection particulière) et cinq autres exemplaires en bronze patiné destinés à des cadeaux impériaux. L'un de ces exemplaires se trouve dans les collections de la Princesse Napoléon à Prangins (Suisse), un autre dans les collections du Prince Albert de Monaco, un troisième dans les collections du Duc de Bedford, et le quatrième au Château de Fontainebleau[3];
  • Statue du général Nicolas-Bernard Guiot de La Cour[6]: modèle en plâtre, présenté au Salon de 1812, pour être exécuté en marbre dans le cadre du projet de décoration du pont de la Concorde ; cette statue n’a pas été réalisée puisque ce sont les statues de Bayard, Condé, Du Guesclin, Turenne qui furent mises en place[7];
  • Arc de triomphe du Carrousel : sur la façade ouest (côté Tuileries) de l’Arc de Triomphe du Carrousel à Paris, A. Moutoni est l’auteur de la statue en marbre « Un carabinier de ligne »[8];
  • Surtout du service particulier de l’Empereur : surtout en biscuit de la Manufacture de Sèvres représentant un char traîné par deux chevaux conduits par la Victoire, et portant le génie des arts, au musée du Louvre[9];

Sources[modifier | modifier le code]

  • Stanislas Lami : Dictionnaire des sculpteurs de l'école française au dix-huitième siècle. Tome 2 / par Stanislas Lami… https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k54033213
  • Émile Bellier de La Chavignerie : dictionnaire général des artistes de l'École française depuis l'origine des arts du dessin jusqu'à nos jours : architectes, peintres, sculpteurs, graveurs et lithographes. T2 et suppl.
  • Bibliothèque numérique napoléonienne

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Répertoire » [livre], sur revues.org, Publications de l’Institut national d’histoire de l’art, (consulté le ).
  2. http://www.photo.rmn.fr/cf/htm/CPicZ.aspx?E=2C6NU00EPVQ3
  3. « MOUTON Antoine dit MOUTONY" L'EMPEREUR NAPOLÉON 1ER ASSIS... " / lot 238 / L'Empire à Fontainebleau chez Osenat », sur auction.fr (consulté le ).
  4. Notice no AR200021, base Arcade, ministère français de la Culture
  5. http://guer-coetquidan.pagesperso-orange.fr/bisto/coet/bayard.html
  6. Nicolas-Bernard Guiot de La Cour (1771-1809), général de division, décédé le des suites de ses blessures à Wagram
  7. Charles Paul Landon, Annales du musée et de l'école moderne des beaux-arts... : Salon de 1812. 2 v, , 268 p. (lire en ligne), p. 115.
  8. « Description historique et graphique du Louvre et des Tuileries / par M. le Cte de Clarac,... ; publiée dans son Musée de sculpture de 1826 à 1828, précédée d'une notice biographique sur l'auteur, par M. Alfred Maury » Accès libre, sur Gallica, (consulté le ).
  9. Notice no 27743, base Atlas, musée du Louvre