Claude-Henri Belgrand de Vaubois

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Claude-Henri de Belgrand,
comte de Vaubois
Image illustrative de l'article Claude-Henri Belgrand de Vaubois

Naissance
Longchamp-lès-Clervaux (Aube)
Décès (à 91 ans)
Beauvais
Origine Drapeau de la France France
Arme artillerie
Grade général de division
Années de service 1768 – ?
Distinctions comte de l'Empire
Grand officier de la Légion d'honneur
Chevalier de Saint-Louis
Autres fonctions sénateur
pair de France

Claude-Henri Belgrand, comte de Vaubois, est un général français né le à Longchamp-lès-Clervaux[1] et mort le à Beauvais[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Aspirant d'artillerie en 1768, capitaine en 1791, il est élu lieutenant-colonel en second du 3e bataillon de volontaires de la Drôme[3], le 11 octobre 1791. Il sert à l'armée des Alpes où il est nommé général de brigade le 6 septembre 1793[3]. Il participe ensuite au siège de Lyon[3].

Nommé général de division le 8 mai 1796, il est envoyé en renfort à l'armée d'Italie sous Bonaparte[3]. En septembre 1796, tandis que Bonaparte manœuvre face à Wurmser qui est obligé de s'enfermer dans Mantoue, il fixe le corps de Davidovitch au nord de Trente[4]. Le 2 novembre, Vaubois et ses 10 000 hommes sont attaqués à Cembra par les 18 000 hommes de Davidovitch descendant du Tyrol[4]. Contraint de se retirer vers Trente, puis Calliano[4], la division Vauboir perd en 5 jours 4 400 hommes et 6 canons tandis que les autrichiens comptent 2 000 tués et blessés et 1 500 prisonniers[5]. Le général français installe une ligne de défense entre Rivoli et le lac de Garde que les autrichiens ne peuvent faire céder[6]. Incapable de faire sa jonction avec le corps principal d'Alvinczy, Davidovitch bat en retraite[6].

Envoyé en Corse le 7 janvier 1797, il y combat les insurgés de la Crocetta et y rétablit l'ordre[3].

Il participe à l'expédition d'Égypte, reçoit le commandement de l'île de Malte et capitule devant les Anglais, le 3 septembre 1800[7]. Rentré en France, nommé sénateur[8] le 9 thermidor an VIII (28 juillet 1800)[3], et comte de l'Empire en 1808[9], il se rallie à Louis XVIII qui le fait pair de France, puis à Louis-Philippe Ier en 1830[3].

Titres[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Armoiries[modifier | modifier le code]

Figure Blasonnement
Orn ext comte sénateur de l'Empire GOLH.svg
Blason Claude-Henri Charles Henri de Belgrand de Vaubois (1748-1839).svg
Armes du comte de Vaubois

De gueules à la bande componnée de sable et d'argent ; quartier des comtes-sénateurs.[10]

Ou 
De gueules à une bande componée d'argent et de sable ; au franc-quartier des comtes sénateurs.[12]
Orn ext comte et pair GOLH.svg
Blason fam fr Belgrand de Vaubois.svg
Armes du comte de Vaubois, pair de France

De gueules, à la bande componée d'argent et de sable.[12],[11]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. Archives nationales
  2. a, b et c « Notice no LH/167/17 », base Léonore, ministère français de la Culture
  3. a, b, c, d, e, f et g Jean Tulard (dir.), Dictionnaire Napoléon, vol. I-Z, Fayard,‎ (ISBN 2-213-60485-1), p. 920
  4. a, b et c Jacques-Olivier Boudon et Jacques Garnier, « La campagne d'Italie 3 : Vers la paix de Campoformio », Napoléon Ier : Le magazine du Consulat et de l'Empire, no 26,‎ , p. 44-52 (ISSN 1298-6380)
  5. (en) Digby Smith, The Greenhill Napoleonic Wars Data Book : Actions and Losses in Personnel, Colours, Standards and Artillery, 1792-1815, Greenhill Books,‎ (ISBN 1-85367-276-9), p. 127
  6. a et b Frédéric Hulot, Le Maréchal Masséna, Pygmalion,‎ (ISBN 2-85704-973-0), p. 82
  7. (en) Digby Smith, The Greenhill Napoleonic Wars Data Book : Actions and Losses in Personnel, Colours, Standards and Artillery, 1792-1815, Greenhill Books,‎ (ISBN 1-85367-276-9), p. 188
  8. Georges Six, Les Généraux de la Révolution et de l'Empire : Étude, Bernard Giovanangeli Éditeur,‎ (ISBN 2-909034-29-1), p. 269
  9. Alain Blondy, Malte, 7000 ans d'histoire, Bouchène, 2011, p. 123
  10. a, b et c « BB/29/974 page 156. », Titre de comte accordé à Claude Henri Belgrand de Vaubois. Erfurt ()., sur chan.archivesnationales.culture.gouv.fr, Centre historique des Archives nationales (France) (consulté le 4 juin 2011)
  11. a et b François Velde, « Armory of the French Hereditary Peerage (1814-30) », Lay Peers, sur www.heraldica.org,‎ (consulté le 18 juin 2011)
  12. a, b, c et d « Tout sur l'héraldique : dessin de blasons et d'armoiries », Noblesse impériale, sur toutsurlheraldique.blogspot.com (consulté le 24 juin 2011)