Général de division

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Un képi de général de division Français.

Général de division ou divisionnaire est un désignation de grade pour un officier général qui est un commandant de division dans le système révolutionnaire français dans plusieurs armées. Il correspond aux grades de major général et général-major dans d'autres armées. Il commande généralement une division. Il convient de noter que, dans certains pays d'Amérique latine, comme le Brésil et le Chili, le général de division correspond au grade de lieutenant général. En outre, au Japon et à Taiwan, le lieutenant général est l'équivalent du général de division. Par conséquent, il est « OF-7 » ou « OF-8 » pays dans le code de l'Otan.

Allemagne[modifier | modifier le code]

En Allemagne, le grade de général de division correspond, depuis 1955, au grade de Generalmajor dans la Bundeswehr.

Dans les armées allemandes historiques, comme la Deutsches Heer (1871-1918), la Reichsheer (1919-1935), la Heer ou la Luftwaffe de la Wehrmacht (1935-1945), il correspondait au grade de Generalleutnant.

Autriche-Hongrie[modifier | modifier le code]

Le grade de « Feldmarschalleutnant » dans l'empire d'Autriche-Hongrie correspond au grade de général de division de l'armée française.

K.u.k. Feldmarschalleutnant.png

Brésil[modifier | modifier le code]

En Brésil, le grade de general de divisão (code OTAN:OF-8)[1] est le second grade des officiers généraux dans l'Armée de terre, au-dessus du grade de general de brigada et en dessous du grade de general de exército. L'équivalent dans la Force aérienne est major brigadeiro et dans la Marine est vice almirante.

Brasil-Insígnia de General de Divisão-V.gif MajBrigAr V.png Vice almirante EC.jpg
Armée de terre brésilienne Force aérienne brésilienne Marine brésilienne

France[modifier | modifier le code]

Depuis un décret du [2],[3] des généraux de division peuvent prendre « rang et appellation » de général de corps d'armée ou de général d'armée, avec des responsabilités et des privilèges supérieurs.

Un général de division, s'il est affecté sur le terrain, commande une division, unité composée de plusieurs brigades. Son insigne est composée de trois étoiles.

Les 3 étoiles de division.
Un casque Adrian de général de division

Sous l'Ancien Régime, la restauration et la monarchie de juillet, plusieurs officiers portaient le titre de lieutenant-général. D'une manière générale, ce titre désignait un suppléant ou un délégué investi de tous les pouvoirs de la personne qu'il est censé remplacer.

Drapeau de la France France Grades de l'Armée de l'air
Military symbol.svg
Précédé par
Général de brigade aérienne
Général de division aérienne
GeneDA.PNG
Suivi par
Général de corps aérien
Drapeau de la France France Grades de
l'Armée de terre
Military symbol.svg
Précédé par
Général de brigade
Général de division
Army-FRA-OF-07.svg
Suivi par
Général de corps d'armée
Drapeau de la France France Grades de la
Gendarmerie nationale
Military symbol.svg
Précédé par
Général de brigade
Général de division
Général division gend.svg
Suivi par
Général de corps d'armée

Dans la Marine nationale française, l'équivalent est le grade de Vice-amiral.

Italie[modifier | modifier le code]

En Italie, l'insigne du grade de général de division (Generale di divisione) est composé de deux étoiles et d'un "Grec" pour l'Esercito Italiano, l'Arma dei Carabinieri et la Guardia di Finanza par un losange, un binaire et un grec pour l'Aeronautica Militare. Celui du grade correspondant d'amiral divisionnaire (ammiraglio di divisione) de la Marina Militare ou d'amiral inspecteur (Ammiraglio Ispettore) par un insigne, un spaghetti et une grec. La présence d'une étoile cerclée d'or indique plutôt des promotions à titre honorifique.

En 1997, les grades d'officiers généraux ont été renommés de général de brigade (Generale di brigata), général de division (Generale di divisione) et général de corps d'armée (Generale di Corpo d'Armata) en brigadier-général (Brigadier Generale), major-général (Maggior Generale) et lieutenant-général (Tenente Generale) et le grade de général quatre étoiles a également été créé pour le seul chef d'état-major des armées.

Depuis le 16 décembre 2004, à la suite de la loi n° 299 du 2 décembre 2004, les désignations des officiers généraux des "armes" sont revenues aux désignations classiques: "Generale di Brigata", "Generale di Divisione" et "Generale di Corpo d'Armata" tandis que les désignations de "Brigadier Generale", "Maggior Generale" et "Tenente Generale" sont restées en vigueur pour les officiers généraux du corps technique et logistique.

Certains généraux de division ou major-général portent une troisième étoile fonctionnelle (ou équivalente), avec une bordure rouge.[4] représentant une affectation spéciale ou la prise en charge d'une affectation de commandement/personnel du grade supérieur.

Les officiers généraux portant ces insignes occupent les postes suivants:

  • Directeur du Bureau central du budget et des affaires financières (abréviation télégraphique : BILANDIFE) (s'il s'agit d'un major-général ou d'un grade équivalent) ;
  • Directeur général de la santé militaire de la défense (s'il s'agit d'un major-général ou d'un grade équivalent) ;
  • Directeur général de l'intendance et des services généraux de la défense (s'il s'agit d'un major-général ou d'un grade équivalent) ;
  • Chefs de corps et d'armes des forces armées italiennes (s'il s'agit d'un général de division ou grade équivalent) ;
  • Commandant général des capitaines de port (amiral inspecteur (ammiraglio ispettore))[4].
Esercito
Marina Militare, Aviazione Militare et Arma dei Carabinieri

Suisse[modifier | modifier le code]

Le grade militaire de divisionnaire (allemand : Divisionär, italien : Divisionario) est un grade de l'armée suisse d'officier général, immédiatement situé au-dessus de brigadier et au-dessous de celui de commandant de corps, le plus élevé en temps de paix. Il commande une division.

Autres pays[modifier | modifier le code]

Dans les énumérés ci-dessous, le grade indiqué peut être traduit par ≪ général de division ≫ et il s'agit, dans la plupart des cas, du deuxième grade des généraux ; les codes ≪ OF-8 ≫ ou ≪ OF-7 ≫ font référence aux codes employés dans l'OTAN pour l'armee de terre ou pour l'armée de l'air :

Armée de terre[modifier | modifier le code]

Pays Grade Insigne
Drapeau du Chili Chili General de división (Code OTAN:OF-8)[1] SS.OO.10.EJER.GENERAL DE DIVISIÓN.svg
Drapeau de l'Espagne Espagne General de División 4ej.png
Drapeau de l'Italie Italie generale di divisione Rank insignia of generale di divisione of the Army of Italy (1973).svg
Drapeau du Japon Japon 陸将 (Rikushō) (Code OTAN:OF-8)[1] JGSDF Lieutenant General insignia (b).svg
陸軍中将 (Rikugun-chūjō) (Code OTAN:OF-8)[1],[5] 帝國陸軍の階級―襟章―中将.svg
Drapeau du Mexique Mexique general de división (Code OTAN:OF-8)[1] Mexico army OF8.svg
Pays Arabes (sauf Tunisie) لواء
Drapeau de la Pologne Pologne Generał dywizji Army-POL-OF-07.svg
Drapeau de Taïwan Taïwan 中將 (Zhōng Gjiáng) (Code OTAN:OF-8)[1] Taiwan-army-OF-8.svg
Drapeau de la Tunisie Tunisie فريق (Fariq) Général de division Grade Terre tunisienne O9.png

Armée de l'air[modifier | modifier le code]

Pays Grade Insigne
Drapeau du Chili Chili General de aviación (Code OTAN:OF-8)[1] Genav fach.png
Drapeau de l'Espagne Espagne General de División Captain general of the Air Force 4a.png
Drapeau de l'Italie Italie generale di divisione aerea IT-Airforce-OF-8.png
Drapeau du Japon Japon 空将 (Kūshō) (Code OTAN:OF-8)[1] JASDF Lieutenant General insignia (b).svg
Drapeau du Mexique Mexique general de división (Code OTAN:OF-8)[1] Gral divn.gif
Drapeau de la Pologne Pologne Generał dywidji Rank insignia of generał dywizji of the Air Force of Poland.svg
Drapeau de Taïwan Taïwan 中將 (Zhōng Gjiang) (Code OTAN:OF-8)[1] Taiwan-airforce-OF-8.svg
Drapeau de la Tunisie Tunisie فريق (Fariq) Général de division Grade Terre tunisienne O9.png

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e f g h i et j Il est correspond au grade de lieutenant général, c' est-à-dire de grade immédiatement inférieur au grade de général le plus élevé, donc de « général trois étoiles » selon la classification habituelle des grades de l'OTAN.
  2. Ministère de la Défense, service historique, « Les grades dans l'armée française »
  3. Ministère de la Défense, « Les grades de l'Armée de terre, les officiers généraux »
  4. a et b www.difesa.it - règlement sur les uniformes - appendice
  5. Armée impériale japonaise.