Clairvaux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ne doit pas être confondu avec Clairvaux-les-Lacs ou Clairvaux-d'Aveyron.
Page d’aide sur l’homonymie Pour l’article ayant un titre homophone, voir Clervaux.
Clairvaux
Abbaye de Clairvaux.
Abbaye de Clairvaux.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Aube
Arrondissement Bar-sur-Aube
Canton Bar-sur-Aube
Intercommunalité Communauté de communes de la Région de Bar-sur-Aube
Commune Ville-sous-la-Ferté
Statut Ancienne commune
Démographie
Population 113 hab. (1793)
Géographie
Coordonnées 48° 08′ 48″ nord, 4° 47′ 14″ est
Historique
Date de fusion 1797
Commune(s) d’intégration Ville-sous-la-Ferté
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Aube

Voir sur la carte administrative de l'Aube
City locator 15.svg
Clairvaux

Géolocalisation sur la carte : Aube

Voir sur la carte topographique de l'Aube
City locator 15.svg
Clairvaux

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 15.svg
Clairvaux

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 15.svg
Clairvaux

Clairvaux est une localité de Ville-sous-la-Ferté et une ancienne commune française, située dans le département de l'Aube en région Grand Est.

Géographie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Ancienne paroisse devenue commune en 1790, elle est rattachée dès 1797 à Ville-sous-la-Ferté. Clairvaux est essentiellement connu pour la célèbre abbaye fondée par Bernard de Clairvaux en 1115, et transformée en maison d'arrêt en 1804.

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique
1793
113
Habitants.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini[1].)

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale Clairvaux », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 3 mai 2016).